close
Santé

Le traitement contre l’addiction: première étude du genre en Australie

Sativex
Blog-Cannabis

Du cannabis contre l’addiction au cannabis

Une étude australienne a démontré que le Sativex aident à lutter contre la dépendance au cannabis. Un nouvel article fournit la première preuve solide que la thérapie de remplacement du cannabis pourrait réduire le taux de rechute. Les principes sont semblables à ceux du remplacement de la nicotine en ce sens que le patient reçoit un médicament plus sûr et dans un environnement qui aide à briser le cycle de consommation.

Un article sur l’essai clinique de l’Université de Sydney et de NSW Health fournit la première preuve convaincante qu’un médicament appelé agoniste des cannabinoïdes (qui cible les récepteurs du cerveau) pourrait réduire le taux de rechute.

Le document publié dans la revue JAMA Internal Medicine dont l’auteur principal, Nick Lintzeris, professeur associé de la faculté de médecine et de santé de l’Université de Sydney et directeur des services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme dans le district de South East Sydney, a déclaré que l’étude devrait donner de l’espoir aux personnes dépendantes du cannabis : principale cause d’épisodes de traitement pour toxicomanie en Australie.

“Nous n’avons jamais eu la preuve auparavant que les médicaments peuvent être efficaces pour traiter la dépendance au cannabis, c’est la première grande étude à montrer que c’est une approche sûre et efficace”, a déclaré le professeur Lintzeris.

Le Sativex comme substitut

“Les principes sont très similaires à ceux du remplacement de la nicotine; vous proposez aux patients un médicament plus sûr que le médicament qu’ils utilisent déjà et vous associez cela à un soutien médical et à un conseil pour aider les personnes à faire face à leur consommation exagérée de cannabis.”

à lire aussi
Le CBN : un somnifère naturel

Le concentré de cannabis, qui contient des proportions égales de cannabidiol (CBD) et de tétrahydrocannabinol (THC) psychoactif, est pulvérisé sous la langue et évite les effets sur la santé associés au fait de fumer du cannabis, tels que des problèmes respiratoires.

Le nabiximols nom commercial : Sativex

Les nabiximols ont été principalement utilisés pour traiter les symptômes douloureux associés à la sclérose en plaques et ont été homologués en Australie. Des produits de cannabis médical alternatif existent, mais ils ne sont disponibles que par le biais d’accès spécifiques et contrairement au médicament à l’essai, ils nécessitent également l’approbation de la Therapeutic Goods Administration (TGA).

Cette vaste étude clinique externe de 12 semaines sur 128 participants prenant des médicaments à base de nabiximols faisait suite à une étude antérieure de la même équipe de recherche qui avait déjà montré que les nabiximols réduisaient les symptômes de sevrage dans un programme de traitement hospitalier de courte durée. “La dernière étude publiée aujourd’hui est d’autant plus importante qu’elle montre que les nabiximols peuvent être efficaces pour aider les patients à modifier à long terme leur consommation de cannabis”, explique le professeur Lintzeris.

Dans le monde entier, nous voyons des patients sous cannabis médicinal s’éloigner de la voie traditionnelle d’administration du cannabis par la fumée. Cette nouvelle étude confirme cette tendance en montrant qu’un spray oral peut être un substitut efficace du cannabis fumé chez les gros utilisateurs récréatifs cherchant un traitement pour leur consommation de cannabis.

à lire aussi
Un inhalateur au cannabis pour les asthmatiques

Le professeur Lintzeris a déclaré que l’un des éléments importants de cet essai soutenu par le Conseil national de la recherche médicale et de la santé était que seuls des consommateurs de cannabis avaient été recrutés pour avoir tenté en vain de limiter leur consommation.

“Notre étude est une étape importante dans la résolution du problème du manque de traitements efficaces. Actuellement, quatre patients sur cinq ont repris l’usage courant six mois après une intervention médicale ou psychologique.”

Essai et prise de médicaments:

Au cours de l’essai clinique, les participants ont reçu une dose moyenne d’environ 18 pulvérisations par jour, chaque pulvérisation de 0,1 ml comprenant 2,7 mg de THC et 2,5 mg de CBD. (Ratio 1:1)

  • Les participants traités avec des nabiximols consommé significativement moins de cannabis que les patients à qui ont a donné un placebo.
  • Le médicament a été associé à une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et à un autre soutien thérapeutique pour une approche holistique.
  • Les avantages du remplacement du cannabis en termes de santé et de comportement incluent le retrait des patients de leurs habitudes de consommation habituelles.
  • Ce premier essai comparatif randomisé de grande envergure sur l’extrait de Sativex a permis de constater une suppression du sevrage et des envies de fumer, ainsi qu’une amélioration du bien-être physique et psychologique des patients.

Conclusions et pertinence   Cette étude démontre que le traitement par un agoniste des cannabinoïdes, en l’occurrence l’utilisation de nabiximols, associé à des interventions psychosociales est une approche sûre pour réduire la consommation de cannabis chez les personnes ayant une dépendance au cannabis et cherchant un traitement.

Tags : AddictionRechercheSubstitutionTraitement