close
Santé

Le tabac bien pire que le cannabis pour les artères

Athérosclérose: ce n’est pas le cannabis qui obstrue les artères, mais bien plus le tabac que les fumeurs y ajoutent.

L’Université de Berne dévoile une analyse des données d’une étude portant sur 25 ans. Elle montre que le cannabis ne s’associé à des artères bouchées que chez les consommateurs de tabac.

Les scientifiques savent depuis longtemps que fumer du tabac est associé à l’athérosclérose. Il s’agit des artères se bouchant par l’accumulation de dépôts graisseux appelés plaques. Cela se produit en particulier dans les artères qui irriguent le cœur. Mais il y a eu un désaccord scientifique sur les effets du cannabis.

Reto Auer, de l’Institut de soins de santé de l’Université de Berne, a dirigé une équipe internationale de chercheurs. Elle a analysé des données concernant 3 498 hommes et femmes ayant participé à l’étude CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults). Ces résultats ont été publiés dans la revue Addiction.

«Nous connaissions l’effet de la fumée de tabac, mais pas de la fumée de marijuana sur l’accumulation de plaques infracliniques dans les artères cardiaques (un marqueur de futures crises cardiaques). à mi-vie “, a déclaré Auer dans un communiqué de presse de l’Université de Berne.

Le tabac facteur de risque plus important que le cannabis dans l’athérosclérose

Comme prévu, les scientifiques ont trouvé un lien étroit entre l’exposition au tabac et l’apparition de plaques dans les artères coronaires de l’abdomen. Cependant, parmi les fumeurs d’âge moyen qui n’avaient jamais consommé de tabac, un tel lien n’a pu être identifié.

Parmi les 3 489 participants évalués à la visite de l’année 25, 89% (3 117) ont subi une tomodensitométrie. La tomodensitométrie a détecté des plaques parmi 60% d’entre eux. La consommation de cannabis et de tabac était courante. En revanche les participants fumaient le tabac plus intensément et plus régulièrement que le cannabis au cours de leur vie. Parmi les 3 117 participants atteints d’athérosclérose, 2 627 (84%) ont déclaré avoir déjà consommé du cannabis, mais seulement 156 (6%) ont déclaré en avoir consommé quotidiennement. En revanche, 1 536 (49%) ont déclaré consommer quotidiennement du tabac.

Comme prévu, l’exposition antérieure au tabagisme reste fortement associée à l’accumulation de plaques dans les artères coronaires et abdominales. L’utilisation cumulative du cannabis ne montre pas de lien avec l’accumulation de plaques chez les adultes d’âge moyen jamais exposés au tabac.

8 bonnes raisons

Selon les auteurs de l’étude, la consommation fréquente de cannabis n’a qu’une faible influence sur le risque d’athérosclérose. Cependant, ils ont ajouté que les effets négatifs de l’association cannabis et tabac sont réels.

«Notre étude confirme l’association forte et constante entre l’usage du tabac et l’accumulation de plaques, et les implications plus larges de la prévalence élevée du tabagisme chez les consommateurs de cannabis sont alarmantes», a ajouté le coauteur Stephen Sidney, chercheur principal de l’étude CARDIA.

Cette séparation entre effets du cannabis et du tabac se retrouve également dans les études concernant le cancer du poumon.

Le tabac bien pire que le cannabis pour les artères
5 (100%) 1 vote
Tags : Cancertabac
fr French?
X

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez gratuitement toute l’actualité

copyright © Newsletter | BLOG-CANNABIS