close
Légal

Le maire de Birmingham, Randall Woodfin, a fêté le 4/20 en faisant partir en fumée 15000 condamnations pour marijuana

Randall Woodfin, a fêté le 420 et amnistie 15000 casier en lien avec la weed

Alors que le vingtième jour du quatrième mois n’a aucune signification particulière pour quiconque en dehors de l’industrie de l’herbe, le maire de Birmingham, en Alabama, Randall Woodfin, a donné aux résidents une raison de célébrer le 420 quand il a officiellement gracié toute personne condamnée pour possession de marijuana par la ville au cours des trois dernières décennies.

Pardon général a tout condamné

Mardi, Woodfin a annoncé un pardon général pour toute personne ayant été condamnée pour possession de marijuana par les tribunaux municipaux de Birmingham entre 1990 et 2020. Ce pardon général, accordé dans le cadre de l’initiative Pardons for Progress de la ville, a fait partir en fumée plus de 15 000 cas de possession. Dans une interview exclusive accordée à The Root, M. Woodfin a expliqué qu’il s’agissait d’un ultime effort pour atténuer les effets dévastateurs de la guerre contre la drogue.

« Nous avons lancé Pardon’s for Progress en 2019″, a expliqué le lauréat du Root 100 de 2018. « Le programme avait pour but d’aider les personnes condamnées pour marijuana à obtenir un permis de conduire, un emploi et d’autres opportunités. Mais je n’étais pas satisfait du nombre de personnes qui y participaient. »

Progress for Pardons permettait à toute personne condamnée pour un délit de possession de marijuana de faire une demande de pardon et de voir sa condamnation scellée. Après que moins de 20 personnes se soient inscrites au projet, dont beaucoup venaient de l’extérieur de la ville, le maire a lancé une campagne comprenant des apparitions dans les médias, des assemblées publiques et une campagne de publipostage pour informer les citoyens de l’initiative, en vain. Sans se décourager, le maire a conclu qu’il ne lui restait qu’une seule chose à faire.

à lire :  Cannabis contre Alcool: pourquoi le plus dangereux des deux est légal?

Le décret de Woodfin ne concerne que les personnes qui ont été condamnées par les tribunaux municipaux de la ville et n’affecte pas les affaires en cours. Toutefois, le bureau du maire a fait remarquer que les citoyens dont le dossier est ouvert peuvent toujours faire une demande de pardon par l’intermédiaire de Pardons for Progress une fois que le dossier a été jugé. M. Woodfin a également pris soin de préciser que, si le pardon général élimine les condamnations pour marijuana, l’effacement d’un cas du casier judiciaire d’une personne nécessite une étape supplémentaire qui n’est accessible que par l’État de l’Alabama.

Woodfin a également expliqué que le bureau du maire est activement engagé avec le département de police sur la façon dont les agents de l’ordre concernant les infractions de marijuana. « Il y a certaines choses que nous ne pouvons pas faire », a expliqué Woodfin. « Mais je suis en conversation avec le chef de la police sur la façon dont notre police interagit avec les citoyens et nous continuons à débusquer cela. »

L’Alabama est l’un des quatorze États où la possession de marijuana est illégale en vertu de la loi de l’État et de la loi fédérale. Trente-six États reconnaissent l’usage du cannabis à des fins médicales, ainsi que le district de Columbia, Guam, Porto Rico et les îles Vierges américaines. Dix-sept États ont autorisé l’usage récréatif, selon la Conférence nationale des législatures d’État.

Les Noirs d’Alabam sont quatre fois plus susceptibles d’être arrêtés pour possession d’herbe. Les dirigeants communautaires de Birmingham, cinquième ville noire d’Amérique, font depuis longtemps pression pour réduire les effets de la prohibition qui touche de manière disproportionnée les citoyens noirs. Un projet de loi visant à légaliser la marijuana médicinale fait actuellement son chemin à l’assemblée législative de l’Alabama, bien que les législateurs aient voté à plusieurs reprises contre des mesures similaires, y compris un projet de loi récent visant à expurger les condamnations liées à l’herbe après cinq ans. En 2019, le département du shérif du comté a expérimenté un plan visant à « citer et relâcher » les personnes accusées de possession de marijuana, mais le plan a été rapidement arrêté lorsqu’il est allé à l’encontre d’une réglementation de l’État qui exclut les tribunaux municipaux des amendes pour un délit impliquant la consommation d’une substance contrôlée.

à lire :  La consommation publique est maintenant autorisée en Colombie

Le maire de Birmingham espère que d’autres maires utiliseront leur droit de grâce de la même manière, ajoutant que le plan ne concerne pas seulement la réforme de la justice pénale. L’élimination des condamnations pour consommation de marijuana a des répercussions économiques et sur la qualité de vie qui vont au-delà des systèmes judiciaires.

« Il s’agit d’emplois et d’utilisation efficace des fonds des contribuables », a-t-il déclaré à The Root. « Cela libérera des ressources et permettra aux agents de police de résoudre davantage de crimes, ce qui permettra aux gens d’être plus en sécurité. Personne ne devrait être freiné par une seule erreur passée. Personne ne devrait se voir refuser des opportunités d’emploi ou des libertés à cause de faux pas du passé. »

« Ils méritent une chance de faire partie de notre main-d’œuvre, de subvenir aux besoins de leur famille et de réussir par eux-mêmes », a ajouté M. Woodfin. « Cette nouvelle vie commence ici, aujourd’hui, avec le pardon et la rédemption. »

https://www.theroot.com/birmingham-mayor-randall-woodfin-celebrated-4-20-by-sen-1846723702

Sur le site officiel du gouvernement il est inscrit; * En raison du grand nombre d’affaires qui seront graciées, laissez le temps au tribunal municipal de Birmingham de finaliser toutes les affaires éligibles.

Tags : décriminalisationdépénalisationJusticeLoi
Weed-master

The author Weed-master

Diffuseur weed média et responsable de la communication spécialisée dans le cannabis légal. Vous savez ce qu’on dit ? la connaissance, c’est le pouvoir. Comprendre la science qui se cache derrière la médecine du cannabis, tout en restant informé des dernières recherches, traitements et produits liés à la santé. Restez au courant des dernières nouvelles et des idées sur la légalisation, les lois, les mouvements politiques. Découvrez les conseils, les astuces et les guides pratiques des cultivateurs les plus chevronnés de la planète en passant par les dernières recherches et découvertes de la communauté scientifique sur les qualités médicales du cannabis.