La légalisation du cannabis dans le cercle polaire arctique
close
légalisation

La légalisation du cannabis dans le cercle polaire arctique

Les complications de la légalisation du cannabis dans le cercle polaire arctique, au Nunavut, la dernière province du Canada

La légalisation du cannabis au Nunavut – une région vaste du cercle polaire arctique, isolée et souvent inhospitalière – présentait ses propres complications pour les législateurs. En effet, le territoire arctique du Nunavut est devenu la toute dernière juridiction à adopter une loi qui légalise la culture, la vente et l’utilisation du cannabis (surrarnaqtuq) récréatif.

La légalisation du cannabis au Nunavut

Le 13 juin, le Nunavut – le territoire le plus septentrional du Canada, qui représente plus du cinquième de la masse terrestre du pays – est devenu la dernière des 13 provinces à adopter une loi pour légaliser le cannabis. Les gouvernements infranationaux du Canada ont légiféré leur propre politique territoriale pour le cannabis récréatif. Ceci après que le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé la légalisation du cannabis à l’échelle nationale.

Habitations d’Iqaluit, au Nunavut

Dans un endroit où les températures hivernales descendent aussi bas que -40 °C, il n’y a pas les centres commerciaux bourdonnants au Nunavut comme ceux trouvés à Toronto ou à Montréal.

Selon un ministère du gouvernement du Nunavut, de nombreux résidents «apportent de la nourriture et d’autres articles difficiles à trouver du sud du Canada à bord de bateaux de transport maritime qui visitent chaque collectivité durant l’été».

Heureusement pour les résidents du Nunavut, les vendeurs en ligne seront autorisés à vendre et à livrer du cannabis. Ceci est particulièrement important, car aucun magasin physique ne peut légalement vendre du cannabis sur le territoire. Ceci concerne un long processus de consultation pour les demandes de vente au détail. Mais, le cannabis ne sera pas vendu avant au moins 2019…

La plus grande partie de la masse terrestre du Nunavut se trouve au-dessus du cercle polaire arctique

Avec la bonne technologie pour la culture en intérieur, les résidents du Nunavut pouvaient cultiver leur propre cannabis à la maison. Ainsi, ils pourront éviter d’avoir accès à l’approvisionnement commercial. Mais la loi du territoire n’a pas encore défini les droits des résidents en matière de culture personnelle. En vertu de la loi fédérale, on peut cultiver légalement jusqu’à quatre plantes par foyer. Mais cette pratique reste expressément interdite dans les provinces du Québec et du Manitoba.

La culture personnelle dans le cercle polaire

Alors que les autorités du Nunavut avaient initialement l’intention d’interdire la pratique, une décision de dernière minute des législateurs signifiait que le sujet était omis de la législation – laissant au gouvernement le temps de rédiger de futurs règlements qui pourraient permettre la culture pour usage personnel.

75% des résidents du Nunavut appuient la légalisation du cannabis récréatif

Selon une publication régionale, Nunatsiaq News, les législateurs envisagent d’autoriser la culture. Mais à une quantité inférieure à quatre plantes par foyer. Les différences culturelles ont également joué un rôle dans le développement de la législation sur le cannabis au Nunavut. Le territoire compte la plus grande proportion de peuples autochtones inuits de toutes les régions du Canada, plus de 77% des résidents s’identifiant comme tels.

Le sénateur Dennis Patterson, à Iqaluit au cours d’une réunion sur la légalisation imminente du cannabis récréatif en février. Il affirme que le territoire n’est pas préparé aux préjudices sociaux qui pourraient découler de la légalisation…

Isaac Shooyook, un aîné inuit, a déclaré au Comité sénatorial des peuples autochtones en mars qu’il craignait les conséquences de la légalisation du cannabis en raison du manque d’investissement dans les services sociaux au Nunavut.

«Alors que notre gouvernement tente de légaliser la marijuana, il n’y a pas de mesures préventives ou de soutien. C’est très critique. Il n’y a pas de ressources. Il n’y a pas de centres médicaux et il n’y a pas de refuges pour les aînés », a averti M. Shooyook. «Sachez que, au Nunavut, il n’y a pas de système de soutien pour les personnes qui auront besoin d’aide.»

“surrarnaqtuq”

Une autre question, bien que moins cruciale, concerne la légalisation du cannabis chez les Inuits du Nunavut. Quelle nomenclature pour le mot cannabis ? En effet, la langue inuktitute se parle auprès de plus des deux tiers des habitants du Nunavut. On ne trouve pas de traduction pour le mot «cannabis» ! Car cette plante est loin d’être répandue dans cette région glacée… Plusieurs mots, y compris “surrarnaqtuq” et “ujarak”, auraient été proposés.

“surrarnaqtuq”

La légalisation fédérale du cannabis entrera en vigueur au Nunavut et dans l’ensemble du pays, le 17 octobre prochain. Il fera du Canada le premier pays du G-7 à réglementer légalement le cannabis à des fins récréatives.

À lire :

Une petite province du Canada commande dix tonnes de cannabis récréatif

Près de 26% de la population du Canada consomme du cannabis

La Révolution libérale du Canada



La légalisation du cannabis dans le cercle polaire arctique
5 (100%) 1 vote
Tags : CanadaCannabislégalisationNunavutrécréatifsurrarnaqtuq
fr French?
X

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis