close
Business

Las Vegas s’apprête à devenir le nouvel Amsterdam

Blog-Cannabis

L’une des rares juridictions américaines va offrir à ses visiteurs un endroit où ils peuvent consommer et acheter légalement

Plus de deux ans après que le Nevada ait légalisé à des fins récréatives, Las Vegas autorisera bientôt l’ouverture de coffee shops.

Partout dans cette ville étincelante, des magasins vendent de la weed mais nulle part où la fumer. Le manque d’endroits où les visiteurs peuvent consommer légalement est particulièrement manquant à Las Vegas, qui attire 43 millions de touristes par an et abrite le plus grand empire du cannabis au monde.

Ce mois-ci, le conseil municipal de Las Vegas a décidé d’autoriser l’octroi de permis pour les “lieux à usage social”, qui devront être physiquement séparés des magasins et ne peuvent pas vendre d’alcool. Pour la première année, les licences seront limitées aux entreprises qui sont déjà autorisées à vendre légalement. Le conseiller municipal Bob Coffin, parrain du projet, a dit qu’il s’attendait à ce que ces entreprises ouvrent des salons adjacents à leurs points de vente au détail.

à lire aussi  France et Luxembourg, nouvel eldorado des coffee shops du cannabis "light"?

Chaque licences coûtera 5000$ par an et les salons devront être situés
à minimum de 300 mètres des écoles et des casinos. L’entrée sera limitée aux adultes de 21 ans ou plus et les clients ne seront pas autorisés à consommer des produits à l’extérieur ou à la vue du grand public.

“Nous sommes le nouvel Amsterdam”, s’est réjoui Tick Segerblom

Commissaire du comté de Clark et ancien législateur de l’État, Tick Segerblom investit son argent dans le développement de Las Vegas, qui deviendra la prochaine terre sainte du tourisme cannabique. Il possède déjà une souche a son nom la “Segerblom Haze”.

Cela devrait être une préoccupation pour les sociétés de jeux, a déclaré Segerblom au réseau d’information USA TODAY. L’industrie du jeu s’interroge et s’inquiète à propos desavoir si Las Vegas deviendra-t-il le prochain Amsterdam ?

Ils sont préoccupés par le fait que les coffee shops gagnent de l’argent en dehors des hôtels. Ils s’inquiètent que cela ne va plus durer. En tant qu’homme d’affaires, je serais également inquiet, dit-il.

Le Nevada Gaming Control Board a averti que les casinos amis du cannabis pourraient perdre leurs licences. Aujourd’hui, la perspective d’une expérience meilleure qu’à Amsterdam pour les touristes menace d’éloigner les affaires des villages de vacances et des boîtes de nuit qui ne sont pas autorisés à accueillir des consommateurs de weed.

à lire aussi  Le premier médecin certifié cannabis de Porto Rico

Un chemin légal vers ces dispensaires marque une victoire pour les investisseurs qui sont maintenant prêts à capitaliser sur une marque unique de tourisme cannabique. Place au changement.

Tags : Coffee ShopConsommationDispensaireJeuxNevada