close
Santé

Le cannabis peut-il être un traitement efficace pour les patients atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos

De nombreux patients atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos reconnaissent utiliser le cannabis pour la gestion de la douleur

De nouvelles recherches publiées ce mois-ci suggèrent que le cannabis médical est extrêmement répandu chez les patients qui cherchent à traiter les symptômes d’un trouble tissulaire grave. Une nouvelle étude montre le taux de patients atteints du syndrome d’Ehlers-Danlos traitent leurs symptômes avec du cannabis. L’utilisation de thérapies complémentaires pour la gestion de la douleur chronique chez les patients présentant un syndrome d’Ehlers-Danlos ou des troubles du spectre d’hypermobilité. L’EDS est une maladie grave. Le cannabis peut-il être un traitement efficace ?

L’étude a révélé que plus d’un tiers des patients diagnostiqués du syndrome d’Ehlers-Danlos (SED) ont utilisé du chanvre therapeutique pour gérer leurs symptômes. Le NORML, qui a publié un rapport sur l’étude la semaine dernière, a déclaré que les chercheurs ont constaté que 37% “ont déclaré avoir utilisé le cannabis à des fins thérapeutiques”, l’utilisation du cannabis étant particulièrement répandue “parmi les patients qui ont déclaré avoir ressenti des douleurs modérées ou sévères”.

“De toutes les thérapies traditionnelles et complémentaires utilisées par les personnes interrogées, la marijuana est celle qui a été jugée la plus efficace”, a indiqué le NORML dans son rapport.

Qu’est-ce que l’EDS ?

Le National Institute of Health définit le syndrome d’Ehlers-Danlos comme “un groupe de troubles qui affectent les tissus conjonctifs soutenant la peau, les os, les vaisseaux sanguins et de nombreux autres organes et tissus”, dont les perspectives peuvent “aller d’articulations légèrement lâches à des complications mettant la vie en danger”. Les symptômes caractéristiques du syndrome d’Ehlers-Danlos sont des articulations extrêmement souples et une peau élastique susceptible de présenter des ecchymoses.

Selon le NIH, le syndrome d’Ehlers-Danlos “semble toucher au moins 1 personne sur 5000 dans le monde”.

La recherche était basée sur des enquêtes menées auprès de plus de 500 personnes par l’intermédiaire de l’EDS Society qui ont déclaré avoir reçu un diagnostic de EDS ou de HSD (Troubles du spectre de l’hypermobilité), afin de déterminer quelles thérapies complémentaires et alternatives ont été utilisées et leur efficacité déclarée pour soulager la douleur et améliorer la qualité de vie.

Les auteurs ont déclaré qu’ils “se sont concentrés sur l’utilisation des thérapies traditionnelles chinoises, des médicaments à base de plantes et de la marijuana”.

Les thérapies les plus couramment rapportées, utilisées par 70 à 92 % des participants, sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’acétaminophène, les opioïdes et la thérapie physique”, écrivent les auteurs. “Les thérapies jugées les plus efficaces par les participants étaient les opioïdes, la thérapie physique et la marijuana, 10 à 24 % des personnes utilisant ces thérapies les jugeant extrêmement utiles. Plus de 56% des patients atteints de SED/HSD choisissent d’eux même le cannabis comme thérapie complémentaire , largement utilisées chez les malades atteints de SMD/HSD dont les niveaux de douleur signalés sont plus élevés. Les prestataires de soins aux patients atteints de SED/HSD doivent être conscients de ces données qui montrent une large utilisation de thérapies en auto-médication , doit être à pris en compte pour travailler en collaboration avec ces patients pour développer des stratégies de traitement complète afin de gérer au mieux les complications de leurs douleurs chroniques”.

Le NORML a noté que “bien que le EDS soit inscrit sur la liste des conditions requises pour une thérapie au cannabis médical dans une poignée d’États – dont le Connecticut, l’Illinois et le New Hampshire, il existe peu de données cliniques évaluant sa sécurité et son efficacité pour les patients atteints de la maladie”.

Le Connecticut a ajouté l’EDS à la liste des conditions requises plus tôt cette année lorsqu’il a élargi son groupe de patients potentiellement éligibles. Les législateurs de l’État ont également donné le feu vert à la prescription de cannabis médical aux patients souffrant de douleurs chroniques depuis plus de six mois.

Le programme de marijuana médicale de l’État, qui a été établi par les législateurs en 2012, comporte 38 conditions de qualification pour une prescription de cannabis après l’ajout de l’EDS et de la douleur chronique prolongée.

Tags : Ehlers-DanlosNORMLSyndromeTraitementUS
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.