Le professeur Bertrand Dautzenberg se prononce en faveur du cannabis
Medical

Le professeur Bertrand Dautzenberg se prononce en faveur du cannabis

Le professeur Bertrand Dautzenberg, célèbre pneumologue se prononce pour la dépénalisation du cannabis

Le pneumologue et tabacologue, le professeur Bertrand Dautzenberg a choisi, vendredi 29 janvier, de soutenir la dépénalisation encadrée du cannabis. En outre, il conseille d’utiliser plutôt des plantes à fumer que du tabac, pour les mélanges…

vapotage

L’avocat du vapotage

L’association Paris Sans Tabac, présidée par le professeur Dautzenberg publie ce jour un communiqué de presse pour dénoncer des affirmations non scientifiques et spéculatives entourant le vapotage. Le manque d’information sur les conditions des études contre la vaporisation, rend les données “ininterprétables” selon le pneumologue. Selon lui, les conséquences envisagées chez l’homme “relèvent de la pure spéculation“.

Europe 1
« Ce qui tue c’est le tabac, pas la cigarette électronique » déclare t il sur Europe 1

Bertrand Dautzenberg est un médecin et professeur de médecine français, praticien dans le service de pneumologie de l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris. Il enseigne la pneumologie, en particulier la tuberculose et la tabacologie à l’université Pierre-et-Marie-Curie. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le tabagisme et a coordonné en mai 2013 un rapport plutôt positif sur la cigarette électronique. Sur son site, vous constaterez que la e-cigarette pourrait sauver 1,2 millions de vie d’ici 2050.

tabacologue

En faveur d’une dépénalisation

Le vendredi 29 janvier 2016, le professeur Bertrand Dautzenberg a jeté un nouveau pavé dans la mare en plaidant pour une dépénalisation encadrée du cannabis. Ses propositions ont été débattues  à l’occasion du 20e Congrès de pneumologie de langue française, qui s’est déroule à Lille. Le Pr. Dautzenberg s’est dit favorable à une légalisation encadrée du cannabis. Selon le médecin, la pénalisation de cette plante favorise le trafic et présente plus de risques pour le consommateur.

pneumologue
Conclusions en 2018 ?

Le professeur émerite ira jusqu’à comparé la weed des dealeurs à de « l’alcool frelaté du temps de la prohibition ». Et donc, selon lui la légalisation permettrait une meilleure prévention autour du cannabis. Mais il reste opposé à la libre production du cannabis, tout comme la France l’a fait avec le tabac… Il rappelle malheureusement au Figaro, la loi Evin qui a effectivement fait diminuer de 50% le nombre de cigarette par français… Toutefois, le tabac reste pour lui l’ennemi principal à combattre.

« c’est le tabac qui est une drogue dure! Il est très difficile de s’en libérer. Les effets du cannabis ressemblent davantage à ceux de l’alcool: si on fume vingt joints par jour, c’est une catastrophe ».

Certes, le professeur Dautzenberg apporte un soutien aux défenseurs d’une hypothétique légalisation. Mais il précise de ne pas être pour une libéralisation totale du cannabis. Toutefois, il reste convaincu que les décideurs ne sont dans la réalité des faits.

« ils (les décideurs) s’accrochent à des principes moraux, et ne regardent pas la réalité en face ».

Le célèbre pneumologue estime qu’une réglementation est nécessaire. Mais celle ci ne sera pas pénale ! Dans sa logique le débat autour du cannabis se doit être confiné dans  un« dialogue serein dans les familles ».

dépénalisation
Une réelle baisse de la consommation est envisagée en cas d’un dépénalisation en France

Et tout comme lui, nous pensons qu’un processus en faveur du cannabis favorisera une prévention efficace, entraînant une « baisse de la consommation » chez les jeunes, comme l’ont connu les pays qui ont légalisé le cannabis.

Tags : Cannabiscannabis médicalcannabis thérapeutiqueÉtudeFrancelegalisationprohibitionsciencevaporisateurvapotage
CannaPlus

The author CannaPlus

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis