close
Lifestyle

les Américains considèrent le tabac comme plus nocif que le cannabis

Une nouvelle enquête rapporte que les Américains considèrent le tabac comme plus nocif que le cannabis

La plupart des Américains sont d’accord que les cigarettes et autres produits du tabac sont très malsains. Selon un nouveau sondage Gallup, la plupart des répondants pensent que le cannabis est beaucoup moins nocif que le tabac.

Tendances au positif pour le cannabis

L’enquête représente la première fois que Gallup a cherché les points de vue des Américains sur un large éventail de produits du tabac, y compris le cannabis.

96%  des répondants ont clairement indiqué que les cigarettes sont nocives. Parmi ceux-ci, 82% ont déclaré que les cigarettes sont «très nocives». 14% ont déclaré que les cigarettes sont «quelque peu nocives».

En revanche, 63% des personnes interrogées pensent que la marijuana est nuisible. En outre, quelque 27% ont dit que c’était «très nocif». Et, 29% ont dit que c’était «plutôt nocif». Tandis que 24% ont dit que la marijuana n’était «pas trop nuisible». Et seulement 18% ont dit qu’ils pensaient que la marijuana n’était pas nocive… Parmi les personnes interrogées, 5% ont déclaré consommer du cannabis régulièrement; 8% ont dit qu’ils ne l’utilisaient que de temps en temps.

Les produits du tabac

Les participants à l’enquête ont également été interrogés sur leur perception de la nocivité de quatre autres produits du tabac : les cigares, le tabac à mâcher et le tabac à pipe. Tout le monde les a appelés “très nuisibles“.

Le tabac à mâcher à 71% était considéré comme le plus nocif après la cigarette. Les cigares ont suivi à 56%. Tandis que 52% croient que fumer une pipe est «très nocif». Les e-cigarettes sont considérées comme relativement plus sûres, avec 38% disant qu’elles sont «très nocifs».

Les cigarettes en chute libre

Le sondage portait également sur l’utilisation des produits du tabac par les répondants. Ainsi, 16% ont dit qu’ils avaient fumé une cigarette la semaine dernière. Ce chiffre représente environ le tiers du chiffre enregistré dans les années 1950 et environ la moitié du taux des années 1980.

Les jeunes adultes âgés de 18 à 29 ans ont affiché la plus forte baisse du taux de fumeurs de cigarettes. Depuis 2001, le taux de tabagisme de ce groupe d’âge a diminué de plus de la moitié. Au cours des trois dernières années, 15% des jeunes adultes ont déclaré avoir fumé la semaine précédente. C’est en baisse de 34% au début des années 2000.

Entre-temps, le taux de fumeurs âgés de 30 à 49 ans n’a diminué que de huit points de pourcentage au cours de la même période, passant de 28% à 20%. Les adultes de 50 à 64 ans ont déclaré un taux de tabagisme pendant la période 2016-2018, pratiquement inchangé par rapport à 2001-2005.

Les analyses de Gallup

Ces chiffres montrent un renversement de la tendance de longue date. Fumer étant plus populaire auprès des jeunes que les Américains d’âge moyen et plus âgé. Gallup a offert une analyse qui pourrait expliquer le changement de l’incidence du tabagisme chez les jeunes.

 “Bien que les campagnes antitabac publiques étaient bien établies au moment où cette cohorte d’âges est arrivée, beaucoup de ces jeunes sont devenus adultes lorsque les interdictions de fumer en public sont devenues plus courantes dans tout le pays.” Selon Andrew Dugan de Gallup

«Ces interdictions ont peut-être fait en sorte que le tabagisme semblait être un comportement plus stigmatisant. Alors que les adultes plus âgés se souvenaient d’une époque où le tabagisme à l’intérieur était plus courant. Par exemple, un sondage Gallup 2015 a révélé que les 18 à 29 ans sont les plus susceptibles de n’importe quel groupe d’âge à dire qu’ils ont une vision “antipathique” des fumeurs.” Rajoute Dugan.

Gallup a mené le sondage au moyen d’entrevues téléphoniques avec des adultes âgés de 18 ans et plus, tenues du 1er au 11 juillet. Les répondants comprenaient des résidents des 50 États américains et du District de Columbia. La marge d’erreur d’échantillonnage est de plus ou moins quatre points de pourcentage.

À lire :

Le tabac bien pire que le cannabis pour les artères

Tabac, le véritable problème

La Vaporisation diminue le risque de dépendance au Tabac

les Américains considèrent le tabac comme plus nocif que le cannabis
5 (100%) 5 votes
Tags : ÉtudeMarijuanaModeNewssondagetabacVaporisation
fr French?
X