close
Légalisation

L’Afrique du sud autorise le CBD sous condition

Blog-Cannabis

Un changement important des lois sud-africaines vient d’être défini par le gouvernement

Fproduit La décision a pour effet de retirer le CBD de l’annexe 7 (comprenant des drogues dures comme l’héroïne) et de l’inclure dans l’annexe 4 de la loi de réforme du contrôle des médicaments, Les substances de l’annexe 4 sont celles qui peuvent être vendues par les pharmaciens sur présentation d’une ordonnance. Cet décision prendra fin le 15 mai 2020, à moins qu’un nouvel amendement choisissent de le renouveler.

De l’annexe 7 à l’annexe 4

Le 23 mai, le ministère de la Santé a publié une mise à jour sur la réglementation concernant le cannabis en Afrique du Sud, permettant ainsi l’utilisation du cannabidiol.

Cannabis by on Scribd

Le ministre de la Santé, Aaron Motsoaledi, autorise l’acquisition de produits à base de cbd en pharmacie mais également en vente libre pour les produits à faible concentration ne devant pas contenir plus de 0,001% de THC et pas plus de 0,0075% de CBD au delà de cette quantité, une ordonnance du médecin sera nécessaire, En prime : les produits à faible dose de CBD sont pour les 12 prochains mois en dehors de la réglementation pharmaceutique.

à lire aussi
Le THC CRYSTAL : Le plus pur de la planète

Cependant, certains points restent a éclaircir rapporte le magazine MBD

Nathan Emery, un ancien cadre sud-africain, s’interroge sur la manière dont le gouvernement envisage de faire respecter la restriction limitant les doses maximales de CBD. Il n’est pas clair non plus si des réglementations pourraient être introduites pour la vente au détail, l’étiquetage, la publicité, la distribution et le contrôle de la qualité.

«Il n’existe pas d’infrastructure spécialement conçue pour gérer les seuils indiqués dans la proclamation du ministère de la Santé .. Peut-être vont-ils demander aux points de vente, mais il est difficile à contrôler », a-t-il déclaré.

Le changement n’indique pas non plus si ou comment les produits de CBD considérés comme illégaux peuvent être introduits sur le marché légal.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’ensemble de l’industrie sud-africaine ?

Ce qui est important a retenir c’est l’exclusion du CBD parmi les drogues dures et son inclusion chez les médicament sous ordonnance. Cela signifie que toutes les «préparations» contenant du CBD sont en dehors des drogues hautement contrôlées et peuvent être légalement vendues par quiconque.

à lire aussi
La Chine met en garde ses citoyens résidant au Canada

Ces nouvelles lois faciliteront les échanges non seulement pour les consommateurs, mais également pour les fabricants de CBD, C’est une étape importante pour la légalité du cannabis en Afrique puisque la plupart des pays du continent ne le permettent toujours pas, à l’exception du Zimbabwe,

Tags : AfriqueCannabinoïdesLoi