close
CBD

Le CBD réussi à tuer les bactéries résistantes aux antibiotiques

La dernière guerre contre les superbactéries est en route et le cannabis pourrait être une arme solide

Les bactéries, qui ont développé une résistance aux antibiotiques couramment utilisés, constituent une menace pour la médecine moderne dans sa lutte contre les infections. Une nouvelle étude montre que le cannabidiol (CBD) peut potentiellement être utilisé comme nouveau type d’antibiotique contre lequel la bactérie n’est pas immunisée.

Combattre les bactéries : Les chercheurs se rapprochent d’une autre utilisation médicale du cannabidiol (CBD), le populaire composé de cannabis qui ne permet pas de se défoncer.

Lors de l’assemblée annuelle de l’American Society for Microbiology, dimanche, Mark Blaskovich, chimiste de recherche principal de l’Université du Queensland, a présenté ses conclusions selon lesquelles le CBD est « remarquablement efficace » pour tuer une gamme de bactéries, dont plusieurs souches résistantes aux antibiotiques : ce qui signifie que nous pourrions avoir une nouvelle arme dans la guerre contre les superbactéries.

Antibiotique CBD : Dans le cadre de son étude, financée en partie par la société Botanix Pharmaceuticals, une société de découverte de médicaments, Blaskovich a découvert qu’une forme synthétique de CBD était capable de tuer plusieurs types de bactéries Gram positif en laboratoire, y compris celles qui peuvent entraîner le SARM et la pneumonie. Il a également été efficace pour traiter une infection cutanée chez la souris.

GRAM-POSITIVE-OU-NEGATIVE
GRAM-POSITIVE-OU-NEGATIVE

Cependant, le CBD n’a pas été efficace contre les bactéries Gram-négatives, qui sont généralement plus résistantes aux antibiotiques.

Attentes tempérées : L’étude de Blaskovich a peut-être donné des résultats prometteurs jusqu’à présent mais elle n’en est qu’à ses débuts, ses travaux n’ont pas encore été évalués par des pairs ou publiés dans une revue scientifique et même lui ne sait pas exactement ce qui permet à la CBD de tuer les bactéries.

« Il faut plus de travail pour démontrer que le CBD serait utile pour traiter les infections chez les humains « , a-t-il déclaré à Live Science. « Il serait très dangereux d’essayer de traiter une infection grave avec du cannabidiol au lieu d’un antibiotique aprouvé. »

Les auteurs envisagent maintenant de mener des études sur des animaux pour comprendre les types d’infections que le CBD pourrait traiter, ainsi que la manière dont le CBD pourrait tuer les bactéries, a déclaré Blaskovich. En outre, Botanix envisage de mener un essai clinique sur des personnes afin de déterminer si le CBD peut éliminer efficacement la bactérie Staphylococcus aureus sur la peau avant les chirurgies, afin de prévenir les infections post-chirurgicales.

à lire :  Le chanvre topique

Cette étude n’est pas la première à examiner si le cannabis est aussi efficace que les antibiotiques pour le traitement des infections. En 2008, Pubmed publiée une revue d’études qui révélé déjà des résultats préliminaires similaires à ceux de l’étude présente.

Le CBD réussi à tuer les bactéries responsable de la gonorrhée et de la méningite

La recherche établit un potentiel antibiotique pour la molécule de cannabis. Il a été démontré que le principal composant non psychoactif du cannabis tue pour la première fois les bactéries à Gram négatif mais aussi les bactéries responsables de la gonorrhée, de la méningite et de la légionellose, ce qui pourrait conduire à la première nouvelle classe d’antibiotiques pour les bactéries résistantes dans 60 ans.

Le professeur associé Mark Blaskovich de l’Institut UQ pour les biosciences moléculaires a déclaré que le CBD – le principal composant non psychoactif du cannabis – peut pénétrer et tuer un large éventail de bactéries, dont Neisseria gonorrhoeae, qui cause la gonorrhée.

Le CBD tue certains types de bactéries à Gram négatif

«C’est la première fois qu’il est démontré que le CBD tue certains types de bactéries à Gram négatif. Ces bactéries ont une membrane externe supplémentaire, une ligne de défense supplémentaire qui rend la pénétration des antibiotiques plus difficile», a déclaré le Dr Blaskovich.

En Australie, la gonorrhée est la deuxième infection sexuellement transmissible la plus courante et il n’y a plus un seul antibiotique fiable pour la traiter car la bactérie est particulièrement efficace pour développer une résistance.

L’étude a également montré que le CBD était largement efficace contre un nombre beaucoup plus grand de bactéries Gram-positives qu’on ne le savait auparavant, y compris des agents pathogènes résistants aux antibiotiques tels que le SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline) ou le «  staphylocoque doré  ».

Le Dr Blaskovich a déclaré que le cannabidiol était particulièrement efficace pour décomposer les biofilms – l’accumulation visqueuse de bactéries, telles que la plaque dentaire à la surface des dents – qui aident les bactéries telles que le SARM à survivre aux traitements antibiotiques.

L’équipe du Dr Blaskovich au Center for Superbug Solutions a imité un traitement de deux semaines chez des patients dans des modèles de laboratoire pour voir à quelle vitesse les bactéries ont muté pour essayer de déjouer le pouvoir meurtrier du CBD.

à lire :  L'herbe se met au casher

«Le cannabidiol a montré une faible tendance à provoquer une résistance chez les bactéries, même lorsque nous avons accéléré le développement potentiel en augmentant les concentrations de l’antibiotique pendant le« traitement ».»

«Nous pensons que le cannabidiol tue les bactéries en faisant éclater leurs membranes cellulaires externes, mais nous ne savons pas encore exactement comment il fait cela, et nous devons poursuivre les recherches.

L’équipe de recherche a également découvert que les analogues chimiques – créés en modifiant légèrement la structure moléculaire du CBD – étaient également actifs contre les bactéries.

«C’est particulièrement excitant car il n’y a pas eu de nouvelles classes moléculaires d’antibiotiques pour les infections à Gram négatif découvertes et approuvées depuis les années 1960, et nous pouvons maintenant envisager de concevoir de nouveaux analogues de CBD avec des propriétés améliorées.

Vince Ippolito, président et président exécutif de Botanix, a déclaré que la recherche montrait un vaste potentiel pour le développement de traitements efficaces pour lutter contre la menace mondiale croissante de la résistance aux antibiotiques.

« Félicitations au Dr Blaskovich et à son équipe pour la production de cet important corpus de recherche – les données publiées établissent clairement le potentiel des cannabinoïdes synthétiques en tant qu’antimicrobiens », a déclaré M. Ippolito.

«Notre société est maintenant prête à commercialiser des traitements antimicrobiens viables qui, nous l’espérons, atteindront plus de patients dans un proche avenir. Il s’agit d’une avancée majeure dont le monde a besoin maintenant.

Le Dr Blaskovich a déclaré que la collaboration avec Botanix avait accéléré la recherche, Botanix contribuant à l’expertise en formulation qui a conduit à la découverte que la manière dont le cannabidiol est administré fait une énorme différence dans son efficacité à tuer les bactéries.

La collaboration a permis à Botanix de faire progresser une formulation topique de CBD dans des essais cliniques pour la décolonisation du SARM avant la chirurgie.

«Ces résultats cliniques de phase 2a sont attendus au début de cette année et nous espérons que cela ouvrira la voie aux traitements de la gonorrhée, de la méningite et de la légionellose.

« Maintenant que nous avons établi que le cannabidiol est efficace contre ces bactéries Gram-négatives, nous examinons son mode d’action, améliorons son activité et trouvons d’autres molécules similaires pour ouvrir la voie à une nouvelle classe d’antibiotiques. »

Établir le potentiel antibiotique du cannabis
Tags : Traitement
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.