Medical

Le cannabis peut traiter la Démence Vasculaire

Le cannabis peut traiter la Démence Vasculaire – L’activation des récepteurs CB2 pourrait devenir un traitement contre la démence vasculaire

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue « Current Neurovascular Research », et publié par l’Institut national de la santé (National Institute of Health), on constate que l’activation des récepteurs CB2 – quelque chose que fait naturellement le cannabis – peut traiter la démence vasculaire.

Brain-Still2-1024x385

La démence vasculaire (DV)

La démence vasculaire est la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer dans les pays occidentaux. Comme son nom l’indique, la démence vasculaire est causée par des lésions du cerveau d’origine vasculaires. En fait, ces démences sont liées à la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) :

– soit au blocage de la circulation sanguine dans un vaisseau du cerveau (ischémie cérébrale)
– ou soit à une hémorragie

Dementia-Vascular-2
Dementia : Vascular ⋆ Hudson Valley News Network

Ces deux types d’AVC peuvent induire des lésions des cellules nerveuses du cerveau et une démence. Les principaux facteurs de risque d’AVC et donc de démence vasculaire sont :

-l’hypertension artérielle
-l’âge
-le sexe masculin
-le diabète
-le tabac

Les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral ont 4 à 10 fois plus de risque de souffrir de démence vasculaire que les personnes du même âge n’ayant pas eu d’AVC. Il est fréquent que ces lésions vasculaires coexistent avec les lésions dégénératives caractéristiques de la maladie d’Alzheimer : le diagnostic de démence vasculaire n’est donc pas facile.

L’hypoperfusion cérébrale chronique (CCH)

Selon les chercheurs de l’étude menée à l’Université Amity Uttar Pradesh en Inde; « La démence vasculaire est la maladie neurodégénérative très dévastatrice après la maladie d’Alzheimer (MA) et trouve principalement chez les personnes âgées, mais la solution thérapeutique efficace n’est toujours pas là. »  En outre, l’Hypoperfusion cérébrale chronique (CCH) est largement présente dans la démence vasculaire (DV) des patients. Le CCH est considéré comme le lien avec les maladies neurodégénératives, symptomatique d’une détérioration du développement cognitif.

18fd0ae1-35b8-4158-b730-f6f086d0d5b5

Les symptômes d’une hypoperfusion cérébrale sont le vertige, des difficultés d’audition, et les problèmes de vision tels que le flou, la gradation, ou total, et le « black-out ». Si la condition persiste, le patient peut aussi transpirer excessivement, pâlit, et avoir la nausée qui lui fait envie de vomir. Dans les cas graves, la perte de conscience peut se produire…

black-out__mxyxpd

Dementia and changes to the brain :

Pour l’étude, les chercheurs ont examiné le rôle d’un agoniste sélectif du type de récepteur cannabinoïde 2 (CB2); le 1-phenylisatin utilisé sur des modèles de rats dans des cas de CCH. Ce faisant, on a trouvé que l’agoniste de CB2 a atténué la HCC. « Par conséquent », les chercheurs affirment, « il peut être suggéré que la modulation du récepteur cannabinoïde peut fournir des avantages dans la CCH comme la déficience cognitive et la démence vasculaire. » les agonistes sélectifs des récepteurs CB2 peuvent être une cible de recherche potentiel pour la réduction de la démence vasculaire. »

hqdefault
Les dommages artériels sont réversibles !!

Une étude distincte publiée le mois dernier par le Journal de la maladie d’Alzheimer a constaté que l’administration de THC et de la CDB – composés du cannabis – est efficace dans le traitement de la démence dans ses premiers stades, ainsi que ses derniers stades.

Tags : cannabis médicalcannabis thérapeutiqueÉtudesciencetraitement
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis