L’Union européenne avance vers une réforme du cannabis

L’Union européenne avance vers une réforme du cannabis

Initiative européenne sur le cannabis partiellement approuvée

La Commission européenne a décidé d’enregistrer partiellement une Initiative citoyenne européenne (ICE) intitulée « Initiative européenne sur le cannabis ». Les organisateurs proposent trois objectifs :

La Commission a enregistré partiellement l’initiative, approuvant les deuxième et troisième objectifs, car ils remplissent les conditions d’enregistrement. Cependant, le premier objectif a été rejeté car il relève des compétences de la Commission de proposer un acte juridique à ce sujet.

La décision de la Commission sur l’enregistrement partiel est de nature juridique et ne préjuge pas de ses conclusions juridiques et politiques finales sur l’initiative. Les organisateurs ont maintenant six mois pour recueillir un million de signatures d’au moins sept États membres de l’UE pour inciter la Commission à examiner davantage la proposition.

Initiative transnationale sur la marijuana médicale et la recherche franchit une étape

Dans un mouvement connexe, les responsables de l’UE ont partiellement enregistré une initiative transnationale sur la marijuana médicale et la recherche. Les défenseurs sont autorisés à lancer une collecte de signatures, visant à favoriser l’accès à la marijuana médicale et à promouvoir la recherche sur son potentiel thérapeutique.

L’initiative expose deux objectifs approuvés :

  1. Favoriser l’accès au cannabis médical et autoriser le transport du cannabis et de ses dérivés prescrits à des fins thérapeutiques pour assurer la pleine jouissance du droit à la santé.
  2. Allouer les ressources nécessaires à la recherche sur le cannabis à des fins thérapeutiques.

Cependant, le troisième objectif, qui consiste à convoquer une assemblée citoyenne transnationale sur les politiques en matière de cannabis, a été rejeté car il dépasse les compétences de la Commission pour proposer un acte juridique.

La décision d’enregistrer partiellement l’initiative permet une collecte de signatures pendant six mois, suivie d’un an pour recueillir un million de signatures d’au moins sept États membres. La Commission décidera ensuite de prendre des mesures en fonction de la proposition, expliquant son raisonnement.

Cette évolution coïncide avec les discussions en cours sur la réforme du cannabis dans divers États membres de l’UE, dont l’Allemagne, qui s’apprête à légaliser le cannabis au niveau national. L’impulsion en faveur de la réforme s’inscrit dans une tendance mondiale de reconsidération des politiques en matière de drogues, comme en témoignent les experts des Nations unies et les dirigeants mondiaux qui préconisent des approches plus humaines et efficaces.

Partager ce contenu :

À ne pas manquer