close
Science

Étude : La consommation de cannabis et l’obésité ne sont pas liées chez les patients atteints du VHB

La consommation de cannabis n’est pas associée au surpoids et aide a lutter contre l’obésité chez les patients infectés par le virus de l’hépatite B

Une étude française faite a Marseille révèle que la consommation de cannabis est associée à des taux d’obésité plus faibles chez les patients atteints d’hépatite B, selon des données publiées dans la revue Cannabis and Cannabinoid Research.

Une équipe de chercheurs affiliés à l’Institut National de la Santé en France a évalué la relation entre la consommation de cannabis et le poids corporel dans une cohorte de 3700 patients diagnostiqués avec une infection chronique par le virus de l’hépatite B (VHB).

Après avoir pris en compte certains facteurs, les chercheurs ont constaté que les sujets ayant consommé du cannabis présentaient un risque d’obésité centrale (sur la base du tour de taille) inférieur de 59% à celui des sujets n’ayant jamais consommé de cannabis. La consommation de cannabis était également associée de manière significative à un risque plus faible de surpoids.

à lire :  les Américains considèrent le tabac comme plus nocif que le cannabis

Les auteurs ont conclu : la consommation de cannabis est associée à des risques plus faibles de surpoids et d’obésité chez les patients atteints d’une infection chronique par le VHB. Les études futures devront vérifier si les avantages de la consommation du cannabis et des cannabinoïdes se traduisent par une réduction de la progression de la maladie hépatique dans cette population à haut risque.

Des études antérieurs portant sur des cohortes représentatives au niveau du territoire ont également indiqué que la consommation de cannabis est liée à des taux d’obésité plus faibles avec un indice de masse corporelle plus bas. Plusieurs autres études ont également rapporté que la marijuana est associée à une réduction de prévalence des sténos (cirrhose) non-alcoolique.

Résultats : Parmi les 3706 patients de la population étudiée, 50,8 % avaient une obésité centrale, 34,7 % une surcharge pondérale et 14,4 % une obésité. Après ajustement multivarié, la consommation actuelle de cannabis était associée à un risque inférieur de 59 % d’obésité centrale par rapport à l’absence de consommation au cours de la vie (rapport de cotes ajusté [IC à 95 %] : 0,41 [0,24 à 0,70]). Il était également associé à un risque inférieur de 54 % et de 84 % de surpoids (rapport de risque relatif ajusté [IC à 95 %] : 0,46 [0,27 à 0,76]) et d’obésité (0,16 [0,04 à 0,67]), respectivement.

à lire :  Extraction du CBD en utilisant une machine à expresso

Conclusion : La consommation de cannabis est associée à une baisse de surpoids et de cas d’obésité parmi les patients ayant une infection chronique de type VHB, d’autres études doivent suivre dans ce domaine.


Tags : AlcoolConsommationEtudeFranceinfection
weedmaster

The author weedmaster

Diffuseur de média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.