close
Légal

Le Japon adopte le CBD malgré le tabou de la drogue

cannabis japan bg

La consommation de marijuana est techniquement légale au Japon, bien que la possession soit passible d’une peine de prison

Avec ses lois sur le cannabis qui ne prévoient aucune tolérance, ses profonds préjugés sociaux à l’égard de cette drogue et ses tentatives de durcir les règles de consommation, le Japon n’est pas le paradis des fumeurs de cannabis.

L’industrie japonaise du CBD avait une valeur estimée à 59 millions de dollars en 2019, contre 3 millions de dollars en 2015, selon le cabinet de recherche Visiongraph, basé à Tokyo. Mais malgré son intérêt naissant pour les bienfaits de la plante pour la santé, le pays ne s’adoucit pas sur la consommation illégale, les arrestations liées au cannabis battant des records chaque année.

Mais vous ne le devineriez pas, il suffit de regarder Ai Takahashi et ses amis en train de danser, s’amuser et s’allumer un joint au son de l’hymne à la weed « Young Wild & Free » dans un petit club bondé de Tokyo.

« Quand j’étais enfant, on m’a appris à l’école et partout ailleurs que la marijuana était un interdit absolu, et c’est ce que je croyais aussi », a déclaré Takahashi.

à lire :  Le Rwanda va autoriser la culture du cannabis à des fins médicales

La danseuse de 33 ans s’est ensuite intéressée au CBD, qui est légal au Japon s’il est extrait des graines ou des tiges à pleine maturité de la plante, mais pas des autres parties comme les feuilles. Lorsque Mme Takahashi a encouragé sa mère, qui souffrait de dépression, à essayer le CBD, cela a fait une grande différence, dit-elle.

« Ne fumez pas dehors »

Ce curieux contraste a conduit Norihiko Hayashi, qui vend des produits contenant des cannabinoïdes comme le CBD et le CBN dans des emballages élégants noirs et argentés, à conseiller la discrétion. Hayashi pense que le Japon pourrait un jour légaliser la marijuana à des fins médicales.

Un nombre croissant de pays, du Canada à l’Afrique du Sud et, plus récemment, la Thaïlande, adoptent une approche plus détendue de l’herbe. Seulement 1,4 % des gens disent avoir essayé la marijuana, contre plus de 40 % en France et environ la moitié aux États-Unis.

« L’internet est inondé de fausses informations disant que le cannabis n’est pas dangereux ou ne crée pas de dépendance », a déclaré à l’AFP Masashi Yamane, un responsable du ministère de la Santé.

Cela signifie que la consommation de marijuana est techniquement légale au Japon, bien que la possession soit passible d’une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison. La loi japonaise sur le contrôle du cannabis a été introduite en 1948, pendant l’occupation américaine d’après-guerre. Ainsi, « ces lois draconiennes contre une drogue qui n’était pas vraiment un problème sont restées en vigueur », explique-t-elle à l’AFP.

à lire :  Colombie : Le règlement sur l'usage récréatif passe le premier test du congrès

Mais le pays n’est pas une exception en Asie, où les peines sévères pour la consommation de drogues sont la norme, même si la Thaïlande autorise désormais les usagers à posséder et à cultiver du cannabis dans le cadre de nouvelles directives compliquées qui interdisent toujours l’usage récréatif. « Le cannabis étant toujours considérée comme un produit privilégié par les hors-la-loi »…


Tags : cannabidiolDrogueJaponMarijuanaProhibition
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.