close
Santé

Royaume-Unis : 5000 patients souffrant de douleurs chroniques vont participé d’un nouvelle essai

Des milliers de personnes vont recevoir du cannabis comme antidouleur dans le cadre d’un nouvel essai majeur qui pourrait ouvrir la voie à sa prescription par le NHS

Le cannabis va être testé par des milliers de Britanniques en tant que médicament antidouleur. En cas de succès, il pourra être prescrit par le NHS.

Le cannabis sera administré quotidiennement par inhalation dans le cadre de l’essai mené auprès de 5000 participants souffrant de douleurs chroniques, causées notamment par l’arthrite.

Le cannabis « plante entière » sera administré au moyen d’inhalateurs qui vaporisent le médicament. Le National Institute for Health and Care Excellence (Nice) évaluera ensuite si le cannabis doit devenir un traitement approuvé pour près de 15 millions d’adultes.

En Angleterre, environ un adulte sur trois souffre de douleurs chroniques, c’est-à-dire de douleurs qui durent plus de trois mois.

Pour le National Health Service (NHS) le cannabis pourrait empêcher les personnes de s’auto-médicamenter, en ayant recours à des dealers ou en commandant des médicaments sur Internet, et pourrait également être plus sûr que les opioïdes qui sont les traitements les plus couramment prescrit pour traiter les douleurs chroniques.

à lire :  Kerri Parker utilise l'automédication contre ses tumeurs cérébrales

Le cannabis médicinal est légalisé au Royaume-Uni depuis 2018. Trois médicaments ont été approuvés, dont l’Epidiolex, un liquide hautement purifié contenant un extrait de cannabis, le CBD, pour une forme rare d’épilepsie. Seule une poignée de patients bénéficient d’une ordonnance du NHS.

Les traitements à base de plantes entières n’ont pas encore été approuvés au Royaume-Uni, contrairement à d’autres pays comme l’Allemagne, le Canada, Israël et l’Australie. Le NHS déclare qu’il existe « des preuves que le cannabis médical peut aider certains types de douleur, bien que ces preuves ne soient pas encore assez fortes pour le recommander pour le soulagement de la douleur ».

Tony Samios, de la société privée LVL Health qui mène l’essai, a déclaré que le NHS pourrait développer le cannabis  » dans les prochaines années ». « Nous espérons pouvoir fournir au Nice et au NHS les données dont ils ont besoin pour le faire et pour pouvoir prescrire du cannabis… Beaucoup de personnes pourraient en bénéficiers » a-t-il ajouté.

L’essai, appelé Canpain, se déroulera sur les trois prochaines années et est ouvert aux patients âgés de 18 à 85 ans chez qui on a diagnostiqué une douleur chronique non cancéreuse. Il commence ce mois-ci par une première « étude de faisabilité » impliquant 100 patients pour vérifier la sécurité, et 5 000 autres patients seront ensuite inscrits à l’essai par le biais des cliniques de douleur chronique de LVL Health.

à lire :  Les cannabinoïdes ingrédients de la fertilité

En résumé

  • Le cannabis va être testé comme analgésique, ce qui pourrait permettre de le prescrire sur le NHS.
  • Le cannabis « plante entière » sera administré au moyen d’inhalateurs qui vaporisent le médicament.
  • L’essai portera sur 5 000 participants souffrant de douleurs chroniques et prenant le médicament quotidiennement.
  • Le cannabis à 299 £ par mois et par patient permettra d’éviter l' »automédication ».


Tags : Anti-douleurAnti-inflammatoireEpidiolexTraitementUKVaporisation
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.