close
Légal

Donner du cannabis gratuitement aux prisonniers selon un chef de la police au Pays de Galles

prison pays de galles

Du cannabis gratuit dans les prisons pour aider les prisonniers à surmonter leurs problèmes de drogues

Un chef de la police dans le nord du Pays de Galles demande qu’il soit donné gratuitement du cannabis aux prisonniers condamnés pour les aider à surmonter leurs problèmes de drogue mais aussi pour réduire la violence carcérale . Le commissaire Arfon Jones ancien inspecteur de police a déclaré que cette idée radicale pourrait aussi réduire les décès par overdose dans les prisons . Overdoses souvent dû à la consommation de drogues synthétiques .

pays de galles cannabis
drapeau du Pays de galles

S’exprimant lors d’une interview pour le journal Guardian, M. Jones a déclaré que si les autorités judiciaires voulaient sérieusement réduire les méfaits et la violence dans les prisons, « elles devraient s’attaquer aux causes » comme le Spice : drogue synthétique bon marché qui sévit et peut être mortelle, par opposition au cannabis.

La consommation de drogues illégales est très répandue dans les prisons et de nombreux prisonniers reçoivent légalement des substituts de l’héroïne tels que la méthadone et la buprénorphine pour gérer leur dépendance. D’autres sont couramment prescrits, notamment des analgésiques puissants tels que la prégabaline et les gabapentinoides, qui sont tous des drogues qui créent une dépendance et qui sont potentiellement dangereuses.

Le mois dernier, le Guardian a révélé que plus de 300 agents pénitentiaires et membres du personnel extérieur ont été licenciés ou condamnés pour avoir apporté des objets interdits – qui peuvent comprendre des drogues, du tabac et des téléphones portables, dans des prisons d’Angleterre et du Pays de Galles au cours des cinq dernières années.

arfon jones pays de galles
Arfon Jones, commissaire de la police et de la criminalité du nord du Pays de Galles au siège de la police à Colwyn Bay.

S’ils sont sous opioïdes, pourquoi ne peut-on pas leur prescrire du cannabis ?

Au Royaume-Uni, l’utilisation du cannabis à des fins récréatives est interdite par la loi, mais son utilisation à des fins médicales a été légalisée. Mais, selon M. Jones, l’accès à l’huile d’extraction complète par le biais du NHS est pratiquement impossible.

à lire :  Moins d'adolescents fument du cannabis dans les pays où la légalisation est autorisée

M. Jones a déclaré : « Les opioïdes sont sacrément plus dangereux que le cannabis. « S’ils sont sous opioïdes, pourquoi ne peut-on pas leur prescrire du cannabis ? Fournissons du cannabis dans des conditions contrôlées et voyons si les infractions diminuent. Le but de ce jeu est de rendre les prisons plus sûres. S’ils veulent vraiment réduire la violence dans les prisons, ils doivent s’attaquer aux causes, c’est-à-dire aux substances psychoactives. De plus, il y a toute une série de questions que le cannabis devrait viser à réduire les risques« .

La consommation de cannabis à des fins récréatives reste illégale au Royaume-Uni, mais la plante a été légalisée pour un usage médical, bien qu’avec des restrictions importantes.

L’idée de tester gratuitement le cannabis dans les prisons a été lancée en 2018 par la pharmacologue Dr Stephanie Sharp. Elle a déclaré que laisser les prisonniers fumer du Spice était « les condamner à mort » et que permettre ensuite de fumer du cannabis serait « beaucoup plus sûr ».

De manière plus générale, M. Jones a également demandé que le cannabis soit réglementé afin de mettre fin au crime organisé et de permettre aux gens d’en cultiver une quantité limitée pour leur usage personnel.

à lire :  Les électeurs ukrainiens se prononcent sur la légalisation du cannabis médical

Il estime que la prohibition est contre-productive et qu’elle devrait être contrôlée légalement, tout comme l’alcool et le tabac qui causent plus de dommages aux individus et à la société en général.

Il a ajouté : « Il est absurde de criminaliser les personnes qui prennent du cannabis à des fins récréatives et qui ne causent aucun préjudice à autrui. La meilleure façon de réduire le rôle du crime organisé dans l’approvisionnement en drogues est de le mettre entre des mains commerciales et de lui donner un prix approprié pour que les gens n’aient pas besoin d’aller sur le marché illégal.

« Les organisations commerciales ont pris le contrôle du marché du cannabis médicinal et vendent des ordonnances à un prix très élevé alors que sa culture est peu coûteuse. Ce n’est que de l’exploitation à mon sens. Je pense que les gens devraient être autorisés à cultiver un nombre limité de plantes de cannabis pour leur propre usage ».

Tags : dépendanceDrogueLoiopioïdesUK
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.