close
Légalisation

Moins d’adolescents fument du cannabis dans les pays où la légalisation est autorisée

Blog-Cannabis

Étude approfondie sur 1,4 million d’écoliers aux États-Unis entre 1993 et ​​2017

Aux États-Unis, 33 États ont adopté des lois sur le cannabis médical et 10 États ont légalisé l’usage récréatif. La plupart des législateurs craignent particulièrement que cette légalisation encourage la consommation chez les jeunes à savoir que la consommation répétée à l’adolescence peut entraîner des changements sur la fonction cognitive et intellectuelle et peut engendrer des effets négatifs sur les résultats scolaires, professionnels et sociaux.

Une récente étude, publiée dans le Journal de l’American Medical Association (JAMA Pediatrics), a examiné les données relatives à l’utilisation du cannabis chez 1,4 million d’écoliers aux États-Unis entre 1993 et ​​2017, à partir de questionnaires remplis par les jeunes eux-mêmes provenant des enquêtes nationales annuelles sur le comportement des jeunes à risque des centres américains pour la prévention et le contrôle des maladies. Les chercheurs ont examiné de près la consommation auto-déclarée auprès des étudiants, ainsi que les réponses à ces enquêtes dans les zones légalisées. L’examen des réponses s’est fait avant et après l’application des lois sur la legalisation.

Ces enquêtes sont soumises tous les deux ans aux étudiants américains du secondaire (9e à la 12e année) et sont utilisées par les organismes gouvernementaux pour suivre les tendances en matière de comportements activité et consommation de substances. L’analyse des données a commencé en décembre 2018. L’approbation du comité d’examen institutionnel et le consentement des participants n’étaient pas requis en raison de la nature secondaire des données. Cependant, cette méta-analyse conclu que les résultats d’études précédentes ne corroboraient pas l’hypothèse selon laquelle le cannabis médical augmenterait la consommation chez les jeunes, alors que les preuves des effets des lois sur le cannabis récréatif sont mitigées. 

à lire aussi
Souffler la fumée par le nez

Une analyse de régression logistique multivariée a été utilisée pour estimer les associations entre la légalisation à des fins médicales et récréatives et la probabilité de consommation au cours des 30 derniers jours. La consommation fréquente (c’est-à-dire au moins 10 fois au cours des 30 derniers jours) a également été prise en compte. Des tests d’hypothèses bilatérales ont été utilisés et les résultats ont été considérés comme statistiquement significatifs. Toutes les analyses ont été effectuées avec le logiciel de statistique Stata.

La consommation chez les jeunes pourrait en fait être en baisse

Ces données statistiques sur 24 ans révèlent que la consommation dans les pays où le cannabis est légal diminue de 8% chez les jeunes fumeurs consommant au moins une fois par mois et parmi les étudiants qui fument régulièrement une baisse de 9%. Ce volume de données en fait l’étude la plus complète dans son domaine .

Mark Anderson

“Parce que notre étude repose sur plus de variations politiques que les travaux antérieurs, nous considérons nos estimations comme les plus crédibles à ce jour “

a déclaré Mark Anderson, professeur agrégé à la Montana State University de Bozeman et premier auteur de l’étude

Pourquoi voient-ont dans cet ensemble de données national des diminutions assez importantes alors que d’autres études ne constatent aucune différence?

Estimations logistiques de l'association de la légalisation de la marijuana avec de la marijuana à l'adolescence
Estimations logistiques de l’association de la légalisation avec la consommation chez les adolescents
MML = cannabis médical légal
RML = cannabis récréatif légal

Conformément aux résultats de chercheurs antérieurs, rien n’indique que la légalisation encourage la consommation chez les jeunes. De plus, les estimations présentées sur ce tableau montrent que la consommation chez les jeunes peut en fait diminuer après la légalisation à des fins récréatives. Ce dernier résultat est conforme aux conclusions de Dilley de 2018 et à l’argument selon lequel il est plus difficile pour les adolescents d’obtenir de la weed car les trafiquants de drogues sont remplacés par des dispensaires agréés qui exigent la présentation d’une carte d’identité.

à lire aussi
Le cbd régulateur de substance médicamenteuse

Ces conclusions sont, bien entendu, à l’opposé des arguments de ceux qui s’opposent à la légalisation et soutiennent qu’autoriser un marché légal du cannabis pour les adultes entraînera nécessairement une augmentation de la consommation de cannabis chez les jeunes.

Tags : adolescentConsommationDrogueÉtudeJAMARecherchestatistiqueUS