Le Zimbabwe autorise pour la première fois l’utilisation du chanvre dans les médicaments

zimbabwe legal

Le Zimbabwe autorise pour la première fois l’utilisation du chanvre dans les médicaments

Le pays d’Afrique australe cherche à stimuler l’industrie du cannabis

Le Zimbabwe autorise pour la première fois la vente de produits à base de chanvre dans le cadre de médicaments complémentaires administrés aux patients. Le Trésor estime que le cannabis peut générer 1,25 milliard de dollars par an.

L’Autorité de contrôle des médicaments du Zimbabwe a invité tous les producteurs, importateurs, transformateurs, exportateurs ainsi que les pharmaciens patentés à demander l’autorisation de commercialiser ces produits.

Le régulateur a demandé aux personnes intéressées de fournir des échantillons de produits et d’autoriser ses fonctionnaires à inspecter les sites de production. « Les vendeurs de cannabis non agréés seront poursuivis pour avoir vendu des médicaments non approuvés », a-t-il indiqué dans une lettre datée du 18 juillet.

Le pays d’Afrique australe cherche à accroître les revenus tirés du cannabis, car il se détourne progressivement du tabac, sa principale culture de rente. L’autorisation contribuera à stimuler une industrie qui, selon le Trésor public, pourrait atteindre 1,25 milliard de dollars par an.

Le ministre des finances, Mthuli Ncube, a déclaré que le cannabis à des fins médicinales avait un « immense potentiel » pour générer des recettes d’exportation et des recettes fiscales.

Le cannabis médicinal est principalement utilisé pour gérer la douleur comme alternative aux médicaments habituels. La recherche médicale montre qu’il a la capacité de réduire la douleur physique et peut également être efficace pour aider à soulager la détresse neurologique.

Le régulateur a déclaré mardi qu’il avait déjà commencé à recevoir des demandes d’approbation de produits à base de chanvre de la part de ses parties prenantes.

Partager ce contenu :

À ne pas manquer