close
Légal

Test salivaire et permis de conduire

Test salivaire

Entre conduite et test salivaire, la loi française reste sévère

En France, pays prohibitionniste par excellence, les automobilistes peuvent passer un test salivaire lors d’un simple contrôle. Le but étant de détecter le cannabis parmi d’autres substances.

Le test salivaire de dépistage du cannabis en France

Le test de dépistage est obligatoire lors d’un accident de voiture mortel. Il est optionnel en revanche si l’accident n’a entraîné que des dégâts matériels, une infraction au code de la route ou que l’agent soupçonne une consommation (par exemple s’il sent une odeur s’échapper du véhicule).

Cependant, lors d’un contrôle de routine, un test pourra également se faire.

La police ou la gendarmerie pourra rechercher quatre familles de substances: cannabis, cocaïne (incluant le crack), opiacée et amphétaminiques. On constate ainsi que la loi française englobe dans un même ensemble et sans distinction tous les produits qu’elle classe comme « drogue ».

à lire :  L'UE ajoute le CBD à la liste des ingrédients cosmétiques légaux

Un test salivaire pourra être pratiqué directement au moment du contrôle. En revanche si un test urinaire du dépistage du cannabis se fait, un lieu spécial ainsi que la présence d’un médecin est obligatoire.

test salivaire cannabis

Le résultat arrive en quelques minutes. En cas de contestation de la part du conducteur, un test sanguin pourra être pratiqué.

Dans le cas d’amphétamine et de certains opioïdes fournit dans le cadre d’un traitement médical, un résultat positif pourra apparaître. L’automobiliste devra fournir toutes les pièces justificatives.

Cependant dans le cadre du cannabis médical, si l’on suit un traitement à l’étranger et que l’on subit un test en France, la situation peut être plus complexe. Et pour cause, les molécules issues du cannabis ont une durée de persistance dans le corps qui dépasse celui des effets.

Des tests salivaires indiquant une consommation passée mais pas d’altération du comportement présent

Concrètement, cela signifie que l’on peut encore avoir des molécules de THC dans le corps, sans les effets psycho-actifs.

à lire :  Test de dépistage et Jeux Olympiques

En effet, contrairement à l’alcool, un test de dépistage ne permet pas d’indiquer si le conducteur est sobre ou pas. Cela provient de la manière dont le THC se métabolise dans le corps humain. De plus, le composant que les tests de dépistages tentent de repérer, est un dérivé du THC qui s’appelle THC-COO-glucuronide. Cette molécule n’étant pas psycho-active, la régulation en matière de conduite sera difficile a adaptée.


Tags : conduiteDepistagetest salivairetest sanguintest urinaire
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.