Medical

Le Cannabis atténue les effets négatifs de l’Héroïne

 Le Cannabis atténue les effets négatifs de l’Héroïne – Nouvelle Étude en Neurobiologie sur l’interaction de la Marijuana avec les Opiacés

 Une nouvelle étude publiée dans le « Iran Journal of Basic Médical Science » et publiée en ligne éditoriale de l’institut National de la Santé des États Unis, démontre que les cannabinoïdes peuvent stopper les effets négatifs qu’a la  morphine  sur les neurones magnocellulaires.

Les neurones magnocellulaires

L’hypothalamus est une structure cérébrale médiane localisée dans la région ventrale du diencéphale et constituant la paroi inférieure du troisième ventricule

53420896

On distingue deux types de cellules nerveuses au sein de l’hypothalamus qui sont en correspondance avec ces deux lobes : les neurones magnocellulaires et les neurones parvocellulaires; des neurosécréteurs de l’hypothalamus, localisés dans les noyaux paraventriculaire et supra-optique (SON)

capture-d_c3a9cran-2015-10-22-c3a0-14-42-15

Les neurones magnocellulaires (MCN) sont des cellules neuroendocrines (cellules qui reçoivent une entrée neuronale), elles font parti des cellules du cerveau les plus grandes du cerveau. Les MCN libèrent l’ocytocine dans la circulation sanguine, ciblant  les neurones périphériques qui continuent d’envoyer au cerveau le message responsable de la sensation douloureuse. L’ocytocine vient les « endormir » et de ce fait, diminuer la douleur.

neurones-vitstudio-1200

« Les opioïdes et les cannabinoïdes sont deux composés importants qui influencent l’activité des neurones magnocellulaires (MCN) du noyau supraoptique (SON) »

L’objectif de l’étude

Des échantillons de tissus pris sur le cerveau des rats, ont été utilisé pour étudier l’effet aiguë de la morphine et de l’administration de cannabinoïdes sur le potentiel postsynaptique (potentiel électro-tonique ou PPS) des inhibiteurs et des synapses excitatrices.

9fb2e6bedf_shutterstock_Leigh_Prather

« L’interaction entre les systèmes de opioïdergiques et cannabinoidergic dans diverses structures du cerveau et de la moelle épinière est maintenant bien établi, mais pas dans les MCN de SON. »

Les chercheurs ont constaté que « Pris ensemble », l’augmentation pharmacologique des endocannabinoïdes [consommation de médicaments à base de cannabinoïdes] pourrait atténuer les effets (négatifs) de la morphine sur les MCN.

cannabis-en-pharmacie-france

L’étude complète, menée par des chercheurs de Shahid Beheshti University of Medical Science and the Artesh University of Medical Science d’Iran, peut être trouvée ici

Tags : cannabis médicalÉtuderecherchescienceTHC
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis