close
Business

Équateur : l’industrie des roses compense ses pertes de ventes par le chanvre

L’industrie floricole équatorienne se tourne vers le chanvre alors que les ventes de roses déclinent

Dans l’une des plus anciennes exploitations floricoles d’Équateur, les ouvriers plantent du chanvre sur des terres traditionnellement utilisées pour les roses, faisant le pari que la vente de produits cannabinoïdes contribuera à compenser le déclin des ventes de fleurs causé par la pandémie.

cannabis equateur

La baisse des ventes provoquée par l’épidémie de coronavirus a porté un coup dur au secteur floricole équatorien, l’une des industries d’exportation traditionnelles de la nation andine, obligeant les exploitations à réduire leur production ou à chercher à se réinventer.

La ferme Boutique Flowers à Tabacundo, à une heure au nord de la capitale Quito, a construit des serres de cannabis pour profiter des récentes réformes juridiques qui autorisent la culture de cette plante, même si la marijuana reste illégale.

La marijuana contient des niveaux plus élevés de tétrahydrocannabinol (THC) – le cannabinoïde qui provoque l’euphorie – que le chanvre. La loi équatorienne exige que le cannabis contienne moins de 1 % de THC.

« Le projet est né de temps difficiles », a déclaré Klaus Graetzer, directeur de la floriculture de Boutique Flowers et président de la startup CannAndes spécialisée dans le chanvre. Lors de la pandémie, l’industrie des fleurs a été durement touchée. Nous avons vu l’opportunité de tirer profit de cette nouvelle réglementation. »

à lire :  Le roi du café de Denver crée une ligne de café infusé au CBD

Sa ferme de 30 hectares a réduit sa production de roses de 37,5 %, pour atteindre 15 millions de tiges en 2020, en raison d’une baisse des commandes des États-Unis, de l’Europe et de la Russie, ses principaux marchés.

Les exportations de fleurs en Equateur ont chuté de 8% l’an dernier, selon l’association de producteurs et exportateurs de fleurs Expofores. Mais CannAndes y voit une vraie opportunité dans la niche que représente le marché des fleurs de chanvre qui peuvent être utilisés comme soin pour la nausée ou l’anxiété, par exemple.

Les fleurs de chanvre n’ont pas d’effets psychotropes et peuvent être produites avec une grande partie de l’infrastructure traditionnelle de l’industrie florale. Les huiles de CBD, en revanche, nécessitent des machines industrielles pour séparer l’huile du matériel végétal.

« L’idée est de parvenir à exporter des fleurs de CBD fumables en Suisse : c’est le plus grand marché pour cette fleur », a déclaré Felipe Norton, directeur de CannAndes. « Vu l’expérience que nous avons avec les fleurs, c’est une bonne opportunité ».

à lire :  Des vignerons californiens se préparent à la marijuana

CannAndes prévoit de commencer ses exportations au cours des deux prochaines années, et elle cherche à obtenir des licences auprès des autorités équatoriennes pour vendre des produits à base de CBD tels que des crèmes pour les soins corporels, ainsi que des thés et des huiles comestibles pour les chocolats et les bonbons.

Les dirigeants de l’industrie floricole équatorienne restent sceptiques à l’égard du chanvre parce que la valeur des produits associés oscille fortement avec les changements dans les modes de consommation et les décisions réglementaires du gouvernement, a déclaré le président d’Expoflores, Alejandro Martinez.

Fin 2019, l’Équateur a légalisé les importations de graines de chanvre, ainsi que la production, la commercialisation et l’exportation de chanvre. Le ministère de l’Agriculture a approuvé 46 licences de dix ans pour différentes phases de développement du chanvre.

« Nous avons les conditions climatiques et pédologiques pour faire la culture, mais ce sera la demande qui dictera le niveau de l’offre », a déclaré le vice-ministre équatorien du Développement productif, Ney Barrionuevo. « Pour l’instant, elle est naissante ».

Tags : AffairesAgriculture/GrowEquateurexportation
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.