États-Unis et Canada : Soutien Fort à la Légalisation et Utilisation Similaire Malgré des Politiques Différentes

États-Unis et Canada : Soutien Fort à la Légalisation et Utilisation Similaire Malgré des Politiques Différentes

Une nouvelle étude met en lumière les tendances de consommation et d’acceptation de la marijuana dans les deux pays voisins

Une étude récente publiée dans le Journal of Cannabis Research met en évidence un soutien massif à la légalisation du cannabis parmi les répondants des États-Unis et du Canada, avec près de la moitié des personnes dans les deux pays déclarant consommer du cannabis. Les tendances sont globalement très similaires entre les deux nations, même si le Canada a une légalisation fédérale du cannabis et les États-Unis ne l’ont pas.

L’étude, intitulée « Comparaison des perceptions au Canada et aux États-Unis concernant le cannabis et les produits comestibles », examine les données de sondages menés auprès de 1 047 résidents canadiens et 1 037 résidents américains. L’analyse a révélé quatre thèmes majeurs : « acceptation et consommation », « normalisation », « produits comestibles » et « éducation ».

Similarités dans l’utilisation

L’étude montre que les taux d’utilisation entre les répondants américains et canadiens étaient largement similaires, avec 45 % des Canadiens et 42 % des Américains déclarant consommer du cannabis. Parmi ceux qui consomment actuellement, environ 1 sur 3 aux États-Unis utilise du cannabis quotidiennement, tandis que environ 1 sur 4 des consommateurs canadiens sont des utilisateurs quotidiens. Cependant, le rapport note que les consommateurs américains « sont moins susceptibles d’acheter auprès de sources légales que les Canadiens », ce qui pourrait s’expliquer par le fait que le cannabis récréatif reste interdit dans la plupart des États américains.

Attitudes envers la légalisation

Les attitudes envers la légalisation du cannabis étaient également similaires entre les répondants des deux pays, avec 78 % des répondants canadiens et 75 % des Américains déclarant être d’accord ou fortement d’accord avec la légalisation du cannabis.

Régulation locale

En ce qui concerne la régulation locale, une majorité de Canadiens (56 %) ont déclaré être tout à fait d’accord pour que les institutions municipales ne puissent pas interdire la vente au détail de cannabis sur leur territoire, ce qui constitue « quasiment un changement total de paradigme d’ avant la légalisation ». Par contre, aux États-Unis une minorité de répondant s’opposait à l’autorité locale afin d’interdire le commerce de détail, avec 44% d’entre eux , déclarant qu’il était d’accord pour ne pas permettre de telles interdictions.

Normalisation de la perception du cannabis

Les chercheurs concluent que les consommateurs en Amérique du Nord perçoivent désormais le cannabis de manière plus normalisée. Cependant, l’un des obstacles à un plus grand succès, outre les restrictions réglementaires, est le niveau de connaissance et de compréhension que la plupart des gens ont du cannabis. Le rapport met en évidence une forte demande (et nécessité) d’informations supplémentaires pour les consommateurs de cannabis et les « canna-curieux » sur la plante et la manière dont ses phytochimiques peuvent bénéficier de leur santé physique et mentale.

Utilisation des produits et changements pendant la pandémie

L’étude révèle que certains consommateurs des deux pays ont augmenté leur consommation de marijuana pendant la pandémie de COVID-19, avec 14 % des consommateurs canadiens et 16 % des consommateurs américains signalant une augmentation de leur utilisation.

Les participants ont également été interrogés sur leur intention d’augmenter leur consommation de produits comestibles au cannabis. Le rapport indique que 21 % des acheteurs américains prévoient d’acheter davantage de produits comestibles, tandis que 13 % des répondants canadiens ont exprimé une intention similaire.

Préférences de produits

La fleur de cannabis séchée était le produit de cannabis le plus populaire dans les deux pays, avec un peu moins de la moitié des consommateurs aux États-Unis (47,4 %) et au Canada (45,2 %) déclarant préférer ce format. Les produits comestibles et les boissons étaient les deuxièmes plus populaires dans les deux pays.

Les huiles et teintures consommables étaient un troisième choix proche au Canada, avec 22 % des consommateurs déclarant préférer ces formats, contre 8,7 % aux États-Unis. Les consommateurs américains préféraient les concentrés pour la vaporisation, à 8,9 % par rapport à 7,2 % au Canada. Les concentrés pour la vaporisation, tels que le hash et le shatter, étaient les moins populaires parmi les types de produits spécifiés, à 1,8 % aux États-Unis et 1,4 % au Canada.

Conclusions

Les résultats de l’étude remettent en question l’idée selon laquelle un pays doit légaliser le cannabis au niveau fédéral pour changer la perception sociale générale, étant donné que le Canada a légalisé le cannabis à l’échelle nationale en 2018, tandis que les États-Unis classent toujours le cannabis dans leur catégorie de substances la plus restrictive.

Les chercheurs notent également que « les réponses des Canadiens montrent qu’ils sont plus détendus que leurs voisins américains quant à la reconnaissance publique de la consommation de cannabis », et ce, même plus que lors du début de la légalisation.

En conclusion, le rapport indique que « les consommateurs en Amérique du Nord perçoivent désormais le cannabis de manière plus normalisée », mais souligne que l’un des obstacles à un plus grand succès réside dans le niveau de connaissance et de compréhension de la plupart des gens concernant le cannabis.

Les chercheurs soulignent l’importance d’une éducation continue sur le cannabis et de la diffusion d’informations pour répondre à la demande croissante de connaissances parmi les consommateurs et les personnes intéressées par le cannabis.

Partager ce contenu :

À ne pas manquer