close
Science

Le cannabis médical améliore les symptômes de la dystonie et atténue la douleur

La consommation de cannabis médical chez les adultes atteints de dystonie améliore les symptômes et atténue la douleur

La consommation de cannabis médical chez les adultes atteints de dystonie améliore les symptômes et atténue la douleur associée, selon les résultats d’une étude présentée au Congrès international de la Société de la maladie de Parkinson et des troubles du mouvement (MDS) Congrès virtuel 2021, qui s’est tenu du 17 au 22 septembre 2021.

Des recherches antérieures ont révélé que le cannabis médical peut aider à traiter les contractions musculaires involontaires et à réduire la douleur associée chez les patients atteints de dystonie par l’activation des récepteurs cannabinoïdes dans les ganglions de la base qui libèrent l’acide γ-aminobutyrique (GABA). Cela pourrait potentiellement réduire la sévérité et améliorer la qualité de vie des patients atteints de dystonie. Depuis 2013, le ministère israélien de la Santé (MOH) a accepté l’utilisation du cannabis médical pour le traitement symptomatique des patients souffrant de troubles du mouvement et de douleurs associées.

L’étude actuelle visait à évaluer l’effet du cannabis médical sur l’activité musculaire de la dystonie et la douleur associée chez les patients disposant d’une licence de cannabis médical approuvée par le MOH.

Des chercheurs de l’Université de Tel Aviv, en Israël, ont contacté par téléphone des patients atteints de dystonie (n=23) ayant une licence de cannabis médical approuvée par le ministère de la Santé. À l’aide d’une échelle de Likert en 5 points, les données démographiques des participants, leur consommation de cannabis médical et les effets du traitement ont été évalués.

à lire :  Une étude révèle que la consommation de cannabis chez les jeunes n'est pas liée à la structure du cerveau chez l'adulte

Au total, 11 femmes et 12 hommes, d’un âge moyen de 52,7 ans, ont été inclus dans l’analyse. Les étiologies de la dystonie étaient généralisées (n=9), focales (n=6), segmentaires (n=5), hémidystonie (n=2) ou multifocales (n=1) causées par la maladie de Parkinson (n=6), des variantes monogéniques (n=4) ou inconnues (n=13).

En moyenne, les participants ont indiqué qu’ils consommaient du cannabis médical depuis 2 à 10 ans. La consommation moyenne utilisée par mois est de 20 à 22 grammes à raison de 3-4 usages par jour. Le cannabis médical était composé de 6 à 11 % de THC et de 6 à 8 % de CBD. Les participants ont également précisé qu’ils utilisaient pour 47,8 % d’entre eux de l’huile, 43,5 % des fleurs et 8,7 % ont indiqué utilisé les deux formes.

L’efficacité subjective et auto déclarée de l’usage du cannabis pour la dystonie est une amélioration des symptômes pour 3,5/5 des malades, 3,7/5 ont ressentis une baisse de leurs douleurs et 3,6/5 ont connus des bienfaits sur leur qualité de vie. 70% des participants ont également signalé une amélioration de leur sommeil.

Les participants qui ont connu plus d’améliorations de leur dystonie ont déclaré utiliser une dose de THC plus élevée que ceux qui ont montré peu d’améliorations, avec une corrélation positive entre la dose de THC et l’amélioration des symptômes de la dystonie (R2=0,012).

à lire :  Les 5 meilleures plantes avec des cannabinoïdes

Les participants qui ont fumé du cannabis médical par rapport à ceux qui ont consommé l’huile étaient plus susceptibles de signaler une amélioration des symptômes de la dystonie.

Les effets indésirables comprenaient la sécheresse de la bouche (65%), l’aggravation de l’humeur (n=3), l’anxiété (n=2), l’anxiété avec hallucinations (n=1) et des idées suicidaires (n=1). Trois participants ont cessé de recevoir le traitement au cannabis médical en raison de son inefficacité ou de ses effets indésirables.

Les limites de l’étude incluent sa petite taille et l’inclusion de patients présentant des symptômes de dystonie différents, en utilisant des méthodes de dosage et d’administration non contrôlées. Par conséquent, ces résultats devraient être validés dans le cadre d’une étude plus vaste et contrôlée.

« Le cannabis médical semble améliorer les symptômes de la dystonie et de la douleur associée. Une dose quotidienne plus élevée de THC et le fait de fumer plutôt que de prendre de l’huile sublinguale sont significativement plus efficaces », ont conclu les chercheurs.

Anis S, Faust-Socher A, Sverdlov D, et al. Une étude en vie réelle de l’effet du cannabis médical sur les adultes atteints de dystonie. Présenté à : Congrès virtuel du MDS 2021 ; du 17 au 22 septembre 2021.


Tags : EtudeNeuroscienceParkinson
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.