brazil flag on cannabis background. drug policy. legalization of marijuana

La Cour Suprême du Brésil Décriminalise la Possession de Marijuana

La Décriminalisation de la Marijuana au Brésil : Une Nouvelle Ère Judiciaire

La Cour suprême du Brésil a récemment pris une décision historique en votant pour décriminaliser la possession de marijuana à usage personnel. Cette décision, qui marque un tournant dans la politique de la drogue du pays, soulève des questions importantes sur la quantité de marijuana qui sera autorisée pour un usage personnel et sur les implications pratiques de ce changement.

Une Décision Attendue

Cependant, les juges doivent encore définir la quantité maximale de marijuana qui peut être considérée comme usage personnel ainsi que la date d’entrée en vigueur de cette décision. Cette définition pourrait être annoncée dès mercredi.

Implications du Jugement

Le jugement de la Cour suprême ne légalise pas la marijuana au Brésil, mais réduit les sanctions pour possession. Le président de la Cour, Luis Roberto Barroso, a déclaré que les juges ont décidé que « la possession de cannabis à usage personnel est un acte illicite » mais pas « de nature criminelle ».

Les lois actuelles du Brésil ne précisent pas quelle quantité de marijuana constitue un usage personnel — qui entraîne des peines légères comme le service communautaire — et quelle quantité constitue un trafic de drogue, entraînant une lourde peine de prison.

Le juge de la Cour suprême, Alexandre de Moraes, a déclaré que ces lois existantes nuisent de manière disproportionnée « aux jeunes, en particulier aux jeunes noirs, qui sont traités comme des trafiquants de drogue pour possession de petites quantités. »

Le Contexte de la Décision

Huit des onze juges de la Cour suprême ont voté pour que la possession de petites quantités de cannabis reste un « acte illicite » — mais un acte non puni par des procédures criminelles.

« Nous avons une majorité » pour décider que « la possession de cannabis à usage personnel est un acte illicite » mais pas « de nature criminelle », a déclaré le président de la Cour, Luis Roberto Barroso.

Les juges ont également débattu de la quantité de marijuana qui différencie un utilisateur occasionnel d’un trafiquant, avec des seuils proposés allant de 25 grammes à 60 grammes. Barroso a déclaré que cette décision sera annoncée mercredi.

L’affaire a été portée devant la Cour suprême par des avocats défendant un prisonnier qui a reçu une peine supplémentaire pour avoir caché trois grammes de cannabis dans sa cellule. Le procès a débuté en 2015 et a été interrompu à plusieurs reprises.

Les Lois Actuelles

La loi actuelle du Brésil, datant de 2006, considère comme un crime le fait « d’acquérir, de posséder ou de transporter des drogues sans autorisation. » Cette loi a supprimé les peines de prison pour ce crime, mais n’a pas précisé quelle quantité est considérée comme usage personnel — ce qui entraîne des peines légères comme le service communautaire — ou quand on est considéré comme trafiquant de drogue, ce qui entraîne une lourde peine de prison.

Cette interprétation a été laissée à la discrétion de la police, des procureurs et des juges de première instance.

En votant en faveur de la décriminalisation en août, le juge de la Cour suprême Alexandre de Moraes a déclaré que les lois existantes punissent surtout « les jeunes, en particulier les jeunes noirs, qui sont traités comme des trafiquants de drogue pour possession de petites quantités. »

Une Question Controversée

La question est très controversée au Brésil, où de puissants mouvements conservateurs sont fermement opposés à toute décriminalisation de la marijuana. En avril, le Sénat à majorité conservatrice a approuvé un projet de loi visant à faire de la possession de toute quantité de drogue une infraction constitutionnelle. Cet amendement sera bientôt débattu à la Chambre des députés.

L’Usage Médicinal du Cannabis

L’usage médical du cannabis a également suscité des débats, les patients étant contraints de recourir à la justice pour obtenir l’autorisation de traitements à base de CBD, la molécule non psychotrope du cannabis, pour certaines formes sévères d’épilepsie.

Un Mouvement Mondial

De nombreux pays ont décriminalisé l’usage récréatif du cannabis ces dernières années, renonçant aux peines de prison pour les utilisateurs, mais ceux qui ont légalisé son usage sont rares. L’Uruguay l’a fait en 2013, et cette année, l’Allemagne est devenue le plus grand pays de l’Union européenne à légaliser le cannabis récréatif, accompagné uniquement par Malte et le Luxembourg.

Partager ce contenu :

À ne pas manquer