close
Science

Une étude suggère que le cannabis peut provoquer une expérience psychédélique « océanique »

L’infini océanique induit par le cannabis

Les drogues psychédéliques comme la psilocybine et le LSD peuvent induire une expérience d’abolition de certaines frontières cérébrales, connue sous le nom d’absence de frontières océaniques, pouvant se caractériser par un sentiment d’unité avec le monde et souvent accompagné d’un sentiment d’émerveillement. Une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Psychopharmacology, fournit des preuves préliminaires que de fortes doses de cannabis peuvent également produire ce type d’état de conscience altéré.

Le sentiment océanique induite par le cannabis a des effets thérapeutiques positifs

Lorsque les laboratoires de psilocybine ont commencé à souligner l’absence de limites « océaniques » , cela semblait être sous-jacent aux effets des antidépresseurs de la molécule, et bons nombres d’amateurs se sont dits « Hé serait-il possible que la marijuana est des effets comparables ? « , a déclaré Mitch Earleywine, professeur de psychologie à l’université D’Albany et auteur de l’étude.

Mes étudiants avaient déjà montré que les « expériences difficiles » étaient courantes lorsque les gens mangeaient plus de comestibles aux cannabis que prévu. Demander aux gens s’ils pensaient que le cannabis produisait également ces effets d’infini océanique semblait être la prochaine étape évidente. »

Pour leur étude, les chercheurs ont utilisé Facebook et Amazon Mechanical Turk pour recruter un échantillon de 852 consommateurs de cannabis, qui ont répondu à une enquête anonyme concernant l’expérience la plus spectaculaire de leur vie avec le THC. L’enquête comprenait des éléments de la sous-échelle d’immensité océanique de l’échelle des états modifiés de conscience, un questionnaire scientifique fréquemment utilisé dans la recherche sur les psychédéliques.

à lire :  Certaines mousses contiennent un analgésique semblable au THC

Earleywine et ses collègues ont constaté que près de 20% des participants avaient obtenu un score supérieur à 60% du maximum sur la sous-échelle d’inconscience océanique. Les personnes qui obtiennent un score aussi élevé sont considérées comme ayant vécu une expérience d’illimitation océanique « complète » ou « révolutionnaire ».

Des recherches antérieures ont montré que les expériences d’absence de limites océaniques induites par la psilocybine sont associées à une diminution de la dépression. En particulier, les expériences  » complètes  » de dépassement des limites de l’océan étaient plus fortement liées à la diminution de la dépression que les expériences  » non complètes « .

Ces nouveaux résultats indiquent que le cannabis pourrait créer certains des effets subjectifs comparables aux effets antidépresseurs induits par la psilocybine a déclaré Earleywine à PsyPost.

Mais les chercheurs ont noté que le taux d’expériences « complètes » d’absence de limites océaniques observé dans leur étude était « significativement plus faible que les estimations des essais formels de psilocybine ». En d’autres termes, le cannabis ne semble pas induire des expériences d’absence de limites océaniques aussi fiables ou fortes que les drogues psychédéliques classiques.

« Les protocoles formels qui empruntent à la recherche sur la psilocybine, y compris l’utilisation d’intentions déclarées, le soutien psychologique, la musique et un masque pour les yeux, pourraient améliorer les taux de percée induite par le THC, ce qui pourrait conduire à des effets thérapeutiques », ont déclaré les chercheurs. « En outre, étant donné que l’impact pharmacologique initial du THC varie de celui de la psilocybine, la comparaison des deux dans des essais cliniques randomisés pourrait répondre à d’importantes questions liées au rôle des expériences subjectives dans la psychothérapie assistée par des substances psychoactives. »

Cette étude est un premier pas vers une meilleure compréhension des expériences mystiques induites par le THC. Mais des recherches futures sont nécessaires pour déterminer si l’absence de limites océaniques induite par le cannabis a des effets thérapeutiques positifs. « Nous devons amener les gens dans le laboratoire pour voir si ces effets sont réels, puis obtenir l’approbation pour un essai clinique », a déclaré Earleywine. « Je ne recommande pas le jeu à domicile. Le cannabis peut aggraver la dépression chez certaines personnes, du moins c’est ce qu’il semble. »

Tags : EtudeLSDpsilocybinepsychédéliqueTraitement
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.