close
Légalisation

En Uruguay le narcotrafic prend un coup de massue de 22 millions de dollars

Blog-Cannabis

Le cannabis légale en Uruguay frappe le trafic de drogue

Ce chiffre est tiré du dernier rapport de l’Institut pour la réglementation et le contrôle du cannabis. L’État cherche à accroître la production pour répondre à l’ensemble de la demande.

Le gouvernement uruguayen a causé des pertes de 22 millions de dollars au trafic de drogue depuis la mise en œuvre de la loi réglementant le cannabis de 2013, a rapporté mercredi l’Institut national pour la réglementation et le contrôle du cannabis (Ircca).

“On estime que le volume d’argent qui a cessé d’être acheminé par le marché illégal depuis la mise en œuvre de la politique publique dépasse 22 millions de dollars”, affirme l’Ircca dans le cinquième rapport sur l’état du marché réglementé du cannabis au 30 novembre 2018.

La loi sur la réglementation du cannabis, adoptée en 2013 sous le gouvernement de José Mujica (2010-2015), a établi trois voies légales pour l’obtention à des fins non médicales : la culture locale, l’adhésion ou l’adhésion à des clubs et à des pharmacies enregistrées.

à lire aussi
Projet de loi sur la collecte de données cannabiques aux États-Unis

Après son approbation, Mujica a dit que c’était un “règlement” validant une réalité qui existait déjà sous le nez des citoyens, “dans un coin de rue, devant les entrées des lycées”.

Le règlement, a-t-il ajouté, a été créé dans l’intention de ” s’approprier un marché jusque là clandestin et de le révéler à la lumière du jour.

Les clubs de croissance et d’adhésion à domicile sont opérationnels depuis 2014 et la troisième option, la vente en pharmacie, depuis le 19 juillet 2017.

L’Ircca a reconnu que même la distribution par vente dans les pharmacies ne couvre pas la demande existante. Pour cette raison, l’Institut a indiqué qu’il travaille à un nouvel appel aux entreprises productrices pour le 11 février prochain, tout en étudiant les nouvelles demandes des pharmacies pour devenir des points de vente autorisés.

En novembre 2018, le nombre de personnes autorisées à accéder à la marijuana de manière réglementée par les trois voies a augmenté de près de 10 % par rapport au chiffre du rapport de septembre précédent, ajoute le rapport.

à lire aussi
La police réquisitionne les cigarettes Suisses au CBD

En date du 30 novembre, et après 17 mois d’exploitation conjointe des trois voies d’accès, 41 376 personnes étaient autorisées à avoir accès à la marijuana d’une manière réglementée.

De ce nombre, 31 565 sont enregistrés comme acheteurs dans les pharmacies, 6 980 sont inscrits à Ircca comme producteurs nationaux et 2 831 sont inscrits comme membres d’un des 110 clubs existants.

Entre le 19 juillet 2017 et le 30 novembre de l’année dernière, il y a eu 383 280 transactions en pharmacie, totalisant 1 916 kilos vendus.

De ce total, 61,5 % ont été vendus dans des pharmacies autorisées à Montevideo et les 38,5 % restants dans les 18 autres départements du pays, avec une vente quotidienne moyenne de 5 961 grammes (5,96 kg).

Tags : LoiTraficUruguay