Le cannabis et le syndrome du côlon irritable (SCI): voici pourquoi la recherche pense que le système endocannabinoïde est responsable.

De nombreux patients atteints du syndrome du côlon irritable utilise le cannabis pour soulager les symptômes lors d’une crise. Mais, que dit la recherche? Est-ce que le cannabis est le traitement parfait? Malheureusement, il y a encore beaucoup de lacunes termes d’études et de recherche médicale. Pourtant, certains experts pensent qu’il existe un lien entre cannabis et SCI.

Qu’est-ce que le syndrome du côlon irritable (SCI)?

Le syndrome du côlon irritable est une maladie chronique qui cause une extrême détresse gastro-intestinale. Contrairement à la maladie inflammatoire de l’intestin (MII), le SCI n’est pas associée à des changements tissulaires dans les organes digestifs.

Cependant, il provoque toujours une multitude de symptômes graves qui peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de vie d’un patient. Certains de ces symptômes incluent:

  • La diarrhée
  • Constipation
  • Douleur abdominale
  • Ballonnement
  • Gaz
  • Perte de poids
  • Saignement rectal
  • Mucus dans les selles

Le SCI est également supposé jouer un rôle dans diverses maladies psychiatriques, bien qu’aucune relation causale directe n’ait été trouvée. Jusqu’à présent, il existe un lien soupçonné entre le SCI et les troubles tels que:

  • Dépression
  • Anxiété
  • Crise de panique
  • Trouble bipolaire
  • Schizophrénie et troubles psychotiques

Fait intéressant, le SCI et divers troubles psychiatriques deviennent la cible de la recherche sur le microbiome humain. Le microbiome est le terme utilisé pour décrire l’écosystème complexe des micro-organismes qui vivent dans tout le corps et à l’intérieur du tube digestif.

Au cours de la dernière décennie, les preuves suggèrent de plus en plus que des perturbations dans le microbiome peuvent déclencher à la fois des maladies gastro-intestinales sévères et une détresse psychiatrique.

Ce qui est peut-être encore plus intéressant pour certains, c’est qu’il existe un lien entre le microbiome et le système endocannabinoïde (ECS), qui est le réseau cellulaire que le cannabis utilise dans le corps.

Est-ce une déficience endocannabinoïde?

Le cannabis médical n’est pas un remède, mais il peut certainement aider à traiter la maladie. Certains chercheurs pourraient aller jusqu’à dire que la thérapie aux cannabinoïdes peut être l’un des moyens les plus efficaces pour soulager les symptômes du SCI et améliorer la qualité de vie.

En 2008, le neurologue et chercheur médical, le Dr Ethan Russo, a proposé que le SCI pourrait être causé par un déficit en endocannabinoïde. Les endocannabinoïdes sont des composés comme le THC  que le corps produit naturellement.

Ces composés constituent le système endocannabinoide (SEC), un vaste réseau de régulation dans le corps. Il joue un rôle dans un large éventail de fonctions, y compris l’appétit, la digestion, la régulation immunitaire, l’humeur, le sommeil, la reproduction et la douleur.

Russo a théorisé que pour une raison quelconque, ceux souffrant du SCI n’ont pas assez d’endocannabinoïdes. Dans une interview avec le projet CBD, Russo explique ce que cette déficience pourrait signifier.

“Si vous n’avez pas assez d’endocannabinoïdes, vous avez de la douleur là où il ne devrait pas y avoir de douleur. Vous serez malade, ce qui signifie nauséeux. Vous auriez un seuil de saisie abaissé. Et toute une série d’autres problèmes.

Il m’est apparu qu’un certain nombre de maladies très communes semblent correspondre à un modèle qui serait compatible avec une déficience en endocannabinoïdes, spécialement ceux de la migraine, du syndrome du côlon irritable et de la fibromyalgie”. – estime Russo

Entre cannabis et sérotonine

Les chercheurs pharmaceutiques se sont jusqu’à présent concentrés sur une solution: les médicaments qui ciblent le système sérotoninergique. La sérotonine est le neurotransmetteur communément associé à la dépression.

Russo explique que les médicaments ciblant la sérotonine ont seulement réussi à traiter environ 15% du SCI et ont eu de graves conséquences sur la santé dans les essais cliniques. Pourtant, des preuves suggèrent que le système endocannabinoïde est une bien meilleure cible pour la maladie.

“L’analyse rationnelle suggère que les endocannabinoïdes pourraient bien être la cible neuromodulatrice thérapeutique la plus probable, et que le traitement aux phytocannabinoïdes pourrait représenter une approche thérapeutique plus efficace et plus sûre.” écrit Russo

En termes simples, les cannabinoïdes à base de plantes, comme ceux que l’on trouve dans le cannabis, peuvent être un traitement plus sûr et plus efficace que les médicaments actuellement en développement pour le SCI.

Le microbiome et le système endocannabinoïde

Malheureusement, les réflexions les plus récentes sur le SCI sont très théoriques et anecdotiques à ce stade. Mais, les découvertes de microbiome ont établis une connexion entre la flore intestinale, le système endocannabinoïde, et le SCI.

Une étude pré-clinique de 2007 a révélé que la présence de la bactérie Lactobacillus acidophilus dans les voies intestinales des rongeurs augmentait l’expression des récepteurs aux cannabinoïdes et aux opioïdes, diminuant la douleur.

Les auteurs ont suggéré que cela pourrait avoir de sérieuses implications pour le traitement du SCI. Comme Russo mentionné ci-dessus, une sensibilité accrue à la douleur est une caractéristique de le SCI.

Alors que de nombreux patients atteints prennent une sorte de probiotique, la recherche sur le microbiome humain est encore un domaine scientifique très nouveau. L’étude de 2007 a mis en évidence une seule espèce de microbe intestinal parmi un millier. C’est peut-être pourquoi l’accès au cannabis médical pour les patients est si important.

Bien qu’il existe de bonnes preuves que le SCI est un problème microbien, et alors que les chercheurs ont découvert que les microbes peuvent influencer le système endocannabinoïde, la connexion globale n’est tout simplement pas encore été établie. Dans le même temps, le cannabis semble être l’une des options les plus prometteuses pour la prise en charge de cette maladie.

Cannabis et Soulagement des symptômes du syndrome du côlon irritable

Il manque encore de solides recherches sur le cannabis et le SCI. Pourtant, le cannabis peut améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cette maladie. Voici comment il peut soulager trois principaux symptômes:

1. Diarrhée

Il a été démontré que le cannabis réduit l’hypermotilité et soulage les crampes abdominales. L’hypermotilité survient lorsque la nourriture se déplace trop rapidement dans le tractus gastro-intestinal.

Apparemment, le cannabis était l’un des premiers traitements efficaces de la diarrhée liée au choléra au 19ème siècle.

2. Douleur abdominale

Il a été démontré que le cannabis réduit la sensibilité viscérale chez les personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux.

La “perception viscérale” est une façon élégante de dire la sensibilité à la douleur interne. Une étude de 2004 suggère qu’il existe des preuves solides pour les traitements aux cannabinoïdes dans la gestion des maladies intestinales comme le SCI. D’une part le cannabis atténue la douleur nerveuse et et aussi du fait de ses propriétés anti-inflammatoires.

Une autre recherche de 2008 met en évidence la découverte qu’un traitement aux cannabinoïdes peut calmer la sensibilité et l’inflammation de la muqueuse intestinale des personnes atteintes de troubles gastro-intestinaux.

3. Dépression

Les symptômes mentaux liés à la SCI sont tout aussi importants à traiter.

Une étude sur les rongeurs publiée en avril 2016 a révélé que le cannabidiol (CBD) commençait à soulager efficacement les comportements antisociaux et à réduire le comportement anxieux en quelques minutes.

En comparaison cela peut prendre jusqu’à six semaines pour que les antidépresseurs deviennent efficaces.

Qu’en est-il de la constipation?

Malheureusement, l’impact du cannabis médical sur la constipation est sujet à débat. La majorité de la recherche suggère que la plante ralentit les choses plutôt que d’accélérer les choses.

Cependant, comme pour la plupart des éléments liées à l’intestin et au cannabis, beaucoup dépend de la situation interne unique de chaque individu.

Comme il n’y a pas de recherche clinique sur le sujet, de nombreux patients optent pour l’approche l’expérimentation.

Un traitement pour le syndrome du côlon irritable
Rate this post
Tags : cannabis médicalendocannabinoïdesyndrome du colon irritablesystème endocannabinoïdetroubles intestinaux

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis