close
Santé

Des chercheurs canadiens en sont aux premiers stades du test du cannabis pour lutter contre le COVID-19

Blog-Cannabis

Des scientifiques de l’Université de Lethbridge mettent au point de nouvelles souches qui s’avèrent prometteuses dans la lutte contre le corona-virus

Depuis le début de la pandémie COVID-19, les chercheurs du monde entier se sont efforcés de trouver des traitements et des vaccins. Les derniers développements sur ce front ont pris une direction différente des autres. Des chercheurs de l’Alberta ont mené des études liées à COVID-19, et des extraits de cannabis se sont apparemment révélés efficaces comme traitement supplémentaire.

En partenariat avec l’Université de Lethbridge, Pathway RX, une société de recherche axée sur le développement de thérapies au cannabis personnalisées, et Swysh, une société axée sur la recherche et le développement de cannabinoïdes, ont constaté que des extraits spécifiques de Cannabis sativa s’avèrent intéressant comme traitement supplémentaire pour le COVID-19.

« Alors que nos extraits les plus réussis nécessitent une validation supplémentaire dans une analyse à grande échelle et un modèle animal, notre étude est cruciale pour la future analyse des effets du cannabis médical sur COVID-19 », disent les Drs. Igor (PDG de Pathway RX) et Olga Kovalchuk, toutes deux professeurs de biologie à l’U of L.

Cette étude a été menée en partenariat avec Pathway RX et Swysh. Pathway RX, se concentre sur le développement de thérapies à base de cannabis tandis que Swysh se concentre sur la recherche et le développement de cannabinoïdes.

Narcity s’est entretenu avec le Dr Olga Kovalchuk, professeur de sciences biologiques à l’université de Lethbridge, qui lui a expliqué plus en détail ses recherches et les implications qu’elles pourraient avoir sur la crise sanitaire mondiale.

Olga et son mari Igor travaillent depuis des années sur l’étude des propriétés médicinales et anti-inflammatoires du cannabis. Jusqu’à présent, ils ont créé plus de 1000 souches de cannabis dans leur laboratoire.

à lire :  L'Australie, nouvel eldorado du cannabis médical?

Lorsque la pandémie a commencé, ils se sont tournés vers leurs données pour voir si certaines de leurs souches pouvaient avoir des propriétés médicinales pour aider à la prévention de la COVID-19. Selon les chercheurs, leur étude a donné des résultats inhabituels en ce qui concerne la prévention et le traitement de la maladie. Ils ont expliqué que COVID-19 est capable de pénétrer dans votre corps par un certain nombre de récepteurs dans votre corps.

« Le virus s’arrime aux récepteurs », a déclaré M. Kovalchuk.

Ainsi, lorsque les Kovalchuks ont testé leurs extraits de cannabis, ils ont découvert que ces derniers avaient la capacité de « moduler » les récepteurs. Par conséquent, une quantité moins importante du virus pénètre dans les récepteurs et donc se propage moins dans le corps.

Les Kovalchuks ont fait l’inventaire de toutes leurs souches et de leurs extraits et l’ont réduit à un lot de 22 extraits. Parmi ceux-ci, 13 ont réussi à « moduler » comme ils l’avaient espéré. Olga Kovalchuk nous a proposé une analogie pratique pour expliquer le phénomène.

« imaginez un bâtiment de 20 portes, que des gens veulent y rentrer, si vous verrouillez 17 de ces portes moins de gens y rentreront », a-t-elle déclaré.

Selon l’étude, les extraits de cannabis pourraient être l’ingrédient magique qui permet de verrouiller les portes. Toutefois, Mme Kovalchuk nous dit que cela n’a été prouvé qu’en laboratoire et n’a pas encore été étudié dans le cadre d’essais cliniques.

Le communiqué de presse de l’Université de Lethbridge mentionne que la première étude a été soumise et que la recherche n’a pas encore été évaluée par des pairs ou publiée. De plus, il s’agit d’extraits spécifiques de Sativa. Elle nous avertit que vous ne pouvez pas vous contenter de vous rendre à votre dispensaire local et d’allumer un joint. De plus, ces extraits contiennent un niveau élevé de CBD et de faibles quantités de THC. Cela signifie que la prise de ces extraits ne produirait pas une sensation de « high ».

à lire :  Le traitement à l'huile de cannabis remplace les médicaments anticonvulsifs

À ce stade, Olga et son équipe cherchent des partenariats avec des industries et des et des organismes qui pourraient gérer ( où proposer) un essai clinique pour voir l’efficacité de ce traitement. Si ces extraits devaient être commercialisés, ils seraient idéaux pour les bains de bouche, les sprays nasaux et les nébuliseurs.

Les chercheurs nous ont dit que cette méthode n’est pas seulement quelque chose qui pourrait aider à combattre le COVID-19, mais qu’elle pourrait aussi contribuer à en atténuer les symptômes. « Si une personne prenait du COVID-19, les symptômes seraient peut-être plus légers », a-t-elle déclaré. Elle a averti que ce n’est qu’une hypothèse basée sur des données précliniques. Dans l’ensemble, elle veut faire connaître ses recherches et développer ces partenariats. »C’est une opportunité pour une mesure de prévention facile », nous a-t-elle dit, car elle pense que le cannabis est facilement accessible, abordable et qu’il présente d’autres avantages pour la santé.

Compte tenu de la situation épidémiologique actuelle qui se détériore et se développe rapidement, toutes les possibilités thérapeutiques possibles doivent être prises en considération», a déclaré Kovalchuk. «Notre équipe de chercheurs recherchent activement des partenariats pour mener des essais cliniques.»

Tags : Canadacoronavirus/COVID-19MedicalRechercheTraitement
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.