close
Science

Les scientifiques utilisent le CBD comme cheval de Troie pour administrer des médicaments au cerveau

Blog-Cannabis

Des essais sur des animaux ont confirmé que le CBD peut être utilisé comme “cheval de Troie” médical pour faire passer des médicaments à travers la barrière hémato-encéphalique (BHE) dans le cerveau des souris.

Des études scientifiques ont confirmé que le CBD soulage la douleur, réduit l’inflammation, améliore les symptômes de dépression et d’anxiété et réduit le nombre de crises associées aux troubles de l’enfance comme les syndromes de Lennox-Gastaut et Dravet.

En outre, des études en cours étudient le lien entre la CBD et une réduction du risque de maladie cardiaque, ainsi que la possibilité qu’elle puisse prévenir le diabète et même guérir certains types de cancer.

La BHE est une couche de cellules étroitement tissée qui empêche les substances nocives de passer de la circulation sanguine au cerveau, tout en laissant passer des molécules utiles comme le glucose, les neurotransmetteurs et les acides aminés. Les scientifiques espèrent utiliser la CBD pour ” introduire ” des médicaments à travers la BHE.

L’étude a été publiée cette année dans la revue Molecular Pharmaceutics de l’American Chemical Society.

à lire aussi
Record absolu aux Etats-Unis en faveur de la légalisation

Des maladies du système nerveux central (SNC) particulièrement difficiles à traiter

Le système nerveux central se compose du cerveau et de la moelle épinière. On l’appelle le système nerveux “central” parce qu’il recueille de l’information à partir de multiples systèmes et coordonne les activités dans tout le corps.

Il existe un certain nombre de causes de troubles du système nerveux central, notamment les traumatismes, les infections, les tumeurs, les troubles auto-immunes et les accidents vasculaires cérébraux. Ces affections comprennent la maladie des motoneurones, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson et bien d’autres.

Les troubles du SNC sont particulièrement difficiles à traiter parce que la BHE empêche les médicaments de passer de la circulation sanguine au cerveau pour atteindre les régions touchées.

Une administration furtive des médicaments

Les neurotransmetteurs connus sous le nom d’endocannabinoïdes ont la capacité de se lier aux récepteurs cannabinoïdes dans la BHE. Ces récepteurs, à leur tour, aident à transporter les molécules utiles à travers la BHE et dans le cerveau.

L’équipe de recherche a entrepris de prouver qu’elle pouvait utiliser ce système comme moyen de faire passer des médicaments que la BHE bloquerait normalement dans le cerveau. Cela permettrait de traiter plus efficacement les maladies qui affectent le système nerveux central.

à lire aussi
CBD une aide contre l'AVC

Les chercheurs ont attaché le CBD, aux surfaces extérieures des nanocapsules lipidiques. Au lieu de charger les nanocapsules avec un médicament, les chercheurs les ont emballées avec une molécule fluorescente afin de suivre leur parcours. Lors d’expériences avec des cellules cérébrales humaines qui imitent la BHE, les chercheurs ont montré que les nanoporteurs avec le CBD faisaient passer une plus grande quantité de la molécule fluorescente à travers les cellules que les nanoporteurs de taille égale qui n’avaient pas de CBD. De même, lorsqu’elles sont injectées à des souris saines, les nanocapsules de CBD administrent environ 2,5 fois plus de la molécule fluorescente dans le cerveau des animaux.

Si les scientifiques sont capables de reproduire ces résultats dans des essais sur des humains, la CDB pourrait offrir aux patients atteints de troubles du SNC un réel espoir.

Tags : CardiologieÉtudemaladieMédecineNeuroscience