close
Medical

La science confirme que l’herbe réduit le diabète et l’obésité

De nouvelles données scientifiques confirment que le cannabis réduit le diabète et lutte contre l’obésité

Nous sommes habitués au courant dominant qui propose n’importe quel moyen pour perdre quelques kilos en trop. Ou de maintenir son poids sous contrôle… Mais le fumeur de joint semble d’hors et déjà avoir un avantage certain… Plusieurs études scientifiques indiquent que les fumeurs sont en effet plus minces, et disposent une taille plus affiné que leurs homologues qui ne fument pas. Ce sont les nouvelles données que nous proposent des chercheurs de l’Université du Nebraska dans une études auprès de 5 000 adultes. Des données qui éclairent plus particulièrement ce phénomène et confirment les études antérieures. Le cannabis réduit le diabète et lutte contre l’obésité.

Une masse corporelle préservée

Ironiquement, l’utilisation du cannabis accompagne une consommation plus élevée de calories (une moyenne de 600 calories consommées par jour que les non-fumeurs). Pourtant, en quelque sorte, cette consommation supplémentaire n’a aucun rapport avec l’indice de masse corporelle (IMC), et en fait, les fumeurs de pot montrent une probabilité réduite d’obésité que les non-fumeurs.

Les chercheurs de l’Université du Nebraska, de l’École de santé publique d’Harvard et du Centre médical Beth Israel Deaconess ont testé auprès de 4 600 adultes  ce qui concerne leur contrôle du taux de glycémie, le taux de cholestérol et la circonférence de la taille.

Indice de masse corporelle (IMC)

Compte tenu des facteurs tels que l’âge, le sexe, le tabac et l’utilisation de l’alcool. Ainsi ils ont constaté que 12% d’entre eux étaient des utilisateurs de marijuana. Leur circonférence de taille est beaucoup plus petites que les non-fumeurs. Et les niveaux d’insuline mieux réglementés, avec des niveaux plus élevés de HDL (bon cholestérol) . En somme, 42% du groupe ont déclaré avoir fumé du cannabis dans le passé. Même si leurs résultats ne sont pas aussi géniaux que les fumeurs actuels, ils ont également montré des résultats similaires.

Magie cannabinoïde

Malgré le fait que les scientifiques n’ont pas toutes les réponses quant aux raisons pour lesquelles les utilisateurs de marijuana ont des cas plus bas d’obésité et de diabète, ils notent les propriétés anti-inflammatoires du cannabis, les effets neuroprotecteurs, une meilleure métabolisation des hydrates de carbone. Les bénéfices endocannabinoïdes contribuent tous à ces résultats.

Les endocannabinoïdes et leurs récepteurs se retrouvent dans tout le corps: dans le cerveau, les organes, les tissus conjonctifs, les glandes et les cellules immunitaires. Dans chaque tissu, le système cannabinoïde effectue différentes tâches. Mais l’objectif est toujours le même: l’homéostasie, la maintenance d’un environnement interne stable malgré les fluctuations de l’environnement extérieur … NORML

Les cannabinoïdes favorisent l’homéostasie à tous les niveaux de la vie biologique. Que ce soit du subcellulaire, de l’organisme et peut-être à la communauté et au-delà. Les endocannabinoïdes et leurs récepteurs se retrouvent dans tout le corps: dans le cerveau, les organes, les tissus conjonctifs, les glandes et les cellules immunitaires. Dans chaque tissu, le système cannabinoïde effectue différentes tâches, mais l’objectif est toujours le même: l’homéostasie, la maintenance d’un environnement interne stable malgré les fluctuations de l’environnement extérieur …

Ces résultats indiquent ce qui pourrait éventuellement devenir un argument solide pour le plaidoyer en marijuana médicale. L’obésité est devenue incroyablement commun, avec plus d’un tiers des adultes américains relevant de cette catégorie. Le diabète n’est pas loin derrière, avec près de 90 millions de personnes actuellement diagnostiquées avec la maladie.

Bien que certaines études suggèrent que l’utilisation de la marijuana peut être plus efficace en tant que mesure préventive plutôt qu’un traitement, un schéma cannabinoïde à faible dose peut être utile pour un large éventail de personnes en conjonction avec des changements de régime et de style de vie.

La science confirme que l’herbe réduit le diabète et l’obésité
Rate this post
Tags : cannabis médicaldiabèterecherchesciencesystème endocannabinoïdetraitement
fr French
X

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis