consommer du cannabis discrètement 9

Consommer du cannabis discrètement

Les techniques pour cacher l’odeur de la weed

L’odeur du cannabis est incontestable. L’excuse de la skunk peut avoir fonctionné en 1970, mais elle ne sera plus d’aucune aide aujourd’hui. En raison de la stigmatisation et du statut juridique, vous mieux être discret. Heureusement, il existe plusieurs façons de consommer de la marijuana sans se faire prendre. En fait, il existe des dispositifs, des méthodes d’ingestion, et des astuces que vous pouvez utiliser pour rester en dehors de toute détection. Voici différentes façons de consommer du cannabis discrètement.

Comment éliminer l’odeur du cannabis

Lorsque les gens fument de l’herbe, l’une des plus grandes préoccupations est de se débarrasser de l’odeur. Surtout si vous vivez dans un endroit qui ne le permet pas. Ainsi, de nombreux consommateurs de cannabis cherchent des moyens de cacher l’odeur et d’être plus discrets. Si vous ne voulez pas que vos voisins, colocataires, propriétaires, patrons ou parents n’en sachent trop sur vos habitudes, vous allez devoir apprendre à cacher l’odeur du cannabis. Si vous avez une pièce avec une fenêtre, cela facilite les choses. Mais il y a aussi des façons de cacher l’odeur lorsque vous êtes dehors. Voici plusieurs techniques pour garder l’odeur du cannabis et de sa fumée hors radar.

Le bon rangement

Quand il s’agit de cacher l’odeur de l’herbe à la maison, vous aurez besoin de l’équipement de stockage approprié. Vous ne cacherez pas d’odeurs en gardant un sac de cannabis dans un Ziploc dans un tiroir ou dans votre poche. Si vous vivez à la maison, vous devrez peut-être avoir une conversation embarrassante avec votre mère lorsque vous rentrerez à la maison.

Quelque chose d’hermétique comme un pot ou un sac scellé sous vide est le meilleur moyen de contenir l’odeur des fleurs de cannabis.

Serviette sous la porte

Si vous essayez de cacher l’odeur d’une session, la première étape que vous voulez prendre est de déposer une serviette devant le bas de la porte de la pièce où vous vous trouvez. Même le grincement de votre mauvaise herbe, le tamponnage et le vapotage sont détectable de l’autre côté d’une porte non dételée.

Si vous ne voulez pas que quelqu’un à l’extérieur de la pièce sache ce que vous faites, une serviette est nécessaire.

Il suffit d’humidifier une serviette et de l’utiliser pour remplir les espaces entre le sol et la porte. Cela fonctionnera avec la plupart des portes, mais certaines ont suffisamment de fissures sur les côtés de la porte pour permettre à la fumée de s’infiltrer de toute façon.

Si l’époussetage de la porte n’est pas une option, vous devrez probablement fumer à l’extérieur. Soyez prudent lorsque vous fumez du cannabis à l’extérieur parce que même dans la plupart des États où la marijuana est légalisée, vous ne pourrez pas le fumer en public.

Fenêtre et ventilateur

Une fois que vous avez mis la serviette en place, vous pouvez passer à la ventilation. L’emplacement est tout. Une pièce sans ventilation ne fera rien pour garder l’odeur de l’herbe à la baie.

Si vous essayez de cacher l’odeur, vous voudrez probablement tout sortir de la pièce dès que possible. Donc la prochaine précaution que vous voudrez prendre est de trouver une pièce avec une fenêtre.

Un ventilateur éliminera l’odeur de la pièce dès que possible. Dirigez le ventilateur de sorte que l’air soit expulsé par la fenêtre. De cette façon, toute la fumée de la pièce finira par disparaître. Il aide à expirer derrière le ventilateur afin que toute la fumée puisse être tirée juste par la fenêtre.

Si vous envisagez de consommer votre cannabis régulièrement, pensez à acheter un purificateur d’air pour éliminer les odeurs de fumée de cannabis.

Aucun papier

Le moyen le plus rapide de donner le fait que vous fumez de l’herbe est de rouler un joint ou un émoussé et l’étincelle. Les papiers resteront allumés tout le temps que vous fumez, ajoutant constamment à l’odeur.

Sans mentionner, il pourrait deux jours pour obtenir l’odeur de fumée fade d’une session hors d’une pièce. À moins que vous n’ayez l’intention de fumer avec toute la tête par la fenêtre tout le temps, nous ne recommandons pas d’utiliser des cigares, des cigarillos ou des papiers à rouler pour fumer votre herbe.

Si vous insistez pour fumer, il vaut mieux utiliser une pipe.

Préparez que ce que vous allez consommer

Tout comme le problème avec les papiers, un bol peut rester allumé après qu’un coup soit terminé, laissant des traînées de fumée se répandre et empester la zone. Moins il y a de fumée de cannabis dans l’air, mieux c’est.

Un bon moyen de garder les odeurs lorsque vous fumez des bols, des barboteurs ou des bongs est d’emballer seulement autant que vous pouvez fumer en un seul coup.

Il ne devrait pas y avoir de cerise et rien d’autre que de la cendre au moment où vous avez fini d’inhaler.

Expirez directement par la fenêtre pour réduire au minimum la quantité de fumée et d’odeur dans la pièce.

Sploof

Le nom sploof semble idiot mais en avoir un autour aide à éliminer une bonne partie des odeurs d’une session de fumée. C’est un appareil dans lequel vous aspirez de la fumée pour réduire l’odeur de fumée.

Vous pouvez faire votre propre sploof avec une serviette en papier fini ou un rouleau de papier toilette rempli de feuilles de séchage. Une extrémité devrait avoir une bande de caoutchouc séchée ou collée.

Il existe également des produits remplis de charbon actif qui filtreront la fumée secondaire comme le Smoke Buddy et le Sploofy.

Si vous expirez toute votre fumée par une fente à l’arrière d’un ventilateur et que vous ne faites qu’emballer une personne, il devrait y avoir peu ou pas de fumée dans l’air.

La vape

L’odeur de la vapeur ne persiste pas et ne va pas aussi loin que la fumée le ferait. Il ne colle pas à vos vêtements non plus. Un morceau de chewing-gum ou une menthe de souffle après une séance de vape devrait être suffisant pour garder l’odeur de la mauvaise herbe hors de vous. Cependant, le processus de vaporisation peut être malodorant, alors vous aurez toujours envie d’essuyer votre porte et d’utiliser un ventilateur.

Les meilleurs dispositifs pour garder l’odeur de l’herbe au minimum sont des cartouches de THC remplies d’huiles qui n’ont plus l’odeur naturelle du cannabis.

Les distillats sont idéaux car les terpènes sont éliminés pendant le processus de distillation. Beaucoup de cartouches réintroduisent des terpènes plus tard dans le processus, mais certaines ne goûtent pas et ne sentent pas le cannabis.

L’odeur du cannabis vaporisé ou des concentrés de cannabis n’est pas aussi intense que la fumée à l’extérieur. Tant que le nuage de vapeur visible ne se déplace pas directement vers quelqu’un à proximité, personne ne saura que vous êtes en train de monter.

Vous pouvez prendre des bouffées quand personne ne regarde et mettre le vaporisateur dans une poche quand vous ne le frappez pas.

Bougies, encens et spray

Le dernier recours pour cacher l’odeur de la mauvaise herbe à l’intérieur est de la couvrir avec l’odeur d’autre chose.

Il y a des bougies éliminant la fumée, des sprays et, quand tout le reste échoue, il y a du bon vieux encens.

Dans notre expérience, les assainisseurs d’air n’ont pas été aussi efficaces. L’allumage d’une bougie éliminant la fumée avant le début de la séance est le moyen de commencer à s’attaquer au problème avant même qu’il ne commence.

Genius Pipe

La Genius Pipe est un dispositif révolutionnaire qui fait honneur à son nom – le génie… Il est petit et discret, tout en fournissant efficacement une expérience de fume saine. Parce que l’inhalation de la fumée chaude est connue pour avoir des effets néfastes sur les poumons, la pipe Genius vise à réduire cette gêne avec son design unique. Et sans l’utilisation d’un système de filtration d’eau volumineux, comme le ferait une pipe à eau. Ainsi, vous pouvez obtenir une fumée plus sûre pour vos poumons avec un dispositif réduit et donc portable…

consommer-du-cannabis-discrètement Consommer du cannabis discrètement

Fabriqué en aluminium anodisé (indestructible), un matériau utilisé dans les dispositifs médicaux, le Genius Pipe utilise la science de la technologie dimple-surface (aérodynamisme) dans sa conception. En effet, la couche inférieure est recouverte en 2000 fossettes pour le refroidissement de la fumée à température ambiante tout en filtrant les goudrons, l’odeur et la résine à chaques taffes..

Bougie / Encens

Si vous êtes à l’intérieur, vous pouvez simplement allumer une bougie ou de l’encens comme une mesure de précaution supplémentaire.Vous pouvez utiliser l’encens pour masquer l’odeur, cependant il est recommander d’utiliser des sprays ou des bougies spécialisées dans l’élimination de la fumée (genre Febreze ou les bougies anti-cigarette).

consommer-du-cannabis-discrètement-2 Consommer du cannabis discrètement

Le plus difficile dans cette méthode est de prendre l’habitude d’allumer des bougies lorsqu’on ne fume pas, ce qui évidement rendra la scène et l’environnement moins suspect.Certaines pulvérisations sont faites pour éliminer les odeurs de fumée, et à terme ils finissent par masquer l’odeur de l’herbe. Plus la bougie est active, plus vite elle éliminera les odeurs indésirables…Après la session laissez la bougie allumée pendant environ 30 minutes pour plus de sécurité…

Utiliser un « Sploofs »

Ce genre de filtre à air, ou Sploofs comme le SmokeBuddy, peut être acheté pour minimiser l’odeur de la fumée exhalée. Ils sont conçus pour réduire la fumée secondaire, les odeurs et les polluants exhalés. Les Sploofs sont utilisés pour que la fumée ne gène plus les non-fumeurs en publique. D’ailleurs la devise de la marque est : « Gardez votre fumée vous-même. »

consommer-du-cannabis-discrètement-3 Consommer du cannabis discrètement

Sinon, vous pouvez faire vous même votre propre sploof, avec divers produits qui composent votre environnement à la maison. Voir avec un simple papier toilette vide qu’on remplira de feuilles de séchoir…Un tutoriel vous montre avec quelle simplicité la réalisation peut se faire :

Vaporiser

La fumée et la furtivité ne vont pas bien ensemble sauf si vous êtes un ninja… Mais dans le monde du cannabis, cependant, fumer est la méthode la moins discrète de consommation. C’est là qu’intervient les vaporisateurs. Pour les poumons la vaporisation est déjà un point très positif.

consommer-du-cannabis-discrètement-7 Consommer du cannabis discrètement

Mais dans le cas de la discrétion, notez que même si l’herbe sèche vaporisée sent quelque peu, l’odeur ne s’attardera pas aussi longtemps qu’avec la fumée par combustion. C’est un peu comme ouvrir les fenêtre dans une bagnole. Qui plus est on peut vaporiser des cartouches liquides de THC, pour une utilisation plus rapide et discrète.

Dabs

Le nom dab vient par définition veut dire: une petite quantité de quelque chose… Ce qui est pertinent quand vu que cette petite quantité est un concentré de marijuana, étudié pour obtenir un « high » élevé… Selon la force de vos dabs, un dixième de gramme pourrait vous lancer dans la stratosphère…

consommer-du-cannabis-discrètement Consommer du cannabis discrètement

Le plus important en matière de discrétion, c’est que les dabs ne sentent pas, ou très peu la fleur de cannabis. Tout dépend du concentré, donc pour rester furtif choisissez en un qui a le moins d’odeur (évitez la résine fraîchement congelée). La raison pour laquelle l’odeur est moindre est parce que l’extraction c’est faite sur une partie de la plante qui contient le moins de terpènes. Dans les concentrés très élevé, l’odeur sera inexistante. Certains iront jusqu’à infusé les terpènes par la suite, ce qui nous intéresse pas dans ce cas ci.

consommer-du-cannabis-discrètement-6 Consommer du cannabis discrètement
Le seul danger en matière de discrétion, votre tronche…

Toutefois, la discrétion sera quelque peu comprise si vous ne vous munissez de quelques artifices si vous êtes en chemin… Mâchez de la gomme et mettez dans les gouttes pour les yeux parce que votre respiration et les yeux seront les seules choses qui pourront vous griller après une séance de dabs…

Le One-Hitter

Le One-Hitter est généralement un tube mince avec une cuvette étroite filtrée conçue pour une inhalation unique, ou «frappée», d’environ 25 mg. En distanciant correctement la flamme, l’effet sera plus léger, en la rapprochant, il sera plus fort…  Le One-Hitter minimise les déchets de combustion et de toxicité, et donc la fumée… Il représente certains avantages en matière de discrétion.

consommer-du-cannabis-discrètement-5 Consommer du cannabis discrètement

Tout d’abord, il est petit et portable, donc vous n’aurez pas de mal si vous devez le cacher. Deuxièmement, nombreux sont les One-Hitter qui imite les cigarettes en apparence. Un autre avantage de l’utilisation d’un « frappeur » est l’odeur. Vous pouvez ressentir l’effet d’un joint, sans pour l’annoncer à tout le quartier. Ils peuvent être en métal, en céramique ou en verre (le verre fournit une meilleure saveur). En outre, la combinaison d’un one-hitter et d’un sploof est ce qui fera de vous un ninja de la marijuana…

Comestibles

La meilleure méthode et la plus discréte de toute, sont les comestibles infusés… Vous passerez tout simplement pour un mangeur de brownie. Les comestibles infusés à la marijuana font aujourd’hui le succès des dispensaires aux USA. Qu’ils soient infusés au CBD ou au THC, ces produits sont évidement étudié pour une discrétion totale…

consommer-du-cannabis-discrètement-4 Consommer du cannabis discrètement

Vous trouverez même des gommes à mâcher contenant 300mg de THC, des capsules, des chips, de la bonne bouffe, du vin… Bref un comestible imite vos plats préférés et si vous vivez dans un pays ou le cannabis est interdit, une simple cuisine et un peu de patience fera l’affaire. Au pire si vous vous faites griller la marijuana sera dans votre ventre…

Partager ce contenu :

À ne pas manquer