close
Medical

La weed légale a permis de réduire de 35% le nombre de décès causés par les analgésiques

Blog-Cannabis

Recherche: Au états unis, l’accès au cannabis entraîne une réduction marquée du taux de mortalité dus aux opiacés

Cette étude récente illustre l’impact de l’évolution du statut juridique du cannabis sur la mortalité aux États-Unis au cours des deux dernières décennies. Selon des données recueillies de 1999 à 2017 dans une approche fondée sur la différenciation entre l’effet des lois sur le cannabis à des fins médicales, récréatif et sur les décès dus à des surdoses d’opiacés. La recherche constate que l’accès au cannabis entraîne une réduction du nombre de décès dus à une surdose d’analgésiques et opioïdes dangereux.

Cette recherche vient confirmer les résultats de travaux antérieurs sur les lois relatives au cannabis médical et offrent les premières estimations des conséquences des lois sur le cannabis récréatif en ce qui concerne la mortalité liée aux opiacés à ce jour. Ce dernier aspect est particulièrement important puisque la portée des lois en la matière est beaucoup plus large que celles de l’industrie thérapeutique.

à lire aussi
Les électeurs du Nouveau-Mexique en faveur de l'usage récréatif

Dans cette étude, les chercheurs ont examiné le nombre de décès dus aux surdose d’opioïdes avant et après la légalisation depuis l’établissement du marché légal dans divers États américains.

Dans ce modèle économétrique (qui a pour objectif d’estimer et de tester les modèles économiques), l’étude estime que l’herbe récréative réduit la mortalité annuelle des opioïdes de l’ordre de 20 à 35 %, avec des effets particulièrement prononcés pour les opioïdes synthétiques. Dans une analyse plus poussée, l’étude montre comment les impacts du cannabis récréatif varient d’un groupe démographique à l’autre, ce qui permet de mieux comprendre les conséquences de ces lois.

Nos conclusions sont particulièrement importantes et opportunes compte tenu de l’ampleur de la crise des opioïdes aux États-Unis et de l’évolution simultanée des attitudes et des règlements sur la consommation de marijuana.

Lorsque les chercheurs parlent d’opioïdes de synthèse, ils font surtout référence à des médicaments tels que le «fentanyl», un médicament considéré comme le plus dangereux au monde. Le fabricant de médicaments Fentanyl a versé des millions de dollars au fil des ans pour lutter contre la légalisation du cannabis et les résultats de l’étude peuvent expliquer pourquoi.

à lire aussi
L'Epidiolex, permettant de traiter l'épilepsie, premier médicament à base de cannabis approuvé par la FDA

Les médicaments opioïdes ont causé environ 47 600 décès par overdose aux États-Unis rien qu’en 2017, un phénomène qui a déjà été officiellement déclaré comme une ”épidémie”.

Une réduction de 20 à 35% des décès par surdose de médicaments sur ordonnance et d’analgésiques opioïdes

Les chercheurs n’ont pas donné d’explications claires sur la cause de ce phénomène, répété dans de nombreuses études antérieures, mais estiment que de nombreuses personnes souffrant de douleur ont tendance à consommer du cannabis en auto-médication plutôt que de consulter un médecin.

Une autre étude publiée ces dernières semaines a également révélé une réduction de la consommation de cannabis de 8% maximum chez les jeunes des pays qui ont légalisé sur leur territoire.

Consultez l’étude en détail

Tags : DrogueopioïdesRecherchestatistiqueUS