close
Légalisation

Les pharmacies de Buenos Aires importeront et livreront de l’huile de cannabis

Blog-Cannabis

Seul les patients atteint d’épilepsie réfractaire pourront en bénéficier

En Argentine, l’obtention d’une autorisation est une voie lourde et coûteuse. L’inconvénient pour obtenir du cannabis légalement génère un marché parallèle où l’on trouve un produit qui prétend être de l’huile de cannabis mais qui est en fait de l’huile d’olive sans cannabinoïdes et qui constitue un danger pour la santé public. Ces prochains jours, les pharmacies de Buenos Aires commenceront à distribuer de la véritable huile de cannabis aux patients atteints d’épilepsie ou qui résistent aux traitements disponibles.

Le 28 juin dernier, la mise en conformité d’une chambre sectorielle du cannabis en Argentine a été formalisée dans le but de répondre aux propositions et défis du secteur médical et industriel.

Par le biais d’un pouvoir transféré par le patient ou son représentant, les pharmaciens entameront le processus d’importation de l’huile au moyen d’un permis spécial délivré par l’Anmat (Administration nationale du médicaments, aliments et technologie médicale) lorsque les options thérapeutiques ne seront pas efficace.

La présidente du Collège des pharmaciens de Buenos Aires, María Isabel Reinoso, a confirmé ce matin à Guillermo Lobo que “Les pharmacies seront chargées de faire en sorte que le processus soit enregistré légalement. L’Anmat  autorise les pharmaciens a s’occuper des formalités douanière, de livrer vers leur pharmacie puis distribuer au patient”.

à lire aussi
New York : Les avantages de la légalisation l'emportent sur les inconvénients

L’essai pilote a été réalisé dans la ville de Bahía Blanca, le patient a effectué sa commande via une pharmacie agrée, effectuant ainsi la même procédure lorsque l’on importe des médicaments oncologiques dans le pays.

Selon Reinoso, il n’y a aucun coût pour la famille. La procédure permettant aux patients d’accéder à de l’huile de cannabis à des fins personnelles est toujours compliquée. Nous aidons le pharmacien pour qu’il puisse le faire. Il n’y a pas de registre approuvé, la pharmacie n’a pas facturé ce service. Le cadre réglementaire reste le même. Il n’y a eu aucun changement dans la loi ou les résolutions en vigueur. Cet accord avec les pharmacies vise à rationaliser les procédures avec les patients.

L’un des points critiques identifiés par l’expérience pilote est le nombre de formulaires à remplir. Une solution serait de conserver les enregistrements tel que pour les médicaments ontologiques. L’objectif est que ceux qui souhaitent avoir accès à des produits importés à base de cannabis ne soient pas obligés de suivre le processus devant l’Anmat mais que ce soient plutôt les pharmacies qui gèrent la demande devant l’agence. Ce service bénéficierait au patient qui ne devrait se rendre qu’à la pharmacie de son quartier.

S’il s’agit d’un médicament, c’est la pharmacie qui doit le fournir. soyez assuré que le produit que vous allez utiliser contient les indications de l’étiquette, ce qui n’est pas le cas avec un marché parallèle. Le plus important est que le processus soit sûr et garantisse la légitimité et la conservation entre les mains des professionnels “, déclare Reinoso, qui réunit les professionnels de 4479 pharmacies du territoire de Buenos Aires afin de reproduire cette procédure dans l’avenir et n’importe où dans le pays.

En mars 2017, la loi 27350 a réglementé la recherche médicale et scientifique sur l’utilisation médicinale de la plante et de ses dérivés et permet ainsi la production pour les patients souffrant d’épilepsie réfractaire. Plusieurs études ont prouvé que les dérivés de la plante, en particulier l’huile, peuvent être utilisés et bénéfique à d’autres pathologies.

à lire aussi
Hausse des taux immobiliers due au cannabis

Épilepsie réfractaire

L’Organisation mondiale de la santé décrit cette maladie comme une maladie cérébrale chronique qui touche le monde entier. Elle se caractérise par des crises récurrentes et touche 1% de la population mondiale. C’est un trouble causé par une augmentation de l’activité électrique des neurones qui affecte de manière répétée les mouvements incontrôlés.

Tags : ArgentineHuile de cannabisLoipharmacie