Culture & Grow

La température adéquate pour une culture optimum

Guide débutant : la température adéquate pour une culture optimum de cannabis

Le cannabis aime une température ambiante confortable en poussant à l’intérieur, ou un peu plus chaud – pas trop sec, pas trop humide. Pour beaucoup de producteurs d’intérieur, c’est tout ce dont vous devez vous soucier. Si vous sentez trop chaud ou trop froid pour vous dans votre zone de croissance, il est probablement trop chaud ou trop froid pour vos plantes de cannabis.

Température idéale

La meilleure température pour cultiver le cannabis se situe habituellement entre 68-77 degrés (20-25 Celsius). Si la température ambiante autour du plant chute bien en dessous 20-25 degré, la croissance de la plante ralentira et son rendement potentiel sera inhibé voir même carrément stoppé. Résultat, la plante ne mature jamais… Il est important de noter que la température est très importante pendant un cycle de “jour”, quand vous laissez votre plante prendre la lumière. C’est quand la photosynthèse et le potentiel de croissance interviennent. En outre,il ne faut pas de gros changement de température entre le jour et la nuit.

Si la température de votre plant va au delà de 77 degrés (25 Celsius), le métabolisme de la plante s’accélérera. Ainsi elle demandera alors des éléments supplémentaires : plus de lumière, plus d’eau, plus de dioxyde de carbone, et plus d’engrais etc… Assurez-vous d’accorder les changements en fonction de la température.

En d’autre terme, la température idéale

Il est sage d’investir pas seulement dans un thermomètre, mais dans un thermomètre attaché à système de ventilation ou de chauffage, afin qui gère automatiquement la température dans votre salle de culture. Un système automatique peut également produire une excellente ventilation pour avoir de l’air frais et éviter les manques de dioxyde de carbone.

Température au stade végétatif et floraison

Stade végétatif: les plants de cannabis à croissance jeune dans le stade végétatif préfèrent un temps plus chaud que le stade de floraison, dans la gamme de 70 à 85 ° F (20-30 ° C). En savoir plus sur les temps dans la phase végétative.

Phase de floraison: au stade de la floraison (lorsque les plantes de cannabis commencent à faire des bourgeons), il est préférable de garder les temps légèrement plus frais, d’environ 65 à 80 ° F (18-26 ° C) pour produire la meilleure couleur, la production de trichome et l’odeur. Il devrait y avoir une différence de 10 degrés entre les temps de nuit et de jour pour les meilleurs résultats. Ceci est particulièrement important dans le stade de floraison pour un développement de bourgeons de la plus haute qualité.

Température trop basse

Lorsque la température approche de la congélation, il est trop froid pour une plante de cannabis de survivre sans dommage. Les temps plus froids tendront à ralentir la croissance. Les températures inférieures à 60 ° F (15 ° C) ont tendance à perturber la croissance de la plante et les températures de congélation chocent ou même tuent une plante de cannabis.

De la weed gelée…

Les plantes sont plus sensibles à certains types de moisissures quand elles sont fraîches, surtout si elles sont également humides. Les temps plus chauds et les grandes fluctuations de température contribuent à la purgure excessive des feuilles et peuvent également réduire la photosynthèse.

Une plante qui est cultivée dans des temps relativement froids peut survivre, mais elle ne poussera jamais aussi rapidement ou aussi bien qu’une plante qui reçoit des températures appropriées. Les plantes d’intérieur ont tendance à être beaucoup plus sensibles au froid que les plantes cultivées en plein air.

Température trop élevée

Alors que les plantes de cannabis ne meurent pas habituellement de la chaleur, les températures trop chaudes vont pousser les plantes à grossir beaucoup plus lentement. Notez que les températures supérieures à 26 ° C (80 ° F) dans le stade de la floraison ralentiront non seulement la croissance des bourgeons, mais peuvent réduire la puissance et l’odeur de vos bourgeons. La maîtrise de la température ambiante est particulièrement importante dans la floraison étape!

Trop hot…

À la chaleur, le cannabis est également plus susceptible à de nombreux problèmes, y compris les acariens, l’oïdium blanc (surtout si elle est humide aussi), la pourriture des racines, la combustion des nutriments (à partir de la transpiration accrue de l’eau), l’étirement augmenté, le flétrissement causé par l’oxygène de la racine La privation et la «odeur» réduite des bourgeons (car les terpènes peuvent brûler à des températures plus élevées).

L’humidité

L’humidité idéale de l’environnement des plants de cannabis se situe entre 40-70%. Pour mesurer l’humidité vous avez besoin d’un hygromètre. Un hygromètre électrique est probablement le meilleur choix pour la plupart des cultivateurs. Il a souvent des fonctionnalités automatiques qui offrent plus de mesure de contrôle que simplement l’humidité. Ce qui est toujours bon pour la culture intérieure.

L’humidité ambiante est un facteur important (qui régule aussi la température)

Si l’humidité de votre plant descend en dessous de -40%, le plant aura un rythme de transpiration accéléré. Il n’y aura pas de grosse conséquence. Votre plant consommera simplement de l’eau plus rapidement. Tant qu’il y a plein d’eau en réserve, il n’y a pas de problème. D’un autre côté, si l’humidité est trop élevée, votre plant risque d’avoir des champignons, notamment pendant la période de floraison. Et là, les choses pourrissent très vite… Vous aurez certainement besoin de déshumidifier manuellement, afin de régler les problèmes de moisissures et les conséquences qui en découlent.

Où mesurer ?

La mesure la température s’effectue impérativement au niveau de la canopée et à l’ombre des feuilles. La canopée représente la cime des plantes, au plus près de la lampe. On évalue la température la plus forte.

Le pic de température se situe (indoor) près de la canopée

Quand à la mesure à l’ombre, elle représente la chaleur de l’air ambiant. Comme on le ferait avec la météo. On mesure ici la chaleur de l’air. Cette mesure se fait à partir des stomates. Un stomate est un orifice de petite taille présent dans l’épiderme des organes aériens des végétaux (sur la face inférieure des feuilles le plus souvent). Il permet les échanges gazeux entre la plante et l’air ambiant (dioxygène, dioxyde de carbone, vapeur d’eau…) ainsi que la régulation de la pression osmotique.

Zoom sur les stomates du cannabis

Donc on mesure sur les stomates des feuilles horizontales, tout en restant sur l’épiderme supérieur qui est lui directement illuminé. On note que c’est à partir des 28/29 ° C que les stomates commencent à se fermer. Par conséquent, la température doit se trouver en deçà de cette limite fatidique. Et donc sur la prise de température là où se situent les stomates. C’est à dire à l’ombre des feuilles.

Tags : Cannabisculturegrowplantation
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis