close
CBD

L’Union européenne freine les aliments et les compléments alimentaires à base de CBD

cannabis seeds cbd oil extract

Les évaluations des nouveaux aliments cannabidiol sont suspendues en attendant de nouvelles données

Les autorités de réglementation de l’Union européenne mettent en veilleuse les projets visant à autoriser la vente libre de CBD et son ajout aux aliments et aux compléments alimentaires. Les scientifiques de l’EFSA ne peuvent actuellement pas établir la sécurité du cannabidiol (CBD) en tant que nouvel aliment en raison du manque de données et des incertitudes concernant les dangers potentiels liés à la consommation de CBD.

La Commission européenne considère que le CBD peut être considéré comme un nouvel aliment s’il répond aux conditions de la législation européenne sur les nouveaux aliments. À la suite de la soumission de nombreuses demandes concernant la CBD dans le cadre du règlement sur les nouveaux aliments, la Commission a demandé à l’EFSA de donner son avis sur l’innocuité de la consommation de CBD pour l’homme.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments a déclaré cette semaine qu’elle ne disposait pas de suffisamment de données pour se prononcer sur l’innocuité du CBD pour la consommation humaine.

« Il n’existe pas de données suffisantes sur l’effet du CBD sur le foie, le tractus gastro-intestinal, le système endocrinien, le système nerveux et sur le bien-être psychologique des personnes », a annoncé l’agence sanitaire.

L’agence avait examiné plus d’une douzaine de demandes d’entreprises souhaitant vendre des produits à base de CBD sans ordonnance dans les États membres de l’UE. Ce retard signifie que ces entreprises ne savent pas si et quand elles pourront commercialiser leurs produits.

à lire :  L'Autriche interdit l'usage et la consommation du CBD

L’Union européenne a prévu d’organiser le 28 juin une réunion publique sur la consommation de CBD et sur ce que les autorités réglementaires veulent savoir à son sujet. Mais les responsables n’ont donné aucune indication sur le temps qu’il faudra pour trouver les données qu’ils recherchent.

Les cannabinoïdes dérivés du chanvre, dont le CBD, ont été ajoutés au catalogue des nouveaux aliments de l’UE en janvier 2019, ce qui signifie que les aliments et les suppléments de CBD doivent être évalués pour la sécurité des consommateurs avant d’être vendus légalement.

Le retard de l’UE survient après des retards similaires au Royaume-Uni, un ancien membre de l’UE qui a déclaré après avoir quitté l’union qu’il évaluerait lui-même la sécurité des produits à base de CBD. Ce processus a traîné pendant des années, ce qui a incité un groupe de parlementaires à recommander cette semaine que le Royaume-Uni révise son processus d’évaluation des produits à base de CBD.

Lacunes et incertitudes en matière de données

Le groupe d’experts de l’EFSA sur la nutrition, les nouveaux aliments et les allergènes alimentaires (NDA) a reçu 19 demandes d’autorisation de la CBD en tant que nouvel aliment, et d’autres sont en cours d’examen.

Le président du groupe NDA, le professeur Dominique Turck, a déclaré : « Nous avons identifié plusieurs dangers liés à la consommation de CBD et déterminé que les nombreuses lacunes en matière de données sur ces effets sur la santé doivent être comblées avant que ces évaluations puissent aller de l’avant. Il est important de souligner à ce stade que nous n’avons pas conclu que le CBD est dangereux en tant qu’aliment. »

à lire :  Différences entre les produits CBD de chanvre & de marijuana

Les études menées sur les animaux montrent des effets négatifs importants, notamment en ce qui concerne la reproduction. Il est important de déterminer si ces effets sont également observés chez l’homme.
Soutien aux candidats

Ana Afonso, responsable de la nutrition et de l’innovation alimentaire à l’EFSA, a déclaré : « Il n’est pas inhabituel d’arrêter l’évaluation d’un nouvel aliment lorsque des informations font défaut. Il incombe aux demandeurs de combler les lacunes en matière de données. Nous nous engageons avec eux pour expliquer comment les informations supplémentaires peuvent être fournies pour aider à lever les incertitudes. »

Dans le cadre du suivi, l’EFSA organise une session d’information, ouverte aux demandeurs et à d’autres groupes ou personnes intéressés par cette question et par les nouveaux aliments en général.


Tags : cannabidiolConsommationEurope
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.