Des agents pathogènes dans l'herbe Californienne
Medical

Des agents pathogènes dans l’herbe Californienne

Des agents pathogènes trouvés dans des échantillons de cannabis du nord de la Californie

Les chercheurs californiens qui ont testé la marijuana vendue dans le nord de la Californie ont trouvé de multiples agents pathogènes bactériens et fongiques. Ce cannabis essentiellement médical peut causer des infections graves… L’étude a été publiée ce mois-ci dans la revue Clinical Microbiology and Infection.

Recommandations du Dr Thompson

Le moisissure et les bactéries étaient si répandues et potentiellement dangereuses que les universitaires de l’UC Davis ont conclu qu’ils ne peuvent pas recommander la marijuana brute ou séchée.

George Thompson III, professeur agrégé de médecine clinique qui a aidé à mener la recherche sur le cannabis.

«Nous ne pouvons pas recommander l’inhalation,» dit George Thompson

Les résultats pourraient également s’appliquer à la culture intérieure, et hydroponique si populaire dans les collectifs du sud de la Californie. Utiliser de l’herbe dans des produits de boulangerie tels que les brownies pourrait être « théoriquement » plus sûr. En effet, ces produits pourraient être suffisamment chauffés pour tuer bactéries et champignons.

Les brownies plus sûrs que la fume

Les concentrés tels que la cire (wax), la dab sont impliqués dans l’alerte,  le processus de production via l’extraction de butane (BHO), aurait tendance à extraire aussi les agents pathogènes…

Le bon vieux filtre à cigarette, pourrait minimiser la propagation des agents pathogènes

Le docteur Thompson recommande l’utilisation de filtres à cigarette. En effet, le tabac et tous les produits végétaux naturels ont ces sortes de problèmes bactériens et fongiques. La marijuana irradiée, bien que peu attrayante, pourrait également être une réponse…

Des patients en danger

Les patients avec un système immunitaire faible devraient éviter de fumer cette herbe. Notamment ceux atteints du VIH ou de cancer. Bien que Thompson ait dit au Sacramento Bee que «pour la grande majorité des utilisateurs de cannabis, ceci n’est pas une grande préoccupation», il souligne qu’il n’y a vraiment pas de manière sûre de fumer des bourgeons de marijuana. Et cela même pour ceux qui sont en bonne santé.

Moisissures constatées dans les échantillons de cannabis Californien

Les chercheurs ont étudié des échantillons d’herbe dans des dispensaires du nord de la Californie. Ainsi, ils ont constaté qu’ils étaient positifs à de nombreuses champignons et bactéries.

E.Coli la tristement célèbre bactérie tueuse

Dont les champignons Cryptococcus, Mucor et Aspergillus et pour les bactéries E. coli, Klebsiella pneumoniae et Acinetobacter baumannii… Les universitaires affirment que cela peut conduire à des maladies graves et mortelles. Notamment quand le patient fume les agents pathogènes qui iront ensuite faire les plus gros des dégâts dans les poumons…

« L’infection par les agents pathogènes que nous avons trouvés dans la marijuana médicale pourrait conduire à une maladie grave et même la mort », a déclaré Joseph Tuscano, professeur de médecine interne à UC Davis, dans un communiqué. « L’inhalation de la marijuana sous n’importe quelle forme fournit un portail direct d’entrée dans les poumons, où l’infection peut facilement prendre prise. »

Normes rigoureuses à venir

Le ministère de la Santé publique travaille sur les lignes directrices des prochains tests de marijuana. Ceci dans le but que l’herbe médicale et récréative soit vendue l’année prochaine dans les dispensaires autorisés. En effet, elle sera étiquetée comme sûre. Toutefois, il est difficile de savoir dans quelle mesure ces recherches auront une incidence sur ces lignes directrices.

Prochaines normes à venir dans tous les dispensaires US

Thompson dit qu’il a contacté les fonctionnaires de l’État pour partager ses conclusions :

« Nous sommes conscients de l’étude, et même si c’est certainement un problème, c’est exactement pourquoi nous avons besoin de réglementation », a déclaré Alex Traverso, porte-parole du Bureau de réglementation médicale du cannabis. «Le Bureau travaille avec le ministère de la Santé publique à l’élaboration de normes rigoureuses pour les tests, car la sécurité des patients est extrêmement importante pour nous tous.»

Tags : agents pathogènesbactérieBHOCaliforniecannabis médicalE.ColiÉtudeUS
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis