close
Medical

Les cannabinoïdes CBC et CBG présentent des propriétés anti-tumorales sur les cellules cancéreuses

Le CBG et la CBC tuent des cellules cancéreuses gastro-intestinales dans une étude préliminaire

Une nouvelle série de tests menés en Israël a montré que le CBC et le CBG présentent tous deux des propriétés antitumorales sur les cellules cancéreuses. Les tests ont été réalisés par Cannabics Pharmaceuticals dans ses installations de criblage à haut débit (HTS) en Israël. Les tests ont montré que les cannabinoïdes CBC (Cannabichromene) et CBG (Cannabigerol) présentent tous deux des propriétés anti-tumorales après avoir été testés sur des cellules cancéreuses gastro-intestinales humaines.

Le CBC et le CBG

Financés par la société américaine Cannabics Pharmaceuticals, une entreprise axée sur le développement de thérapies aux cannabinoïdes pour le traitement du cancer, des chercheurs israéliens ont démontré l’efficacité anti-tumorale du CBG et du CBC contre les lignées cellulaires cancéreuses gastro-intestinales humaines.

Le CBC est un autre cannabinoïde non psychoactif et fait partie des phyto-cannabinoïdes naturels. Il possède une foule de qualités thérapeutiques positives potentielles et peut favoriser l’activité antimicrobienne, anti-inflammatoire, analgésique et la neurogenèse. On le trouve en particulier dans les jeunes plantes de cannabis mais qu’en petites quantités.

Lors de ces tests, la plateforme HTS a été utilisée pour examiner les effets nécrotiques d’une variété de cannabinoïdes sur les cellules cancéreuses gastro-intestinales humaines, en plus d’autres types de cancer déjà testés.

Le CBC et le CBG ont tous deux induit des taux de nécrose significativement plus élevés dans ces cellules cancéreuses par rapport aux autres cannabinoïdes.

Extrait de cannabinoïde provoquant une nécrose dans une lignée cellulaire de cancer gastro-intestinal. La couleur jaune est un marqueur de la nécrose. A droite – le contrôle, à gauche – l’après traitement aux cannabinoïdes

Le Dr Yaakov Waksman, directeur de la recherche sur le cannabidiol de la société, a déclaré : « Mon hypothèse de travail est que ces résultats montrent qu’il peut exister une corrélation entre la valeur de la surface polaire topologique (TPSA) d’un cannabinoïde et sa capacité à induire une activité antitumorale, diminuant les taux de viabilité des cellules cancéreuses.

« Le CBC et le CBG, en tant que cannabinoïdes neutres, ont tous deux une valeur TPSA qui permet à la molécule de cannabinoïde de pénétrer la membrane d’une cellule cancéreuse, alors que leur forme acide (CBCA et CBGA) – ne le fait pas. Cela pourrait expliquer la différence de taux d’activité anti-tumorale démontrée ».

Le Dr Eyal Ballan, CTO et co-fondateur, a ajouté : « Les cancers gastro-intestinaux sont parmi les principales causes de décès liés au cancer et les plus répandues dans le monde. Nous sommes intrigués par les résultats que nous avons obtenus en laboratoire, et notre objectif est d’envisager de mettre l’accent sur ce système d’organes, et d’explorer plus avant les propriétés antitumorales différentielles des cannabinoïdes.

« Nous pensons que ces résultats préliminaires confirment notre vision, qui est d’introduire la personnalisation dans les traitements anticancéreux à base de cannabinoïdes ».

Tags : CancerCannabinoïdesIsraelMédecineRecherche