L’Espagne, le jardin du trafic Européen
légalisation

L’Espagne, le jardin du trafic Européen

Le jardin espagnol, changement des mœurs dans le trafic illégal du cannabis

La production de cannabis en Espagne a considérablement augmenté ces dernières années avec plus de 300 000 plants saisis en 2015. Les « laboratoires » (fermes) de marijuana sont censés être exploités par des groupes organisés qui souhaitent exporter vers le nord de l’Europe. Ainsi, des actions policières récentes révèlent un nombre croissant d’exportations illégales de cannabis, de « plein pied ». Ce n’est plus le « shit » qu’on « exporte », mais la plante elle même…

Trafic en provenance d’Espagne

Ils l’ont appelée «la présidente». Elle dirige une entreprise prospère dans la ville balnéaire de Marbella, sur la côte sud de l’Espagne. Francisca Pérez, 50 ans, aurait créé trois « laboratoires » de marijuana dans trois maisons de ville séparées dans le même domaine de luxe Aloha Village Lake. La police espagnole a saisi 1.225 plants de cannabis et cinq pistolets chargés. Cette opération en juillet 2016 a été l’une des nombreuses polices espagnoles lancées ces dernières années.

Une des villas du domaine Aloha Village Lake

« Nous démantelons les laboratoires de marihuana chaque semaine », a déclaré à Euronews un policier qui voulait rester anonyme. « Les groupes organisés peuvent louer différents chalets, appartements et entrepôts ou cacher les plantes au milieu des champs de maïs ».

L’Espagne a longtemps été considérée comme le point d’entrée de l’Europe pour la résine de cannabis, également appelée haschisch (ou shit), venant du Maroc. Mais maintenant, l’Espagne augmente également sa propre production de marijuana pour satisfaire la demande locale et externe. Les saisies de plantes de cannabis ont augmenté de 53,6% entre 2013 et 2014 et 40,3% sont à prévoir pour l’année prochaine.

« Les gangs s’installent dans le secteur du cannabis parce qu’il est incroyablement profitable. Les prix varient de cinq à 25 euros par gramme et les pénalités sont beaucoup plus faibles que les autres drogues. Parce que chaque plantation a une taille relativement petite, lorsque nous les arrêtons, ils sont rapidement libérés », a-t-il soutenu.

Rapport de l’OEDT

La police espagnole a récupéré 379.846 plants en 2015, un montant seulement dépassé par les Pays-Bas et le Royaume-Uni, selon les nouvelles données publiées par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT).

Des actions policières récentes révèlent un nombre croissant d’exportations de cannabis d’Espagne vers l’Europe, mais cette fois ci à base de plantes. En mars 2017, la police a démantelé un groupe néerlandais dans le sud de l’Espagne en possession de 5 000 plantes destinées à être exportées vers l’Europe, et principalement la Belgique et les Pays-Bas. Au cours du même mois, deux personnes ont été arrêtées pour envoyer 130 kilogrammes de marijuana cultivés à Alicante, sur la côte est de l’Espagne, en Italie.

« La résine de cannabis a toujours été un produit très abondant en Espagne, comme en France ou en Italie, et c’est aussi le cas maintenant pour l’herbe, qui est plus fréquente que la résine de cannabis. En ce sens, l’Espagne fait partie d’une tendance générale européenne « , a déclaré à Euronews Lisbonne, Laurent Laniel, analyste scientifique pour la réduction de l’offre de drogues à l’OEDT.

Les Organisations criminelles

Février 2015, un hélicoptère dédié au transport de cannabis en provenance du … Maroc

En mai de cette année, la police a saisi 1 646 plantes de marijuana dans quatre plantations. Le cannabis était dissimulé dans des boîtes en marbre et emballé. Le tout transporté par des camions destinés à Liverpool. En janvier, 14 ressortissants chinois ont été arrêtés avec 16 kilogrammes d’herbe destinés à être exportés vers Glasgow.  Et plus tôt en décembre, un autre gang à Valence a été coincé en envoyant de la marijuana cachée dans des expéditions de légumes en Pologne et en Allemagne.

Principaux points de trafic et de consommation eu Europe

Il existe toute une gamme d’acteurs pour la production de cannabis (en Espagne) comme dans le reste de l’Europe. Les petits producteurs grandissent pour eux-mêmes et leurs amis, mais la plupart des plantes saisies proviennent de plantations commerciales !! Appartenant à des personnes qui sont des criminels organisés selon le rapport de l’OEDT.

« À la suite de la tendance précédente, l’Europe devient un plus grand producteur de cannabis qu’il ne l’était autrefois. La croissance du cannabis devient une entreprise dans de nombreux pays. Et l’Espagne, semble-t-il, est certainement l’une de celles qui a récemment été prise dans ce mouvement très fortement « .

Il semble que l’Espagne soit une cible particulière pour ces organisations mais ce n’est pas la seule… La production est exportée hors d’Espagne et vendue sur le marché noir en France, au Royaume-Uni, et peut-être en Suède … Enfin selon le Pays auquel ces organisations s’intéressent… Il serait grant temps que le Home Grow investisse le quotidien Européen. Ceci mettrait un terme définitif à toutes activités noircissant actuellement l’image du cannabis.

Tags : businessdrogueEspagneFrancelegalisationMarijuanaplantationprohibition
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis