close
Histoire

Les Vikings fumaient-ils de l’herbe ?

Blog-Cannabis

La découverte de pollen de cannabis près d’une colonie viking à Terre-Neuve soulève la question

Est ce que les Vikings fumaient ou mangeaient du cannabis tout en explorant l’Amérique du Nord? Des chercheurs ont trouvé des preuves que les Vikings occupaient cet avant-poste depuis plus d’un siècle, bien plus longtemps qu’on ne le pensait auparavant.

Résultat de recherche d'images pour "vikings cannabis"

Situé dans le nord de Terre-Neuve, le site de L’Anse aux Meadows a été fondé par les Vikings vers l’an 1000. Jusqu’à présent, les archéologues pensaient que le site n’était occupé que pendant une brève période. La nouvelle recherche, publiée aujourd’hui (15 juillet) dans le journal Actes de l’Académie nationale des sciences, suggère que les  Vikings ont  vécu là-bas probablement au XIIe, voire au XIIIe siècle. [ En Photos: Des avant-postes de vikings éventuellement trouvés au Canada ]

Trouvailles

En août 2018, une équipe archéologique a excavé une tourbière située à près de 30 mètres à l’est de la colonie viking de L’Anse aux Meadows. Ils ont découvert une couche de “écofacts”, vestiges environnementaux qui auraient pu être apportés sur le site par des humains, datant du 12e ou du 13e siècle au radiocarbone.

Ces écofacts comprennent les restes de deux coléoptères non originaires de Terre-Neuve – Simplocaria metallica, du Groenland, et Acidota quadrata, de l’Arctique. La couche contenait également du pollen de Juglans (noix) et d’Humulus, deux espèces qui ne poussent pas naturellement à L’Anse aux Meadows; Au contraire, les Vikings auraient pu collecter toutes ces espèces végétales et animales lors de leur navigation vers le sud.

Ils ont également trouvé des restes de bouse de caribou au pâturage, ainsi que des restes de bois et de charbon de bois. La couche de la tourbière est semblable aux autres “couches culturelles de l’Atlantique Nord nordique”, a écrit l’équipe d’archéologues dans l’article de la revue.

Plus de preuves

De plus, les archéologues ont effectué une analyse bayésienne, un type d’analyse statistique – sur les datations au radiocarbone à partir d’artéfacts précédemment mis au jour à L’Anse aux Meadows. Cette analyse suggère également une  occupation de Viking pouvant aller jusqu’à 200 ans.

“Cela ne signifie pas une occupation continue”, ont écrit les chercheurs, soulignant que les Vikings auraient pu abandonner et réoccuper L’Anse aux Meadows quand cela leur convenait.

Les Vikings ont-ils utilisé du cannabis à Terre-Neuve?

La découverte de pollen de cannabis soulève la question de savoir si les Vikings ont utilisé du cannabis pour confectionner des vêtements ou à des fins médico-récréatives lorsqu’ils ont exploré l’Amérique du Nord. Paul Ledger, l’auteur principal du document et chercheur postdoctoral à l’Université Memorial de Terre-Neuve, a exhorté à la prudence dans l’interprétation des résultats, soulignant que le pollen peut facilement être transporté par le vent.

Il est également possible que certains des autres “écofacts” aient été introduits dans la tourbière par des peuples autochtones qui vivaient à Terre-Neuve et non par les Vikings.

En fin de compte, “les résultats présentés ici posent plus de questions que de réponses”, a écrit l’équipe d’archéologues.

Réaction d’autres chercheurs vikings

Les chercheurs vikings non affiliés à l’équipe de recherche ont vivement recommandé a faire preuve de pondération à propos des résultats

“Je pense qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions”, a déclaré Birgitta Wallace, archéologue émérite de Parcs Canada, qui a effectué des recherches approfondies   sur les Vikings en Amérique du Nord. Wallace a déclaré à Live Science qu’elle n’était pas convaincue que les Vikings aient laissé ces écofacts.

“Je pense qu’il est hautement improbable que les norvégiens [un autre mot pour les vikings] soient revenus aux 12ème et 13ème siècles, car il n’y a aucune structure sur le site de cette période qui pourrait être nordique”, a déclaré Wallace. “Nous savons qu’il y avait des autochtones, des ancêtres des Béothuks, sur le site à cette époque.”

Patricia Sutherland, chercheuse invitée au Musée canadien de la nature et qui a également fait des recherches approfondies sur  les Vikings en Amérique du Nord , a déclaré que, même si les Vikings avaient pu être à Terre-Neuve aux XIIe ou XIIIe siècles, il est trop tôt pour le dire à coup sûr . “Il semble prématuré de suggérer un tel scénario sur la base des” écofacts “énumérés dans le document”, a déclaré Sutherland. Il est possible que certains des coléoptères et du pollen de plantes trouvés dans la couche aient été apportés à L’Anse aux Meadows par les Vikings aux alentours de l’an 1000 et qu’ils aient continué à prospérer après le départ des Vikings, a déclaré Sutherland.

L’équipe de recherche prévoit de poursuivre ses travaux à L’Anse aux Meadows en août, a déclaré Ledger.