close
Légalisation

La consommation publique est maintenant autorisée en Colombie

Blog-Cannabis

La légalisation complète est-elle la prochaine étape ?

La Cour constitutionnelle colombienne a déclaré que l’interdiction de la consommation publique de cannabis n’était plus en accord avec les lois fondamentales de l’état et légalise ainsi l’usage public. Selon un sénateur, la décision était fondée sur des “erreurs techniques législatives”.

Cela fait sept ans que la Colombie a décriminalisé la possession de petites quantités de cannabis et d’autres drogues illicites et environ trois ans que le pays d’Amérique du Sud a légalisé le cannabis médical. Bien que la culture à domicile pour usage personnel soit autorisée, le cannabis récréatif demeure illégal à ce jour.

La semaine dernière, la Cour constitutionnelle de Colombie a changé son point de vue et veut créer un ” régime de réglementation équitable et raisonnable “.

La Cour constitutionnelle colombienne a jugé que certaines parties du Code de police de 2017 du Président Iván Duque, qui interdisait notamment la consommation publique de cannabis, sont inconstitutionnelles, car elles violent les droits fondamentaux des citoyens au lieu de protéger la sécurité du public et des enfants comme il était censé le faire.

Gustavo Bolívar

“Le Code de la police est entré en vigueur en 2017 comme une tentative politique de limiter et de punir l’usage de cannabis après l’approbation de l’usage médical et de nombreuses parties de son code sont considérées comme onéreuses et injustifiées”, a déclaré le sénateur de l’opposition Gustavo Bolívar.

Selon l’opinion de la cour : Une loi ne peut pas créer de restrictions générales à la liberté; il doit être spécifique en ce qui concerne le moment, le lieu et les circonstances et être soumis au caractère raisonnable et proportionnel.

à lire aussi
Le Luxembourg autorise tous les médecins à prescrire le cannabis médical

Cette décision pourrait être un tremplin pour une légalisation complète, estiment certains experts. Selon les médias colombiens locaux, un groupe multipartite se prépare à proposer un « changement total dans la guerre contre la drogue », sous la forme d’un projet de loi de grande envergure portant sur la réforme de la politique en matière de drogue. Sous la direction du sénateur Bolívar, le groupe envisage de présenter la loi au Congrès à la fin du mois de juillet.

«Nous allons formuler une nouvelle politique en matière de drogue pour notre pays; l’une basée sur des preuves et des chiffres, une qui nous permettra de penser à une stratégie efficace, car toutes les données que nous avons examinées montrent un échec important dans notre guerre contre la drogue », a déclaré le sénateur Bolívar, en expliquant la raison de la nouvelle initiative.

Au cours des 15 dernières années, la Colombie a dépensé plus de 140 millions de dollars pour lutter contre les trafiquants. Selon Forbes, à mesure que le marché se développe dans ce magnifique pays, les investisseurs doivent surveiller de près les développements législatifs et juridiques. Les opportunités abondent.

Iván Duque

Le président Duque a déclaré que, bien qu’il “accepte et respecte” la décision du tribunal, ”La liberté individuel n’est pas au dessus de la consommation de drogues” . Il a ajouté que la police continuerait d’imposer des peines et de confisquer le cannabis “même si les doses sont considérées comme légales pour un usage personnel”.

Tags : ColombieLoipolicePolitiqueTrafic