close
Culture

Comment cultiver du cannabis à la maison

«

Autoculture : Comment faire pousser du cannabis dans son appartement ?

Dans les pays ayant légalisé, de plus en plus de personnes choisissent de cultiver leur propre cannabis. Moins cher et de meilleure qualité, les raisons sont nombreuses pour passer à l’autoculture. Les personnes vivant dans des appartements constitue une grande partie de la population. Cela signifie que beaucoup de gens pratiquent l’autoculture du cannabis chez eux. Nombre d’entre eux réalisent des récoltes réussies grâce à la culture à domicile. En se familiarisant avec quelques techniques, ce processus reste assez simple.

Différentes façons de cultiver à la maison

Une culture de cannabis réussie pourrait signifier cultiver de l’herbe à l’extérieur ou utiliser une installation en intérieur. Chacun a des avantages et des inconvénients. Même si les experts ne partageront pas tous leurs secrets, il y a quelques notions de base a savoir qui permettent de reussir sa production.

Les avantages et les inconvénients de la culture à la maison

Si vous vous préparez à la culture de cannabis en intérieur, vous constaterez que vous avez le contrôle sur beaucoup de choses. Ceux-ci comprennent: l’éclairage, la température, l’humidité et les niveaux de CO2 . Cela donne au producteur une chance d’être très précis. Et cette précision permettra très probablement de cultiver du cannabis haut de gamme . Comprenez, cependant, que ces rendements puissants ont un coût financier. 

L’argent pour installer une culture en intérieur peut être très élevé. Vous devez vous occuper des lumières, des tentes, des ventilateurs, du contrôle de l’humidité et de l’élimination des odeurs. De plus, vous devrez faire très attention après la configuration pour vous assurer que ces facteurs restent dans la plage optimale. 

Comment cultiver du cannabis à la maison à l’ intérieur signifie arrêter l’infestation par les ravageurs. Si de la moisissure ou des acariens s’installent, cela peut entraîner la perte de toute la récolte. C’est parce que les conditions sont idéales dans un système fermé. Mais les conditions des ravageurs sont également idéales. Cela permet aux ravageurs de s’installer fermement et de se peupler rapidement. 

Cacher l’odeur du cannabis

A moins d’avoir un voisinage tolérant, l’odeur des plants de cannabis peut éventuellement poser soucis. Il est impératif d’être préparé à cette situation, et de pouvoir masquer le parfum venant des plantes.

Il faudra se doter d’un conduit d’échappement accompagné d’un filtre à charbon actif. Un ventilateur d’extraction tire l’air chargé des odeurs à travers le conduit et le filtre qui éliminera l’odeur.

Avoir une bonne aération

Les plantes, comme les humains, ont besoin de respirer. Sauf qu’ils respirent du dioxyde de carbone et expirent de l’oxygène.

La ventilation assure non seulement une bonne qualité d’air, mais évite une surchauffe. Si la box de culture devient trop chaude les plantes peuvent cesser leur croissance. Un flux d’air constant aide la plante à rester en bonne santé.

Le contrôle de l’humidité est également un élément crucial. Une trop forte humidité peut causer des moisissures pouvant détruire le cannabis. Un déshumidificateur ou un humidificateur dans la box permet de maintenir un équilibre pour cette raison. L’hygrométrie doit se situer entre 50 et 70 % pour la croissance végétative et entre 50 et 60%  pour la floraison.

Les LED : le meilleur compromis pour l’autoculture

Les lampes à LED sont idéales pour la culture en appartement. C’est parce que les LED ne produisent pas autant de chaleur que l’éclairage à haute intensité.

Heureusement, les LED utilisent également beaucoup moins d’énergie que les lumières MH et HPS. Cela aide à compenser le coût d’achat initial un peu plus élevé. Le fait que les LED fonctionnent plus silencieusement est également un grand avantage pour rester discret.

Encore une autre raison pour laquelle les LED sont idéales pour la culture d’appartement, c’est l’absence de risque pour les plantes, même en cas de proximité avec les LED. Lorsque l’on plante du cannabis dans une box, l’espace reste limité, cela peut être important. Il serait dommage de brûler accidentellement une des plantes avec une lampe trop chaude.

Le placard, la tente de croissance ou la box de culture?

Ce sont les trois principales options disponibles pour la culture d’intérieur.

Les placards sont généralement l’un des premiers endroits auxquels pensent les futurs cultivateurs amateurs. Cependant, peuvent présenter des défis en matière de débit d’air, de température et d’humidité. Il faudra investir dans des systèmes d’évacuation d’air.

Les tentes de croissance sont une deuxième option, assez bien adapté. On en trouve à des prix raisonnables et sont faciles d’installation. S’ils permettent de prévenir les dommages causés par l’humidité, le contrôle de la température est parfois plus compliqué.

Les box de culture restent la meilleure option pour la culture d’appartement. Ces espaces de culture autonomes peuvent même être pré-équipés de ce dont on a besoin pour faire pousser du cannabis. Cela signifie qu’en investissant dans une boîte de culture tout-en-un complète avec éclairage, ventilation, plus besoin de soucier de quoique ce soit. C’est l’idéal lorsque l’on est débutant… ou même expérimenté.

Les meilleures souches pour l’autoculture en appartement

Pour grandir dans un espace limité, il faut réfléchir à la sélection des souches. On choisira idéalement des variétés plus compactes pour un espace plus confiné.

Les plantes indica peut être mieux adapté à un espace de culture. Un autre facteur à considérer est la facilité de croissance d’une souche. Ainsi, pour un cultivateur débutant il est recommandé de choisir une souche pas trop difficile.

Les Sativas, d’autre part, peuvent devenir assez grands, pouvant même dépasser les é mètres. Vous pouvez les cultiver dans de petits espaces, mais cela exige de l’expérience et de l’élagage.

Les variétés à floraison automatique sont une bonne option. Ces souches commencent à fleurir sans changer le cycle d’éclairage. Elles commencent généralement à fleurir à environ cinq semaines et restent de taille compacte. Ils seront prêts à récolter environ sept semaines plus tard.

À lire : Guide de Culture

Tags : Agriculture/GrowAutofloautoproductiongrow box
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.