close
Culture

Les 10 choses à savoir sur les racines du cannabis que vous ignoriez peut être

Si les fleurs et les feuilles focalisent l’attention, les vertus des racines de cannabis sont pourtant tout aussi fascinantes

Pendant des siècles ses propriétés ont servi dans la confection de soins et de remèdes dans la médecine à base de plantes. Aujourd’hui, les racines des plants de cannabis peuvent continuer à révéler leurs secrets. Voici les 10 choses que vous ne saviez sans doute pas sur les racines du cannabis.

Tout savoir sur les racines de cannabis

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être
Racines d’un plant de cannabis

Longue histoire d’utilisation médicinal

La première utilisation enregistrée de la racine de cannabis en tant que médicament remonte à environ 2700 av. J.-C. dans un ouvrage appelé Shennong pên Ts’ao ching. Traduit par   » Le classique de la médecine par les plantes » , cet ancien texte chinois mentionne que la racine de cannabis était un remède pour soulager la douleur. Séché et broyé pour former une pâte, le traitement était fréquemment utilisé pour les os cassés.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

En l’an 79, l’historien romain Pline l’Ancien a écrit dans Naturalis Historia que la racine de cannabis était bouillie dans l’eau pour les crampes articulaires, la goutte et le soulagement des douleurs aiguës.

Au début du 18ème siècle, le médecin anglais William Salmon a fait écho à ces affirmations avec un mélange de racine de cannabis et d’orge pour traiter la sciatique et les douleurs pelviennes. .

La protection du foie

Alors que la recherche reste limitée, en 1971, il a été démontré que l’extrait d’éthanol de racines de cannabis contient de la friedéline.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Considéré comme un antioxydant, la friedéline aurait des propriétés de préservation et de protection du foie.

Variété d’applications directes sur le corps

Il est également possible de fabriquer un baume à lèvres à partir de racines de cannabis. De même des cataplasmes apaisants et cicatrisants peuvent être conçus. Les racines de cannabis séchées peuvent facilement être incorporées dans d’innombrables crèmes pour des applications locales.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

En infusion avec de l’huile d’olive ou de noix de coco ainsi que différentes huiles essentielles, elles facilitent la guérison.

à lire :  Le cannabis pourrait traiter le virus de l'herpès

Réduit les inflammations

Jusqu’au début du 20 ème siècle, les médecins, aux Etats-Unis recommandaient des décoctions de racines de cannabis pour le traitement des inflammations.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Les racines de cannabis contiennent plusieurs cétones pentacycliques triterpéniques. Ces composés sont appréciés pour leurs effets antimicrobiens et anti-inflammatoires.

Éradique les cellules cancéreuses

Les cétones pentacycliques triterpéniques dans les racines de cannabis sont également soupçonnées de provoquer l’apoptose. Il s’agit de la mort cellulaire programmée, dans les cellules cancéreuses.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Bien que la recherche n’en soit qu’à ses balbutiements, les racines de cannabis pourraient posséder des propriétés efficaces contre le cancer.

Renforce les membranes cellulaires

Les racines de cannabis contiennent de petites quantités de choline. Hydrosoluble, la choline un nutriment alimentaire essentiel précurseur du neurotransmetteur acétylcholine.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Il est vital pour le développement et le maintien de membranes cellulaires saines.

Soins en fonction des souches de cannabis

Cette pratique en est à ses débuts, mais les racines de cannabis peuvent aussi avoir des propriétés variables selon la souche. Bien que nous ayons encore beaucoup à apprendre ici, le potentiel pour de futurs remèdes dans cet espace est énorme.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Ainsi, selon la souche, des propriétés particulières se trouvant dans les racines sont utilisables.

Présence de cannabinoïdes

Les racines de cannabis contiennent des traces de cannabinoïdes. La concentration est minime par rapport aux bourgeons ou aux fleurs mais des composés tels que le CBD se retrouvent aussi dans les racines.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Utilisé pour arrêter le saignement

Les racines de cannabis, après broyage, séchage et bouillie,  agissent comme anti-hémorragique pour arrêter les saignements. Cela était particulièrement utile pour les saignements post-partum après l’accouchement dans l’antiquité.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

A l’avenir, peut-être une piste de recherche médical pour de nouveaux traitements?

Apaise les peaux inflammées, brûlées ou irritées

En cas d’irritations sur la peau, vous pouvez essayer d’appliquer de la racine de cannabis séchée. L’auteur et médecin grec Oribase, docteur de l’empereur romain Julien, écrivait que la racine de cannabis sèche pouvait traiter les éruptions cutanées lorsque mélangée à des fientes de pigeons.

Les 10 choses à savoir sur les racines que vous ignoriez peut être

Si le guano est optionnel, les racines brutes de cannabis broyées se sont révélées efficaces pour traiter diverses affections cutanées.

Ainsi, les racines de cannabis sont une source de propriétés médicinales et peuvent avoir beaucoup plus de valeur que nous ne le pensions. En se focalisant non seulement sur la partie supérieur de la plante, mais également sur ses racines, cela pourrait ouvrir de nouvelles perspectives en terme de recherche et de guérison de maladies. Nous n’en sommes qu’aux prémices comme le démontre cette étude.

Étude : un composé présent dans les racines de cannabis a des effets anti-inflammatoires

Les chercheurs ont constaté que le composé cannabissativine, présent dans l’extrait aqueux de racines de mauvaises herbes, réduisait l’inflammation sans effets secondaires négatifs. Alors que la recherche scientifique sur le cannabis s’est surtout concentrée sur la multitude de composés trouvés dans la partie bourgeonnante de la plante, une nouvelle étude permet d’extraire les bénéfices thérapeutiques d’une source moins visible.

à lire :  Canada: Une formation académique pour apprendre à faire pousser la weed

L’extrait aqueux dérivé des racines d’une plante en pot, dont la cannabissativine (CsAqEx) est le principal composant, présente une activité anti-inflammatoire chez la souris sans effets secondaires négatifs ou toxicité notable, selon une étude publiée dans le Journal of Ethnopharmacology.

Le composé racinaire cannabissativine (CsAqEx) présente une activité anti-inflammatoire

Plus précisément, les chercheurs ont découvert que le CsAqEx est associé à la réduction de l’extravasation vasculaire – la fuite de sang ou d’autres fluides d’un vaisseau ou d’un tube sanguin – et à la migration des cellules inflammatoires, qui contribuent à réduire l’inflammation aux sites touchés. Aucun effet sur le système nerveux central n’a été observé et aucun effet spasmolytique – la contraction des tissus mous – n’a été constaté dans les voies respiratoires.

Les résultats suggèrent que l’effet anti-inflammatoire du CsAqEx est lié à la réduction de l’extravasation vasculaire et de la migration des cellules inflammatoires, sans effets sur le système nerveux central. De plus, aucun effet spasmolytique sur le muscle lisse des voies aériennes n’a été observé et aucune toxicité n’a été constatée sur les souris.

Les chercheurs ont évalué l’efficacité du composé racinaire en provoquant une inflammation chez les souris. En termes techniques, avec le test de migration des leucocytes induite par la carraghénine, et les méthodes d’œdème de la patte induite par la carraghénine et l’histamine.

Les Racines De Cannabis Ont Un Effet Anti Inflammatoire 1
Les Racines De Cannabis Ont Un Effet Anti Inflammatoire 1

Ils ont découvert que le CsAqEx inhibait la migration des leucocytes à des doses de 25, 50 et 100 milligrammes par kilogramme. Le CsAqEx a également montré une activité anti-inflammatoire après l’injection de carraghénine dans les pattes des souris, présentant une réduction du gonflement à toutes les doses testées, la plus faible étant de 12,5 milligrammes par kilogramme.

La contraction des voies respiratoires a été testée in vitro sur des souris isolées de la trachée. Dans un bain d’organes, 729 microgrammes par millilitre de CsAqEx n’ont pas produit d’effet spasmolytique sur les anneaux trachéaux isolés contractés par le carbachol (CCh) ou le chlorure de potassium (KCl).

Aucun impact négatif sur la fonction motrice n’a été observé, ce qui a été testé à l’aide de rotarod et de tests en plein champ.

Les chercheurs n’ont trouvé aucun effet toxique à partir de tests à dose unique de 1 000 milligrammes par kilogramme, ni à partir de doses répétées de 25 ou 100 milligrammes par kilogramme sur 28 jours. Le composé racinaire n’a pas produit d’autres modifications significatives des organes des souris. Les racines de cannabis ont une longue histoire d’utilisation médicale, mais leurs applications thérapeutiques ont été largement ignorées à l’époque moderne.


Tags : Agriculture/GrowAnti-inflammatoireCancerMédecine
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.