close
Culture & Grow

Le chanvre industriel est plus efficace et plus précieux que le coton

Blog-Cannabis

Près de 35% des pesticides appliqués au coton dans le monde sont appliqués dans les champs de coton aux États-Unis.

Selon le réseau international d’organisation d’action contre l’emploi de pesticides (Pesticide Action Network), le coton utilisé dans le monde entier représente près de 3 milliards de dollars de pesticides et les ventes et les utilisations de ce produit augmentent. À l’échelle mondiale, le coton joue un rôle essentiel dans les économies de plusieurs dizaines de pays.

Cause à Effet

Pendant des décennies, les agriculteurs ont été piégés sur un “tapis roulant de pesticides”. Lorsque les pesticides organochlorés persistants comme le DDT ont été éliminés en raison de leurs effets nocifs sur la santé et l’environnement, une nouvelle génération d’organophosphates à action rapide a été introduite progressivement et la tendances de leur usages s’est poursuivie. Avec l’introduction des cultures génétiquement modifiées (GM), le tapis roulant des pesticides est passé à la vitesse supérieure. Les semences génétiquement modifiées brevetées sont conçues pour être utilisées avec des pesticides spécifiques, ce qui entraîne une utilisation accrue de ces produits chimiques et l’application généralisée de ces pesticides entraîne entre autres l’apparition de “super mauvaises herbes” résistantes aux herbicides.

Résultat de recherche d'images pour "DDT"
Dichlorodiphényltrichloroéthane Le DDT est un produit chimique synthétisé en 1874 mais dont les propriétés insecticides et acaricides n’ont été découvertes qu’à la fin des années 1930. 

La dernière réponse de l’industrie à ce problème ? Plus de semences génétiquement modifiées, conçues pour être utilisées avec encore plus de produits chimiques dangereux et sujets à la dérive…

Seule une poignée d’entreprises contrôlent les marchés mondiaux des pesticides et des semences

De nombreux pesticides utilisés sur le coton ont été impliqués dans nombreux cas de cancers humain, la contamination de l’eau, la dégradation des sols et la mise à mort de divers animaux.

En 1991, un train chargé de métan-sodium, utilisé comme agent de stérilisation du sol avant de planter du coton, a déraillé et a déversé son contenu dans le fleuve Sacramento, entraînant la mort de tout organisme vivant dans le fleuve sur une distance de 65 kilomètres.

Quelques années plus tard, de fortes pluies ont emporté l’endosulfan, un produit chimique, dans les champs de coton et dans le ruisseau Big Nance, en Alabama, et ont tué près d’un quart de million de poissons.

Solution au pesticide ?

D’autre part, il existe un produit beaucoup plus efficace et beaucoup plus précieux que le coton. Ce produit est du chanvre industriel: une variété de Cannabis sativa, une grande plante annuelle de la famille des mûriers, originaire d’Asie. Le chanvre industriel n’est pas de l’herbe indica, il s’agit de deux espèces de plantes différentes. Le chanvre ne possède pas de qualités psychoactives car il ne possède pas assez de THC nécessaire pour faire assez d’effets.

à lire aussi
Guide de la méthode SCROG

Les colons ont apporté la graine de chanvre en Amérique, qui a été largement cultivée à la maison. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le chanvre était subventionné par le gouvernement pour être utilisé comme fibre et comme corde. Le chanvre industriel a continué d’être récolté aux États-Unis jusque dans les années 1950, lorsque le manque de bon sens a pris le dessus sur le gouvernement.

Résultat de recherche d'images pour "cotton vs hemp"

L’utilisation de chanvre au lieu de coton entraînerait l’utilisation de moins de 25% de pesticides par rapport à l’utilisation actuelle dans notre environnement. Un grand nombre d’arbres pourraient ne pas être détruit. La culture du coton est probablement le plus gros pollueur de la planète en termes de rejet de pesticides dans notre environnement puisque le coton n’occupe que 13% des terres agricoles du monde, mais exige 25% des pesticides utilisés. Les produits chimiques pénètrent dans les eaux souterraines et empoisonnent non seulement les insectes visés, mais également des organismes non visés, y compris les humains.

Le chanvre, de son côté, a longtemps été considéré comme une mauvaise herbe, mais sa culture ne nécessite pas de pesticides. Malheureusement, il est illégal de cultiver du chanvre dans la plupart des États à cause de politiciens mal informés qui manquent de bon sens et pas seulement au états unis …

La graine de chanvre est plus nutritive que le soja, contient plus d’acides gras essentiels que n’importe quelle autre source et se classe juste derrière le soja en protéines complètes. En outre, la graine de chanvre est riche en vitamines B, contient 35% de fibres alimentaires et ne contient pas de THC, contrairement à son parent, la plante de marijuana. La fibre de chanvre est plus longue, plus absorbante et plus isolante que la fibre de coton.

à lire aussi
BHO vs. CO2

Selon le Département de l’énergie des États-Unis, le chanvre est un producteur de carburant à base de biomasse nécessitant la culture et le traitement les moins spécialisés de tous les produits végétaux. Les hydrocarbures contenus dans le chanvre peuvent être transformés en un large éventail de sources d’énergie de la biomasse, des pastilles de combustible aux combustibles liquides et aux gaz. Évidemment, le développement des biocarburants pourrait réduire considérablement notre consommation de combustibles fossiles et d’énergie nucléaire.

Le chanvre produit également plus de pâte à l’acre que de bois sur une base durable et peut être utilisé pour fabriquer toutes les qualités de papier. De plus, la fabrication de papier de chanvre réduirait la contamination par les eaux usées.

En utilisant du chanvre au lieu de coton, nous pourrions réduire notre utilisation de pesticides de 25% sans avoir à détruire d’innombrables arbres. Il semble que nous ayons oublié que toutes les herbes, y compris le chanvre, ont des usages et que nous avons reçu tous les moyens dont nous avons besoin sur cette Terre pour mener une vie saine et en bonne santé.

Une autre option est le coton issu de culture biologique. Aucun pesticide, engrais ou défoliant n’est utilisé dans la culture du coton biologique. Les solutions organiques telles que l’utilisation de compost, de fumier, de minéraux naturels et la rotation des cultures éliminent le besoin de produits chimiques dangereux. Le coton biologique peut également être reproduit dans différentes couleurs pour éliminer le besoin de teinture. Il vient dans une gamme de tons de terre, tels que la rouille, la crème, les bruns et les verts.

Le coton chimiquement dépendant n’est plus nécessaire et nous devrions sérieusement envisager d’augmenter notre rendement en coton biologique et d’utiliser du chanvre industriel. La culture du coton avec des pesticides et des engrais a certainement plus de points négatifs que de points positifs, et si nous voulons vivre dans un environnement sain, nous devons réévaluer nos priorités en fonction de ce que nous cultivons.

Tags : Agriculture/GrowChanvreEnvironnementpesticide