close
Science

Des scientifiques pensent fabriquer des cannabinoïdes à partir de tequila

Blog-Cannabis

Une société pharmaceutique s’attaque aux bactéries de la tequila pour produire du THC

Farmako, une société pharmaceutique de cannabis basée à Francfort, en Allemagne, a récemment déposé un brevet pour un procédé d’édition de gènes qui transforme les bactéries tequila en cannabinoïdes biosynthétiques, rapporte le magasine Futurism.

Cette bactérie crache du THC au lieu de la tequila.

La bactérie génétiquement modifiée s’appelle Zymomonas cannabinoidis, une version modifiée du gène de Zymomonas mobilis, qui est utilisée pour produire la tequila. En se nourrissant de sucre, la bactérie produit des cannabinoïdes biosynthétiques tels que le tétrahydrocannabinol (THC) et “plus de 180 cannabinoïdes connus”, selon un communiqué de presse. Le processus pourrait rendre la production de cannabinoïdes ” mille fois moins chère “.

Zymomonas mobilis

Comme nous l’avons signalé en février, plusieurs organisations travaillent à mettre au point des moyens plus rentables de produire du THC, du CBD et d’autres cannabinoïdes. Par exemple, les scientifiques ont mis à jour un processus par lequel un sucre présent dans la levure de bière peut être transformé en composés cannabinoïdes.

à lire aussi  Le CBD peut contrecarrer les effets negatifs du THC

Sel à la chaux THC : Levure VS bactéries

Le procédé qui pourrait rendre la production de cannabinoïdes comme le tétrahydrocannabinol, plus connu sous le nom de THC, mille fois moins chère, selon la société.

Le mois derniers, des chercheurs de l’Université de Californie ont réussi à produire en laboratoire des composants cannabinoïdes à partir de levure. Produire des cannabinoïdes sans cultiver de cannabis pourraient intéresser les sociétés pharmaceutiques désireuses d’ajouter ces ingrédients à leurs produits à l’avenir. Farmako affirme que sa nouvelle technique représente la première production de cannabinoïdes par biosynthèse sans utilisation de levure.

Farmako soutient que l’utilisation de bactéries au lieu de levures pourrait rendre le processus d’extraction des cannabinoïdes beaucoup plus facile à l’échelle industrielle, car les cannabinoïdes et les cellules de levure doivent être brisés après synthèse.

La bactérie, d’autre part, “libère les cannabinoïdes produits directement dans le milieu environnant”, a déclaré Patrick Schmitt, co-fondateur de Farmako.

Taux de sucre élevé

Pour passer d’un cannabinoïde à l’autre, ” il suffit d’échanger un seul gène “, explique Schmitt, co-fondateur de Farmako. Cela empêche la bactérie de produire de l’alcool.

à lire aussi  Berlin met en garde contre la culture de cannabis

La version génétique de la bactérie utilisée pour produire de la tequila peut non seulement produire des cannabinoïdes en se nourrissant de sucre, mais elle produit aussi une gamme massive de “plus de 180 cannabinoïdes connus”. “Cela permet une production continue sans interruption.”

5.0
01
Blog-Cannabis
Tags : AllemagnebiotechnologieGénétiquepharmacieRecherche