close
Légalisation

La plus jeune députée de Malte est en charge de la réforme pour la légalisation

A Malte, la plus jeune députée est chargé de la réforme de l’égalité, du cannabis, de la prostitution et de la bonne gouvernance

Rosianne Cutajar, la plus jeune députée du Parlement, a été nommée secrétaire parlementaire pour l’égalité, les réformes du cannabis et la bonne gouvernance. Les consommateurs de cannabis se demandent maintenant si le gouvernement maltais veut vraiment apporter les lois maltaises à l’ère moderne et éduquer Malte sur cette plante qui est maintenant légale et fournie dans les pharmacies de toute l’île.

Le nouveau Premier ministre Robert Abela a séparé le ministère de l’Egalité des Affaires européennes et l’a fusionné avec le secrétariat parlementaire pour les réformes, un cabinet que l’ancien Premier ministre Joseph Muscat a mis en place après les élections de 2017 pour se concentrer sur les réformes relatives à la prostitution, aux quotas parlementaires de genre et à la légalisation du cannabis pour usage personnel, ainsi que sur l’identité de Malte.

Le portefeuille a été initialement attribué à Julia Farrugia Portelli et, bien qu’elle ait lancé des campagnes de position sur la prostitution et la représentation égale des sexes au parlement, la réforme du cannabis a progressé à un rythme lent. Ceci est illustré par sa campagne éducative très attendue sur le cannabis destinée à 9000 étudiants, qui s’est avérée être un livret de développement social et personnel qui ne mentionnait le cannabis qu’une seule fois. En d’autres termes, un fiasco total.

C’est un livret assez décent : sauf qu’il ne contient presque rien sur le cannabis et absolument aucune nouvelle information sur la plante.

Sur la photo ci-dessus: un tweet du secrétaire parlementaire chargé de réformer les lois sur le cannabis concernant la campagne sur le cannabis, en utilisant le cannabis en toile de fond mais en mentionnant le cannabis qu’une seul fois au total.

Farrugia Portelli devrait désormais être transférée au ministère du Tourisme.

En novembre dernier, Rosianne Cutajar a pris la défense d’une Maltaise après qu’un tribunal l’ait condamnée à six mois de prison pour avoir cultivé 6,5 g de cannabis.

Jien ukoll ma naqbilx li din il-persuna kellna nibatuha l-habs ghal sitt xhur u ncapsulha l-kondotta minhabba 6.5g ta’…

Publiée par Rosianne Cutajar sur Vendredi 15 novembre 2019

” Je ne suis pas non plus d’accord qu’une personne soit envoyée en prison pour six mois et qu’elle ruine sa conduite à cause de 6,5g de cannabis “, a-t-elle déclaré. ” Si nous croyons toujours vraiment que le cannabis peut être nocif (même si les études le contestent), alors la condamnation doit se concentrer sur l’aide et la réhabilitation, et non sur la prison “.

Le ministre de la Justice de l’époque, Owen Bonnici, a finalement proposé une mise à jour de la loi pour qu’elle soit débattue au Parlement.

Abela a également confié à Cutajar la responsabilité de la bonne gouvernance, un signe majeur de confiance de l’ancien maire de Qormi, qui deviendra la plus jeune femme du Cabinet depuis l’ancienne Présidente Agatha Barbara.