close
Légal

Bilan des études sur le cannabis en 2020

Un nombre record de 3627 études sur le cannabis réalisées en 2020

Du conducteur sous l’emprise de CBD aux rats défoncés en labo, la réforme du droit au cannabis continue de pousser la recherche à un niveau sans précédent. Les chercheurs du monde entier ont publié un nombre record de 3627 études sur le cannabis en 2020, selon les données compilées par la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis.

Alors que de plus en plus de juridictions ont réformé les lois sur le cannabis au cours des 10 dernières années, l’intérêt scientifique pour cette plante a augmenté de façon exponentielle, notamment sur son potentiel thérapeutique.

Synthèse des connaissances sur le cannabis en 2020

Les scientifiques ont publié plus de 23000 articles sur le cannabis depuis 2010, et le nombre d’études augmente chaque année. En comparaison, les chercheurs ont publié moins de 3000 études entre 1990 et 1999, et moins de 2000 dans les années 1980.

La majorité des recherches sur le CBD dérivée du chanvre, compilées par le NLM américain sur PubMed.gov, n’ont pas été incluses dans le décompte. Mais le nombre total d’études sur le CBD a également augmenté, passant de 163 en 2000 à un record de 1052 en 2020.

En 2020, les recherches ont porté sur des sujets très variés, allant de la manière dont le cannabis peut aider à lutter contre la dépendance aux opioïdes, le stress post-traumatique et la douleur, aux effets des cannabinoïdes sur les conducteurs, en passant par la manière dont les rats partagent l’affinité des humains pour le THC.

En avril, les chercheurs de l’université de l’État de Washington ont publié les résultats d’une expérience, la première du genre, qui a permis à des rats de s’auto-administrer de la vapeur de cannabis à la demande. Il s’agit de l’étude la plus proche de l’utilisation humaine à ce jour.

à lire :  En Ukraine, réflexion sur la légalisation

Non seulement cette nouvelle méthode a montré que les rats présentent un grand nombre de comportements liés au cannabis similaires aux humains , mais elle a surtout permis de générer des données plus significatives à paritr d’études sur les annimaux . Ces études sont donc pertinentes pour l’utilisation du cannabis dans la population humaines

Les données sur la consommation sont devenues de plus en plus importantes pour les gouvernements

Des données solides sur la consommation de cannabis sont devenues de plus en plus importantes pour les gouvernements qui tentent d’établir des réglementations raisonnables lors de la réforme des lois sur le cannabis.

En décembre, une étude marquante publiée dans le Journal of the American Medical Association a montré que de faibles doses de CBD n’avaient pas d’impact négatif sur la capacité de conduite, tandis que le THC produit un léger affaiblissement des facultés qui s’estompe après environ quatre heures.

Les recherches de l’université de Sydney pourraient déterminer la manière dont les législateurs vont appliquer les lois sur la conduite en état d’ébriété dans les années à venir.

Et d’autres études sur le CBD pourraient finalement conduire la Food and Drug Administration américaine à édicter des règles pour les produits CBD ingérables.

En septembre, les chercheurs de l’USYD ont publié un document sur la façon dont l’engouement mondial pour le cannabidiol a dépassé son efficacité prouvée. En raison du manque de clarté des cadres juridiques dans neuf pays examinés, de nombreux produits disponibles ne répondaient pas aux exigences légales et comprenaient des doses recommandées bien inférieures aux quantités dont les effets thérapeutiques ont été démontrés dans les essais cliniques publiés.

Les chercheurs ont recommandé aux législateurs d’améliorer les directives et le contrôle de la qualité, tout en exprimant le besoin d’un plus grand nombre d’essais cliniques pour tester les avantages thérapeutiques des formulations à faible dose de CBD.

à lire :  Arizona, les patients pourront ils cultiver leur marijuana ?

Dans l’un des pays à la pointe de la recherche sur le cannabis, le premier professeur de pot du Canada a étudié en profondeur son potentiel pour faire face à l’épidémie d’opiacés en cours depuis plus de deux ans.

Et pour une société plus saine qu’en est-il ?

En 2020, Le docteur Milloy et son équipe de recherche du BC Centre on Substance Use ont publié plusieurs études sur le sujet. L’une d’entre elles, en septembre, a montré comment le fait de permettre aux personnes qui s’injectent des drogues d’avoir un accès à faible barrière au cannabis pourrait augmenter leurs chances de cesser de s’injecter.

Une autre étude importante, liée au BCCSU en novembre, a montré comment la consommation de cannabis à des fins médicales peut freiner ou ralentir la consommation d’alcool, ce qui se traduit par des patients en meilleure santé ainsi que par une amélioration générale de la santé et de la sécurité publiques.

Mais toutes les recherches sur le cannabis n’ont pas exploré ses avantages potentiels pour une société en meilleure santé.

En fait, les fonds sont consacrés de manière disproportionnée à la recherche sur le vice plutôt que sur la vertu, comme l’a montré une étude publiée dans la revue Science en septembre.

Néanmoins, les recherches montrent que la consommation de cannabis présente des risques, en particulier dans certaines populations. Une étude réalisée en juin a montré que les femmes enceintes qui consomment de l’herbe pourraient faire courir à leurs filles un risque plus élevé de développer plus tard dans leur vie un syndrome métabolique, notamment le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité.

Alors que la recherche a atteint un niveau record cette année, la poursuite des réformes va presque certainement faire augmenter le nombre d’articles sur la marijuana en 2021.

Ce mois-ci, le Sénat américain a adopté un projet de loi bipartite qui devrait contribuer à rationaliser la recherche sur le cannabis dans le pays et encourager la FDA à développer des médicaments dérivés du cannabis.


Tags : EtudeLoiRecherchestatistique
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.