close
Légal

Plus de 1000 personnes défilent pour une réforme du cannabis en Irlande

Une foule de manifestants est descendue dans les rues de Dublin ce week-end

Les citoyens Irlandais demandent au gouvernement de réformer les lois sur le cannabis du pays. Alors que la stigmatisation est encore très forte, la tolérance officielle des manifestations publiques en faveur de l’herbe est un signe prometteur, selon les militants.

major smoke up
https://www.instagram.com/majorsmokeup/

La deuxième édition du Major Smoke Up, organisé par le groupe militant irlandais Major Groupe For Cannabis Reform (MGCR) a attiré, samedi dans la capitale, plus de 1 100 personnes. C’est presque le double de partisans par rapport à l’année dernière ou l’événement avait rassemblé quelque 600 participants.

irlande legal

Les manifestants sont arrivés avec des pancartes, des bangs et des pipes, réclamant l’utilisation intégrale du cannabis à des fins récréatives et médicales, ainsi qu’une plus grande accessibilité à la plante.

Les objectifs déclarés du MGCR sont de réduire la stigmatisation du cannabis en Irlande, de libéraliser la politique actuelle en la matière et d’accroître l’accès à la plante dans un marché géré par les utilisateurs.

« En tant que tel, nous avons des situations malheureuses où, par exemple, des parents qui ont obtenu une licence médicale pour obtenir du cannabis pour leur enfant, ont dû se rendre aux Pays-Bas afin d’exécuter la prescription », explique-t-il. « C’est évidemment inacceptable et non viable ».

https://mugglehead.com/over-1000-people-march-for-cannabis-reform-in-ireland/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=over-1000-people-march-for-cannabis-reform-in-ireland

En raison du manque de sources officielles sur le territoire national, les patients disent qu’ils sont souvent obligés de se rendre dans d’autres pays, comme l’Espagne, pour remplir leurs ordonnances de cannabis. Comme la production nationale n’est pas autorisée, tout le cannabis médical en Irlande est importé.

à lire :  Le Pérou légalise la culture médical pour les associations de patients

Bien que la consommation de cannabis ne soit toujours pas socialement acceptée en Irlande, le fait que les manifestations puissent avoir lieu est un bon pas en avant, estime M. Smullen.

Près de deux ans après l’introduction d’une législation sur le cannabis médical en juin 2019, le ministre de la Santé de la République d’Irlande, Stephen Donnelly, a annoncé ce mois de janvier le financement d’un programme pilote d’accès au cannabis médical sur cinq ans. Le programme suit l’Autorité de régulation des produits de santé dans son rapport Cannabis for Medical Use – A Scientific Review.

Les dispositions relatives au financement et au déploiement du programme ont été publiées en janvier dernier, mais ont été critiquées par les activistes car elles n’incluent qu’un nombre limité de conditions médicales.

Les seules qui y figurent sont les affections résistantes aux traitements, notamment les contractures musculaires anormales dues à la sclérose en plaques, les nausées et vomissements dus à la chimiothérapie et les symptômes d’une épilepsie grave.

Le programme autorise les solutions, suspensions ou capsules à base d’huile dont la concentration ne dépasse pas 30 milligrammes de THC par millilitre et par dose et dont le volume total ne dépasse pas 60 millilitres.

La marche elle-même était escortée par des membres de la police nationale irlandaise, qui ont dialogué avec les participants avant et pendant la marche. Les manifestants ont fait une boucle autour d’un coin de Phoenix Park, près des cours de justice pénale, du Director of Public Prosecutions et du siège d’An Garda Síochána.

à lire :  Attitudes législation et réglementation du cannabis en Suisse

« Nous avons été ravis d’apprendre qu’ils n’ont pas ressenti le besoin de faire la police lors de l’événement Major Smoke Up, une fois la marche terminée, ils sont partis et ont permis à toutes les personnes présentes de profiter des festivités « , déclare Charlene Flynn, membre du MGCR.

Nous nous sommes arrêtés devant tous ces lieux pour scander « Nous ne sommes pas des criminels », ajoute-t-elle. Le groupe est ensuite retourné au Monument Wellington pour des festivités telles que des tombolas, des discussions et des divertissements sur le thème de la weed.

Parmi les autres militants qui font campagne pour réformer la loi irlandaise figure Vera Twomey. Elle a commencé à plaider pour la légalisation du cannabis après avoir eu recours à cette plante pour traiter les crises de sa fille de 11 ans, qui souffre d’une forme grave d’épilepsie.

Twomey critique le coût élevé des médicaments et la manière dont le cannabis médical est financé, les patients devant payer des milliers d’euros à l’avance et attendre plusieurs semaines avant d’être remboursés par le service de santé.

Tags : IrlandeLoi
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.