Le terpène borneol du cannabis induit l’apoptose dans le cancer

Le borneol est l’un des 200 terpènes aromatiques qui peuvent apparaître dans les souches de cannabis. Comme d’autres terpènes, il se caractérise par une forte efficacité médicale. Ce terpène soulage la douleur, ralenti la croissance bactérienne, réduire l’inflammation, et même inhibe la croissance des champignons. En outre, c’est un anti-oxydant, et fonctionne même comme un anticoagulant, ce qui signifie qu’il aide à prévenir les accidents vasculaires cérébraux. Mais ce n’est pas tout…

Le terpène borneol

Ce terpène est également communément connu sous le nom de borneol naturel, et autrefois connu sous le nom de Camphre de Bornéo. On le décrit comme ayant un parfum de menthe, épicé, de refroidissement, ou de fines herbes et il se trouve dans les concentrations élevées dans le camphre, le romarin, et les menthes.

La menthe chargée en bornéol

Le Borneol a été utilisé comme un médicament pendant des milliers d’années. Les médecins chinois l’ont employé pendant des millénaires en acupuncture. L’expérimentation du  borneol dans la médecine occidentale a été d’abord menée par le Dr Ralph Stockman à l’Université d’Édimbourg en 1888.

Comme tous les terpènes, une des principales fonctions de Borneol est le transport de l’arôme. L’odeur produite par tous les terpènes est une défense évolutive de la plante de cannabis. Ainsi les terpènes protègent la plante contre prédateurs et ravageurs, pour la plupart toxiques… Ce qui signifie que nous avons aussi le droit à cette protection, via notre système endocannabinoïde.

Un autre tueur de cancer

Comme d’autres terpènes médicinaux notables – y compris le pinène, le linalol et le limonène, le bornéol, s’est avéré être un agent anticancéreux. Techniquement parlant, le borneol ne tue pas nécessairement directement les cellules cancéreuses.

La roue des arômes du cannabis (selon greenhouse)

Au lieu de cela, il fournit l’aide nécessaire à d’autres molécules pour atteindre les cellules cancéreuses. Afin de faire le ménage… Dans le cas du cancer du foie, il a était démontré que le borneol favorise l’activité anticancéreuse. Plus précisément l’activité des composés naturels comme la bisdéméthoxycurcumine et sélénocystéine.

La curcumine riche en bisdéméthoxycurcumine est à différencier du curcuma dont il extrait

Une étude de 2014 publiée dans la revue Acta Pharmacologica Sinica a révélé que le bornyl, un cousin moléculaire de borneol, a tué des cellules de cancer du sein. L’étude a noté que :

«l’acétate de bornyle exerce une cytotoxicité non sélective contre les cellules cancéreuses». Autrement dit «Le composé induit l’apoptose [suicide programmé] dans le cancer du sein humain.»

Le bornyl est assez présent dans les huiles essentielles en phytothérapie

Les études

Une étude de 2013 réalisée au Collège de l’industrie légère et des sciences alimentaires à l’Université de technologie de la Chine du Sud a révélé que

« le borneol pourrait être développé … dans le traitement des cancers humains. »

L’apoptose, également appelée « mort cellulaire programmée », est le mécanisme dans les organismes multicellulaires, comme les humains, dans lequel les cellules se suicident. Toutefois  après avoir ressenti un stress environnemental sévère… Hors, une variété particulière de ce processus, appelée apoptose extrinsèque, implique un type de cellule se dirigeant un vers un autre pour la tuer.

C’est grâce à cette influence extrinsèque que le borneol  et cannabinoïdes sont en mesure de vaincre les cellules cancéreuses et, fondamentalement, d’ordonner la mort de celles ci…

L’apoptose selon la curcumine… Elle empêche la formation de vaisseaux sanguins tumoraux

Une étude de 2014 publiée dans le European Journal of Pharmacology a révélé que le borneol est un anti-AVC efficace. Cette étude a révélé que le bornol, en association synergique avec l’édaravone, était efficace dans le traitement de l’AVC ischémique.

« Borneol a montré un effet anti-inflammatoire »

Une étude publiée en 2002 dans la revue Biochemical Pharmacology a découvert que le bornol naturel possède des propriétés analgésiques (antidouleur) qui sont plus puissantes qu’un médicament synthétique populaire, la lidocaïne.

« L’effet inhibiteur par ce terpène est plus puissant que l’effet de la lidocaïne, un anesthésique local couramment utilisé. »

Au final, le Borneol n’est qu’un exemple de l’efficacité médicale du mélange complexe entre cannabinoïdes et terpènes. En outre, le cannabis nous prouve encore une fois qu’ au lieu de tuer les cellules du cerveau, il les nourrit… Les consommateurs de cannabis sont effectivement plus enclin à la réparation du corps, et à l’amélioration de leur santé.

Tags : apoptoseCancercannabis médicalcannabis thérapeutiquePhytothérapierecherchesciencesystème endocannabinoïdeterpèneterpènes aromatiques
emnl

The author emnl

Inscrivez-vous À notre newsletter!

Retrouvez gratuitement toute l’actualité cannabis en vous inscrivant à nos newsletters

copyright © Newsletter | Blog-Cannabis