close
Lifestyle

Voici comment les femmes consomment de l’herbe en 2019

Blog-Cannabis

Une nouvelle étude révèle que les mamans ont été victimes de discrimination à l’égard de l’usage du cannabis

Juste avant la fête des mères Miss Grass, un magasine féminin américain, a mené l’enquête sur les femmes et le cannabis, 700 femmes ont été interrogé afin de déterminer leur façon de consommer du cannabis en 2019.

Parmi les résultats : Près de 70% ont été victimes de discrimination pour avoir consommé du cannabis, tandis qu’un pourcentage croissant affirme que l’herbe a remplacé l’alcool pour elles, du moins la plupart du temps. De plus, la moitié admettent avoir caché leur utilisation à leurs collègues professionnels mais très peu le font avec leurs partenaires.

Vous trouverez ci-dessous les principaux points à retenir qui devraient désavantager les perceptions courantes au sujet des mères et de leur relation avec le cannabis.

Comment les mamans consomment en 2019 ?

  • 68 % des mères disent avoir été victimes de discrimination pour avoir consommé du cannabis. Oui, même pendant cette période où la majorité des Américains sont en faveur de la légalisation, selon un récent sondage, les mères fumeuses de cannabis sont encore mal vues par beaucoup. Une participante à l’enquête a déclaré : “Si un parent, surtout une mère, admettait avoir fumé du cannabis, elle pourrait être soupçonner d’abus sexuel par ses voisins. C’est une honte, la stigmatisation et le jugement que les gens portent.”
  • 64 % consommaient régulièrement du cannabis avant d’être mères : 27 % en consommaient de temps à autre, 9 % après avoir eu des enfants. Devenir mère peut être stressant.” Une mère heureuse est un bébé heureux ! témoigne une participante. Parfois, j’ai besoin de quelques taffes sur mon joint pour me sentir de nouveau moi-même. Je pense que c’est plus sûr que d’être stressé et triste.”
  • La fleur est la forme la plus populaire de consommation de cannabis chez les mamans, 82 % d’entre elles déclarant préférer cette méthode. Les boissons gazeuses (71 %) et les aliments comestibles (64 %) sont également très présents. Au bas de l’échelle se trouvent les sublinguales, qui se situent à un taux moyen de 37%.
  • 21 % disent que l’herbe a complètement remplacé l’alcool pour eux, tandis que 38 % admettent préférer le cannabis à l’alcool, du moins de temps en temps. Il est intéressant de noter que ce résultat semble concorder avec une conclusion de la meilleure analyste de cannabis, Vivien Azer, qui, dans ses perspectives 2019 pour l’industrie légale, a déclaré que 2018 a été la pire année pour les ventes de bière grâce à l’augmentation de la consommation de cannabis.
à lire aussi  Comment identifier les plantes mâles et femelles

Les femmes qui consomment pendant la grossesse

  • Pendant leur grossesse, la plupart des mères (81 %) ont dit qu’elles avaient réduit leurs nausées, 76 % ont dit qu’elles avaient moins de stress, 67 % ont déclaré qu’elles avaient mieux dormi et 62 % ont moins souffert. Seulement 4 % ont dit avoir eu des effets secondaires négatifs.

Les mamans qui cachent leur consommation de cannabis

  • Plus de la moitié (51%) ont déclaré qu’elles cachaient leur consommation de cannabis à leurs contacts professionnels, 42% le cachaient à leurs enfants, 36% le cachaient à leurs parents ou à leur famille, 27% ne le cachaient à personne et 20% à leurs amis. Il y a de la transparence parmi ceux qui ont des relations, car seulement 2 % d’entre eux le cachent à leurs partenaires.

Bien entendu, cette enquête ne doit être interprétée comme une incitation à la consommation de cannabis pendant la grossesse, ni comme une alternative aux avis médicaux.

à lire aussi  5 ans de légalisation dans le Colorado ça donne quoi ?

Source : FORBES

Portant sur le sujet :

Tags : ConsommationEnfantÉtudestatistiqueWeed