close
Science

Le cannabis réduit « significativement » la pression intraoculaire

Les chercheurs ont constaté que la diminution de la pression intraoculaire (PIO) débute peu après l’inhalation de cannabis et qu’elle peut atteindre jusqu’à 16%

Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Frontiers in Medicine, l’inhalation de cannabis réduit « significativement » la pression intraoculaire (PIO) pendant une période pouvant aller jusqu’à quatre heures. L’étude a été menée par une équipe internationale de chercheurs des États-Unis et d’Italie, selon la National Organization for the Reform of Marijuana Laws (NORML), qui a évalué l’association entre les niveaux plasmatiques de THC et la PIO.

Les participants à l’étude (adultes en bonne santé) ont consommé du cannabis avec des taux allant de 6% à 14% de THC. Les chercheurs ont ensuite mesuré la PIO et les taux plasmatiques de THC toutes les 30 minutes pendant la première heure après l’administration, puis toutes les heures pendant quatre heures, en comparant ces mesures aux valeurs de départ.

« Les résultats de cette étude indiquent que chez des sujets adultes en bonne santé, le THC inhalé réduit de manière significative la PIO et que cet effet est en corrélation avec les taux plasmatiques de THC », ont écrit les chercheurs, ajoutant que la réduction de la PIO commençait peu après l’inhalation et pouvait atteindre 16 %.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’efficacité du THC dans la réduction de la PIO pour les yeux souffrant d’hypertension oculaire et de glaucome, ont conclu les chercheurs.

à lire :  Les terpènes du cannabis

Le glaucome, deuxième cause de cécité dans le monde, entraîne une augmentation de la pression de la PIO et une perte progressive de la vision. Il n’existe pas de traitement curatif et cette maladie peut toucher des personnes de tout âge.

La découverte des effets du cannabis sur la PIO remonte au début des années 1970, lorsque des chercheurs affiliés à l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA) auraient commencé à étudier l’effet « œil rouge » du cannabis pour aider la Drug Enforcement Administration américaine à arrêter les consommateurs.

Au lieu de cela, ils ont découvert que le THC réduisait la pression oculaire de 25 à 30%.

Des recherches datant de plus de 50 ans ont montré que le THC réduit la pression intra-oculaire et presque toutes les lois d’accès médical spécifiques à chaque État américain citent le glaucome comme une condition médicale admissible, selon NORML. Pourtant, la plante illégale au niveau fédéral n’a pas encore été approuvée par l’American Glaucoma Society ou la Glaucoma Research Foundation comme option de traitement.

à lire :  Le cannabis hors de cause dans les maladies pulmonaires graves et le cancer du poumon

D’autres études ont révélé que l’utilisation du cannabis pour traiter le glaucome présentait certains inconvénients, notamment une baisse de la pression artérielle, qui pourrait diminuer le flux sanguin vers le nerf optique et contrecarrer les avantages de la réduction de la PIO.


Tags : EtudeNORML
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.